C’est Off… C’est Cuisine… C’est d’Actualité… #114

05 juin 2017  0  Chefs & Actualités LE OFF
 

signature-food-and-sens  Ah… ces fameux longs week-ends du mois de mai … exceptionnellement la semaine dernière le OFF de F&S était justement OFF ! … Même si les équipes de F&S étaient en voyage ( Brésil, Marrakech, Alsace, Venise, Londres….  ) ces déplacements n’ont pas empêché nos reporters Food de rester connectés avec l’univers des CHEFS !.

La scène culinaire continue de s’animer cette semaine, du côté de F&S les équipes n’en finissent pas de soulever le couvercle des casseroles pour voir ce qui s’y passe au fond, et on peut vous l’assurer : ça bouillonne !

L’univers de la FOOD vous passionne, Food&Sens demeure le seul radar gastronomique pour vous aider à suivre les chefs dans leurs projets, leurs changements de cap, les infos médias… Rumeurs et chuchotements sont au programme !

Cette semaine la recette, c’est de l’info des chefs, du people, des voyages, le tout agrémenté d’une touche de journalisme … nous irons à Marseille, Paris, Monaco, Los Angeles, Lyon, …

Les brèves du Off, ça s’est passé cette semaine !

Rubrique incontournable du Off : les infos diffusées durant la semaine passée et qui ont marqué l’actualité de F&S. Il vous suffira de cliquer sur le lien pour découvrir l’info complète. Alors, cette semaine l’actualité a été très dense, nous avons appris : Que le chef c’est Ferran Adrià qui a fait entrer les siphons dans les cuisines en 1997 –  Que le chef Jean-François Piège a initié des nouveaux modes de cuissons – Que la chef Hélène Darroze reprend les commandes de son restaurant éphémère à San Sebastian pour l’été – Que les chefs Pierre Gagnaire et Marco Garfagnini ont un projet ensemble pour la fin de l’année – Que 26 Jeunes chefs Japonais réussissent en France à s’imposer dans le guide Michelin – Que Philippe Etchebest était sur le GP de FI de Monaco où il a cuisiné – Que le chef Alain Ducasse a servi le déjeuner réunissant Vladimir Poutine et Emmanuel Macron – Que le chef Rene Redzepi a clôturé son Pop Up à Tulum au Mexique – Que Pierre Gagnaire n’est pas un homme de recettes – Que Stéphanie Le Quellec n’a jamais rien lâché pour arriver à son statut de chef – Que l’ex Top chef  Naoëlle d’Hainaut vient d’ouvrir son restaurant – Que c’est le chef Éric Guérin qui signera la carte du restaurant du Musée des Arts de Nantes – Que la chef Anne-Sophie Pic était à Londres pour inaugurer le nouveau Four Seasons où elle a son restaurant La Dame de Pic – Que le chef Patrick Henriroux a ouvert le Spina Café à Vienne – Que Juan Arbelaez est vraiment le chef le plus people du moment – Que Dominique Ansel n’arrête pas de créer l’actu sucré du moment – Que Pedro Subijana a créé l’hôtel Relais & Châteaux de ses rêves –

 

Bruit de table – Le reportage qui dérange

Léa et Stéphane Froidevaux [résilience en cuisine] – peu de chefs ont pu passer à côté de la vidéo de – Bruit de table – où le chef Stéphane Froidevaux raconte son expérience auprès d’un grand chef, où durant 8 ans le jeune chef sera sous l’emprise d’un espèce de gourou. Tension maximum, 110 à 120 heures par semaine, niveau d’exigence maximal, suivre des lois, un asservissement, un sous-chef objet, jamais droit à l’erreur… Le fil est émaillé du témoignage de l’épouse du chef et de l’analyse d’un psychiatre. Le film a créé beaucoup de commentaires, plus de 36000 vues en quelques jours. ” C’est un document unique. Vingt-six minutes de témoignage et de décryptage qui ont valeur d’exemple, tendent à l’universel. Pas un énième sujet sur la “violence en cuisine”, pas une attaque ad hominem, plutôt une porte ouverte vers une approche humaine du monde du travail. Avec un courage immense et une sincérité bouleversante, Léa et Stéphane Froideaux se sont confiés sur ce qu’ils ont vécu : emprise, reproduction, libération. ” indique le site. Le grand chef là aussi n’est pas cité, mais les réseaux sociaux se sont changés de le révéler. 

 

Alexandre Mazzia se rapproche du MUCEM

C’est le mag Gault & Millau qui l’annonce : «  à la fin du mois de juin, Alexandre Mazzia inaugurera le Mess – Bar à Mets, nouvelle table installée sur un bateau-phare de 80 mètres de long amarré au port de l’Estaque. Concerts, événements culturels et restaurant, ce nouveau lieu de vie sera l’une des attractions de l’été phocéen « . Salle de concert aménagée dans l’ancienne salle des machines, un espace pour des expositions et événements culturels et, sur le pont, un restaurant d’une quarantaine de couverts. Dans un cadre Art déco particulièrement soigné. Aux fourneaux, on retrouvera l’un des fidèles collaborateurs d’Alexandre Mazzia, Julien Claude. Une fois par mois, le bateau se déplacera au pied du MUCEM, au pied des restaurant de Gérald Passédat, pour des événements exceptionnels.

 

Bon Anniversaire Maïté !

C’est Madame Figaro qui le signale sur son compte Twitter Maïté a fêté 79 ans le 1 er juin… Une des pionnières de la cuisine à la télévision française, Maïté restera à jamais dans la mémoire collective de toute une génération… aimée ou détestée c’est une Dame avec grand coeur que beaucoup garderont en mémoire, populaire et franche, elle cuisinait comme à la maison, comme dans les familles, et elle faisait du bien avec générosité et sincérité !

 

Régis Marcon écrit des textes pour ses clients, son mot préféré et celui interdit en cuisine 

Invité aux assisses du Roman à Lyon le chef triplement étoilé à fait quelques confidences sur son rapport à la littérature au quotidien Le Progrès : ” je connais donc l’importance de la littérature pour s’évader. Mettre en valeur les produits, rechercher de nouveaux producteurs, ça pousse à la rêverie. Moi-même, presque quotidiennement, j’écris des textes pour mes clients, que je leur remets, des mots, des lettres, qui sont le fruit de mes promenades matinales, de mes sensations. Surtout en automne… “. Le chef aime les mots, son préféré c’est parfum, et celui qu’il bannie en cuisine : ” Le mot merde. Je ne laisse jamais passer. Même si c’est mauvais, brûlé, exécrable, ça ne mérite jamais ce mot-là.

 

Yoni Saada déménage … 

Yoni Saada ex TOP CHEF cède son restaurant Miniatures, le chef tenait le restaurant Miniatures avenue de Versailles dans le 16e depuis 11 ans, il a laissé son affaire le 1er juin à Noam Gedalof, l’ancien chef du Sergent Recruteur. Ce dernier s’installe avec son épouse, sommelière. Le couple a prévu quelques travaux avant de rouvrir le restaurant à la rentrée, sous une nouvelle enseigne. Yoni va quant à lui ouvrir un second Bagnard dans les semaines qui viennent, probablement dans le centre de Paris, et se lancera ensuite à la recherche d’un nouveau lieu pour son restaurant gastronomique, à Paris… ou ailleurs ! … indique Gault & Millau

 

Moi Chef – Comment un grand chef a failli faire couler la jeune start-up

Impressionnant témoignante que celui de Tristan Laffontas sur le site 7detable, créateur de la Start-Up – MoiChef – il explique comment un très grand chef les a plantés à quelques semaines de Noël parce qu’il n’a pas aimé son croquis, mettant en péril leur entreprise (devinez qui était le grand chef). ” Nous avons donc consciencieusement préparé les fêtes de fin d’année avec un grand chef. Non, un -très- grand chef. Le genre de chef que tout le monde connaît et qu’on a tous vu à la télé. Le chef qui permet d’avoir d’énormes retombées presse, de très gros partenariats, le chef qu’il nous fallait pour Noël en somme. Nous avons donc fait de nombreux déplacements, réalisé des centaines de photos, fait venir un cameraman professionnel pour cette occasion si spéciale. … /… Deux semaines avant Noël, le chef m’appelle, il n’aime pas le dessin qu’on a fait de lui. On va le refaire. Deux heures plus tard, appel de son assistante, tout compte fait il annule tout. Bip. …/… il n’y avait pas de retour en arrière possible. Son assistante ne lui a probablement même pas transféré le message et de toute façon, il était déjà reparti à l’autre bout du monde. Je l’aimais bien son croquis moi. Dommage. “

 

Gordon Ramsay cultive des principes d’éducation très rigoureux… les emmerdeurs derrière !

Le chef a expliqué au Telegraph pourquoi il était hors de question que ses enfants s’installent en première classe avec leur parent quand ils voyagent en famille : “Ils n’ont travaillé nulle part assez dur pour se le permettre. À leur âge, à leur taille, vous allez me dire qu’ils ont besoin de s’asseoir en première classe ? Non, pas du tout. Nous sommes très stricts sur ce sujet … Je préviens l’hôtesse : Assurez-moi que ces petits emmerdeurs ne nous approchent pas, je veux dormir dans cet avion’. J’ai bossé comme un fou pour pouvoir m’installer aussi près du pilote, et c’est d’autant plus appréciable”, précise-t-il. ” Il faut que mes enfants gardent les pieds sur terre (…) Je ne veux pas qu’ils soient installés en première classe, avec son menu à dix plats, son champagne. Je ne suis pas gêné de le dire. C’est notre choix, à ma femme et moi, de les éduquer comme ça et de rester réalistes”. Ce que le chef oublie de dire que c’et souvent en avion privé que la famille se déplace !

 

Heinz Beck en résidence tout l’été chez Robuchon à Monte-Carlo

Heinz Beck 3 étoiles au guide Michelin compte parmi les plus grands chefs de la cuisine italienne. Son restaurant ” La Pergola ” sur les hauteurs de Rome, est une référence ancrée dans la tradition culinaire italienne et méditerranéenne, meilleurs produits, pâtes maison et pain artisanal. Il est l’auteur de nombreux livres qui sont devenus des best sellers. Heinz Beck a essaimé des restaurants à travers le monde : en Italie bien sûr, au Portugal, à Dubaï et à Tokyo. À l’Hôtel Métropole Monte-Carlo, les 3 restaurants orchestrés par Joël Robuchon et Christophe Cussac, proposent le ” Restaurant Joël Robuchon Monte-Carlo ” (2 étoiles), mais aussi le ” Yoshi “, seul restaurant japonais au monde de J. Robuchon, (1 étoile). Enfin ” Odyssey “, la table au bord de la piscine dans un écrin haute couture imaginé et conçu par Karl Lagerfeld, c’est là que le chef italien signera la carte éphémère tout l’été.

 

David Chang ouvrira bientôt à Wall Street… et de 9 !

David Chang est le chef le plus emblématique d’une réussite populaire à New York ses restaurants et notamment les déclinaisons du Noodles Bar Momofuku émaillent Big Apple. Sur son compte Twitter il a annoncé, la semaine dernière, l’ouverture d’un nouvel emplacement dans le quartier de Wall Street. Assurément les jeunes Trader de la bourse de NYC vont rapidement adopter la table aux saveurs asiatiques. Le chef signe 8 emplacements à New York, 2 à Washington, 2 à Las Vegas, 1 à Sydney, et 5 à Toronto

 

Ramsay encore … 

C’est à l’aéroport londonien de Heathrow Airport que le chef relance son restaurant Gordon Ramsay Plane Food après une longue période de rénovation. Le chef est en phase de recrutement des équipes du restaurant nouvelle version qui ouvrira au mois de juillet. Le chef indique qu’il passe tellement de temps dans les avions que lorsqu’il arrive à l’aéroport il se sent chez lui, c’est un peu sa deuxième maison. Il invite donc de nouvelles équipes à monter avec lui à bord de son restaurant !

 

Les 50 ans du Byblos à Saint-Tropez avec Alain Ducasse

C’est sur Sept à Huit sur TF1 que l’on a pu pour la première fois entrer dans le mythique Hôtel ByBlos de Saint-Tropez qui fêtait il y a quelques jours les 50 ans de l’établissement. 300 invités triés sur le volet, 150 des meilleurs clients, mais aussi la presse, stars et VIP, il n’en fallait pas plus pour que le chef Alain Ducasse rejoigne les cuisines de son restaurant le RIVEA, la table gastronomique et méditerranéenne de l’hôtel. Dans le reportage vous pourrez assister aux préparations de l’évènement et assister au service depuis les cuisines où règne le chef Vincent Maillard.

 

La guerre des cafés et des chefs aura bien lieu

À chacun des évènements médiatiques qui comptent, les grandes marques de café amènent leur panoplie de chefs, dernièrement c’est Nespresso qui a réuni au Festival International du Film de Cannes quelques chefs autour de Pierre Gagnaire. Pour Roland Garros, c’est Lavazza qui a réuni le plus beau plateau de chef, les Ambassadeurs de la marque étaient sur le site Denny Imbroisi, Lionel Giraud, Richard Toix, Simone Zanoni, Vivien Durand, Beatriz Gonzalez… Chefs et cafés, deux mondes devenus inséparables, deux univers compatibles, et surtout de considérables possibilités marketing dont les deux marques ont bien compris le potentiel.

Copyright – Studio Phenix –
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (57%)
  • Inquiétant (14%)
  • Mmmm interessant (14%)
  • Amusant décalé (14%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *