Canal + – la jeune chef Alexia Duchêne cuisine la France

02 mai 2022  0  Non classé
 
signature-food-and-sens

Les nouveaux explorateurs de Canal+ ont lancés ce jeudi 21 avril une nouvelle venue dans leur case, la chef ( ex Top chef )  Alexia Duchêne dévoile dans une série documentaire les terroirs de France.

À 26 ans, la chef s’est fait connaître y a trois ans au travers du programme culinaire de M6, depuis après avoir dirigée plusieurs restaurant avec plus où moins de succès, c’est au travers de plusieurs résidences culinaires notamment à New York et sur les réseaux sociaux que la chef s’est révélée. 

La chaîne de télé privée Canal+ a fait appel à elle pour une série documentaire –Alexia cuisine la France– en quatre volets au cœur des terroirs français où elle présente les meilleurs produits bien sûr, mais aussi où elle se rapproche des producteurs, des éleveurs, des pêcheurs dans une version moderne et décomplexée.

Dans une interview accordée à la presse télé, la chef a indiqué que son souhait serait d’ouvrir sa propre table aux Etats-Unis. On y apprend que la chef a subit des influences culinaires multiples, qui lui ont ouvert les yeux sur une cuisine a forte identité, sa mère a vécu en Égypte, et ses racines franco-britannique ont fait le reste.

EXTRAITS –

TLComment êtes vous venu à la cuisine ?

AD. A la maison, mes parents cuisinaient beaucoup et du coup cela m’a toujours intéressé. Mais je ne voulais pas pour autant en faire mon métier. Et puis vers l’âge de 13-14 ans, comme mes parents travaillaient énormément, je me suis retrouvée à faire les courses et à préparer les repas. Je suis vite devenue familière du marché Poncelet (Paris 17è arrondissement) juste à côté de chez moi. A force, je connaissais tous les producteurs et je vais toujours les voir. Comme je n’étais pas très bonne à l’école, j’ai suggéré à mes parents d’entrer dans une école hôtelière. Ils étaient sceptiques mais m’ont laissé faire. Si la première année, ça ne me plaisait pas trop, en revanche, la seconde virage à 360°. Je suis tombée sur des profs extra. C’est grâce à eux qu’ensuite j’ai suivi une formation en pâtisserie, que j’ai pu voyager… bref que je me suis lancée !

TL. Très tôt d’ailleurs vous avez appris sur le tas dans différents pays…

ADOui je suis allée à Londres, à Copenhague, à New York, à San Francisco. J’ai appris l’autonomie, à accepter les autres, à m’adapter, à tolérer d’autres managements, à sortir de ma zone de confort. Ça a développé mon côté curieux touche à tout…

TL Et forcément ça vous a fait grandir plus vite ?

AD. Il est vrai que j’ai gagné en maturité. Normal car à dès l’âge de 15 ans, je pouvais travailler jusqu’à 23h ou minuit. Mais je ne regrette rien, j’avais trouvé ma voie.

TL Vous êtes plutôt douée et vous êtes passée par chez les plus grands chefs. Pourquoi ne pas avoir encore ouvert votre propre établissement ?

AD. J’aime le côté touche à tout de ma cuisine itinérante et j’ai encore envie de pousser le curseur plus loin au quotidien. Mais d’ici deux ou trois ans, j’aimerais beaucoup m’installer aux Etats-Unis et ouvrir un restaurant. Ce pays me fascine car il promeut l’entrepreneuriat. Là bas je me sens comprise acceptée dans ce rôle de femme forte qui sait ce qu’elle veut. En France, on adore l’artisanat et peut être un peu moins l’entrepreneuriat…

TL. Avez-vous un modèle dans votre métier?

AD. Ce n’est pas mon genre d’avoir un mentor ou un modèle mais j’avoue admirer le parcours de Dominique Crenn. Cette Française est arrivée à San Francisco sans connaître la langue. Elle est aujourd’hui la première cheffe aux Etats-Unis à avoir obtenu 3 étoiles Michelin. Elle a un restaurant gastro, un bistrot, elle est jurée d’une émission, elle a toujours un milliard de projets. Sa success story m’inspire.

AD. Ce n’est pas mon genre d’avoir un mentor ou un modèle mais j’avoue admirer le parcours de Dominique Crenn. Cette Française est arrivée à San Francisco sans connaître la langue. Elle est aujourd’hui la première cheffe aux Etats-Unis à avoir obtenu 3 étoiles Michelin. Elle a un restaurant gastro, un bistrot, elle est jurée d’une émission, elle a toujours un milliard de projets. Sa success story m’inspire.

Format 4 fois 52 minutes, depuis le 21 avril en fin de soirée sur Canal+ ou sur myCANAL – Une production UPSIDE TELEVISION / Sébastien Deurdilly et Jean­Laurent Bodinier.

Pour retrouver l’interview en intégralité, cliquez ICI

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (50%)
  • Mmmm interessant (25%)
  • Inquiétant (25%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *