Eataly Marais Paris – Les Galeries Lafayettes ont acquis la licence exclusive pour la France – Pourquoi pas Lyon et Nice en suivant …

15 avril 2019  0  Non classé
 

signature-food-and-sens Alors que Eataly a ouvert pour la première fois en France ce vendredi 12 avril, à Paris, son fondateur Oscar Farinetti, 65 ans, a dévoilé ses ambitions au magazine Challenges

Oscar Farinetti, 65 ans, est le fondateur d’Eataly. A l’heure où le premier point de vente français opéré par les Galeries Lafayette, ouvre à Paris, ce vendredi 12 avril, l’ambassadeur de la biodiversité italienne aux quatre coins du monde s’exprime.

Challenges – Qu’attendez-vous de votre implantation dans le Marais?

Oscar Farinetti – Nous nous attendons à ce que cet endroit soit plein. Mais il est très difficile d’arriver avec une offre de restauration à Paris, car les Français sont numéro un de la culture gastronomique. J’ai un défi: leur montrer la principale caractéristique de la cuisine italienne, sa biodiversité. Chez nous, dans chaque village, la cuisine est différente. De plus, alors que la gastronomie française, inventée par les chefs dans les restaurants, se révèle technique, la cuisine italienne, créée par nos grands-mères dans leur maison, est simple, basée sur les matières premières. J’espère que les Français l’apprécieront. Nous voulons les convaincre de venir tous les jours. Eataly ne propose pas seulement de la restauration, mais aussi la vente de produits car la caractéristique de la cuisine italienne est qu’elle est réplicable. Une pièce est consacrée à l’apprentissage. Ce sera un endroit où vous pouvez manger ce que vous achetez, acheter ce que vous mangez et apprendre.

Quelles sont les différences d’un magasin à l’autre?

Oscar Farinetti –Eataly Paris Marais est le 39e. Mais nous ne voulons pas qu’Eataly devienne une chaîne. Je respecte McDonald’s ou Starbucks, mais je ne veux pas que tous les Eataly se ressemblent. Eataly est une famille, dont chaque magasin est l’un des frères. Nous avons 39 frères qui ont le même nom, mais différents caractères. A Paris, nous avons choisi de mettre le magasin sous le signe de la fraternité. Et nous avons voulu y recréer l’atmosphère d’un bistrot français.

Quelles peuvent être les prochaines villes d’implantation dans l’Hexagone?

Oscar Farinetti –Nous laisserons les Galeries Lafayette, qui ont la franchise en exclusivité pour la France, décider. Mais moi je dirais qu’après Paris, il faudrait que ce soit Lyon, la capitale de la gastronomie. Et ensuite, parce que j’aime la Côte d’Azur, je dirais Nice. Enfin, le lieu le plus poétique en France serait Marseille.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *