Jeremy Cayron chef du Sofitel Sukhumvit Bangkok à mis en place des solutions pour limiter les déchets alimentaires, un exemple pour le monde entier

31 août 2016  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens  Une tendance qui risque de vite se décliner dans les grands hôtels à travers le monde, l’histoire a commencé quand les hôtels ont demandé à leurs clients de réutiliser les serviettes non souillées – de limiter donc le linge qui partira dans les machines à laver –  qui consomment beaucoup de produits d’entretien.

Jeremy Cayron

Aujourd’hui un chef français installé à Bangkok s’est penché aussi sur les fortes consommations de produits alimentaires et les énormes déchets engendrés par les cuisines. Jeremy Cayron dirige les cuisines du Sofitel Bangkok Sukhumvit. En tant que chef exécutif il s’est soucié de trouver des solutions pour limiter les déchets alimentaires, en quelques mois il a réussi à faire passer les 13.000 kilos mensuels à 4.000.

Dans le même temps, le chef Cayron a fait aménager un jardin dans l’enceinte de l’hôtel pour cultiver ses herbes et légumes afin de minimiser la nécessité de faire appel à des fournisseurs qui vont transporter les produits à travers la ville.

Sofitel BangkokLe chef s’est posé la question de savoir comment les chefs peuvent apporter leur contribution pour limiter les empreintes carbone, penser à l’avenir de la planète… certes un grain de sel dans un monde qui ne respecte pas la planète sur laquelle on vit. Le Sofitel Bangkok Sukhumvit a commencé à transformer son modèle de travail et à intégrer le sens d’une responsabilité environnementale en Octobre 2015, il est le premier AccorHotels au monde à utiliser un outil de pointe appelé Winnow.

Le système calcule le poids et le coût de chaque élément qui est jeté et crée des rapports quotidiens permettant d’identifier comment réduire le gaspillage. Le projet du chef Jeremy Cayron permettra à l’hôtel d’économiser environ 80.000 US $ cette année.

Le chef a formé et responsabilisé son personnel de cuisine, cette gestion des déchets qu’il a mise en place devrait être dupliquée dans d’autres hôtels de la chaîne. Les clients sont de plus en plus sensibles à l’écologie, c’est une histoire d’engagement de tous, même les clients doivent être sensibilisés à moins gaspiller, estime le chef. Les légumes cultivés sur place au Sofitel de Bangkok se retrouvent sur la carte, les clients y portent un grand intérêt, indique le chef.

Jeremy Cayron espère produire jusqu’à 150 kilos d’herbes et de légumes par an pour commencer. Il va aussi installer des ruches sur le toit de l’hôtel pour en faire sa principale source de miel.

Jeremy Cayron

Sa petite parcelle de jardin a été implantée au mois de mai dernier dans le cadre de la mission « AccorHotels jardins urbains » à l’échelle internationale d’ici la fin de l’année 2016 le groupe hôtelier espère avoir 1000 hôtels qui suivent la démarche écologique. Le groupe Accor est engagé dans une démarche Planet 21

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (86%)
  • Mmmm interessant (14%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Une réflexion au sujet de « Jeremy Cayron chef du Sofitel Sukhumvit Bangkok à mis en place des solutions pour limiter les déchets alimentaires, un exemple pour le monde entier »

  1. Ping : C'est OFF... c'est Cuisine … C'est d'actualité ! #77 - Food & Sens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *