Christian Westbeld, le DG du Raffles Singapour, explique à F&S : « nous souhaitons proposer une expérience émotionnelle à nos clients »

06 juillet 2019  0  Dossiers F&S Eat Nomad F&S LIVE
 

signature-food-and-sens  C’est au luxueux lobby du Raffles Singapour que nous avons rencontré Christian Westbeld, le directeur général de cet hôtel iconique, jusqu’alors fermé depuis deux ans pour d’intenses rénovations. Désormais riche d’une offre F&B élargie, qui comprend notamment le restaurant La Dame de Pic par Anne-Sophie Pic, ainsi que le bistrot d’Alain Ducasse BBR by alain ducasse, l’hôtel de luxe revient en force sur le devant de la scène culinaire locale, ambitionnant de s’y tailler une place de choix. Christian Westbeld est revenu pour nous sur l’évolution de l’hôtel, sur son portfolio de restaurants et son positionnement F&B. Un entretien à découvrir ci-dessous, un mois avant la réouverture officielle prévue pour le 1eraoût.

Christian Westbeld, le directeur général du Raffles Singapour

F&S : La réouverture de l’hôtel est imminente ; parlez-nous des rénovations qui ont été orchestrées au Raffles ces deux dernières années ?    

Christian Westbeld : Nous voulions à tout prix préserver le charme de l’hôtel et son style colonial, tout en améliorant l’offre et le confort général des lieux. La précédente rénovation ayant eu lieu en 1991, soit il y a 28 ans, nous avons donc effectué de gros travaux. De plus, nous souhaitions être plus compétitifs dans le département Food&Beverage, ce qui nous a poussé à ouvrir de nouveaux restaurants. D’ailleurs, je suis fier de dire que nous sommes le premier hôtel de Singapour à avoir des restaurants tenus par des chefs français.

F&S : De manière générale, quelle est la clientèle que vous visez ?

C.W. : Nous avons trois types de clientèle : la clientèle singapourienne, la clientèle business, et la clientèle internationale. Pour pouvoir satisfaire ces trois segments, nous avons un large choix de restaurants et de bars, qui présentent des concepts et des thèmes décoratifs bien distincts. De plus, nous avons ajouté deux entrées supplémentaires à l’hôtel, qui jusqu’alors n’en avait qu’une, ce qui entraînait un effet d’engorgement au niveau des arrivées à l’hôtel. Le Raffles Singapour étant un vaste complexe s’étendant sur tout un bloc, l’une des nouvelles entrées donne directement sur la boutique souvenirs du Raffles, et permet un accès facilité au spa, afin de l’ouvrir à la clientèle locale. Autre nouveauté apportée à l’hôtel, le fait que désormais, les clients pourront prendre leur petit-déjeuner dans trois endroits différents, afin qu’ils puissent varier leur atmosphère matinale. De plus, chaque suite bénéficie de l’accompagnement de son propre majordome, afin d’assurer aux clients une expérience sur-mesure, entièrement personnalisée et dédiée. Le majordome commencera d’organiser le séjour de ses clients en amont de leur venue, s’occupant des réservations, des visites, des activités, etc. En effet, au Raffles Singapour nous souhaitons proposer une expérience émotionnelle à nos clients ; pour ce faire, le fait de leur donner le choix est capital. Car au fond, c’est bien cela la définition du luxe : le fait d’avoir le choix entre différentes expériences.

La façade de l’hôtel, au blanc immaculé

F&S : Fin juin, Anne-Sophie Pic nous a reçus dans son nouveau restaurant du Raffles Singapour pour un déjeuner de pré-ouverture, auquel étaient conviées des femmes chefs et journalistes. Que représente pour vous cette première pré-ouverture ?

C.W. : Je suis assez ému par l’ouverture de cette table, dans la mesure où il s’agit du dernier projet F&B que nous avons lancé, en septembre 2017 ; et c’est aussi le premier qui a été terminé. Je pense que ce restaurant apportera à Singapour quelque chose que la destination n’a jamais vu ; une cuisine très légère, pleine de fraîcheur, rehaussée par un grand travail sur les sauces.

F&S : David Sinapian, le mari d’Anne-Sophie Pic et directeur du groupe Pic, est revenu pour nous sur la genèse de ce restaurant, expliquant que c’est le Raffles qui les a sollicités pour y ouvrir un restaurant. Pourquoi ce choix d’Anne-Sophie Pic ?

C.W. : C’est un tout. Les valeurs de la Maison Pic coïncident totalement avec celles du Raffles Singapour, et à ce titre, notre association ne pouvait qu’être optimale. De plus, Anne-Sophie Pic a une belle personnalité, elle est très abordable et simple malgré son succès. Quand elle est arrivée à l’hôtel la semaine précédant ce déjeuner de pré-ouverture, toute l’équipe l’a accueillie avec un bouquet de ses fleurs préférées, et l’a applaudie. Je pense qu’elle est très fière de ce restaurant ; son contentement nous fait honneur. D’autant que La Dame de Pic Singapour est un restaurant en soi, et non pas juste un restaurant d’hôtel. Il s’agit même du restaurant signature du Raffles Singapour.

La Dame de Pic au Raffles Singapour

F&S : L’offre F&B de l’hôtel a été particulièrement soignée, comme en témoignent l’arrivée de Madame Pic et d’Alain Ducasse, entre autres chefs. Expliquez-nous l’importance de ce partis-pris ?

C.W. : Dans un hôtel, la partie F&B doit être un risk-taker, car c’est cela qui ouvre le restaurant aux clients. Donc oui, nous avons particulièrement soigné notre offre restauration. Nous sommes très heureux d’avoir en nos murs un restaurant signé par le chef le plus étoilé au monde, en la personne d’Alain Ducasse ; ainsi qu’un restaurant d’une chef qui se développe de plus en plus, Anne-Sophie Pic. Outre ces deux restaurants, le Raffles Singapour disposera également de quatre autres tables (l’hôtel ayant en tout six restaurants), dont celle du chef Jereme Leung, très célèbre en Asie ; ainsi que de trois bars, et d’un café take-away. Avec un tel portfolio F&B, l’offre du Raffles Singapour n’a pas de comparaison avec d’autres établissements hôteliers. D’autant que chaque restaurant a reçu une attention égale, et présente ses propres design, concept, charme et philosophie. Chacun d’eux dispose d’un espace très étudié, unique. De fait, si La Dame de Pic est notre table signature, nos autres restaurants sont tous aussi importants à nos yeux.

F&S : À quel moment le BBR by alain ducasse (ou Bar and Billard Room, du nom du bar présent auparavant) ouvrira-t-il ?

C.W. : L’ouverture est prévue pour la mi-septembre. Au BBR by alain ducasse , le chef proposera une cuisine méditerranéenne, façon grill et sharing. Le lieu comprendra aussi un bar et une partie lounge. Ce restaurant unira la qualité Alain Ducasse au service signé Raffles ; à ce titre, il fera référence. Autre intérêt de ce bistrot, c’est le caractère raisonnable des prix, auxquels une attention toute particulière a été apportée.

  Par Anastasia Chelini
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (71%)
  • Je suis fan (29%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *