Ces chefs du monde entier qui tiennent une table à Londres – découvrez qui ils sont : Pic, Arzak, Ducasse, Adrià, Nobu, Darroze, Jean-Georges, bientôt Dacosta et Humm…

19 mai 2019  1  Chefs & Actualités Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens Londres n’en finit plus d’attirer en son sein un nombre croissant de grands chefs du monde entier. De ceux qui ont mis le cap sur la capitale anglaise tout récemment, à ceux qui y tiennent table depuis des années, ils sont nombreux à tenir vitrine dans cette destination aussi vibrante que variée, où le cosmopolitisme est de mise. Food&Sens vous propose un tour d’horizon de ces chefs venus d’ailleurs, qui participent à faire de Londres l’un des spots culinaires les plus animés de la planète.

Les chefs qui vont ouvrir

Commençons par les chefs sur le point d’ouvrir à Londres. Quique Dacosta, le chef espagnol triplement étoilé Michelin, ouvrira Arros QD début juin ; il s’agira d’un restaurant centré sur la paella et sur la cuisine au feu de bois. La carte mêlera tradition culinaire espagnole régionale et ingrédients locaux. Octopus grillé à la flamme, paellas fumantes apportées à votre table, ou encore steaks tomahawk figureront parmi les plats à déguster. On vous en dit plus prochainement.

Quique Dacosta

Autre table londonienne dont l’ouverture approche, qui sera cette fois tenue par un chef suisse : le Davies and Brook. Il s’agit là du nouveau restaurant du Claridge’s, palace iconique du quartier de Mayfair, dont la table gastronomique Fera vient de fermer. À la place, le Davies and Brook sera signé par le chef Daniel Humm. C’est lui qui est derrière le fameux restaurant Eleven Madison Park à Manhattan,  voté numéro 1 du World’s 50 Best Restaurants 2017. On lui doit également le succès des restaurants et bars NoMad, situés à New-York, Los Angeles et Las Vegas. Autant dire que l’attente envers le Davies and Brook est au rendez-vous…

Daniel Humm à l’entrée du Claridge’s

Les chefs qui viennent d’ouvrir ou ont ouvert récemment

Ouvert il y a moins d’un an, le restaurant sucré du chef Albert Adrià, le Cakes and Bubbles, est situé le long de la très chic Regent Street. Le chef espagnol y livre depuis fin 2018 une partition inédite, dont la pièce maîtresse est le fameux cheese cake, qui revisite la version initiale servie au restaurant Tickets des frères Adrià. Pour en savoir plus, retrouvez notre interview du chef Adrià ici.

Albert Adrià devant le Cakes and Bubbles

L’année dernière, c’est le chef français Laurent Tourondel, installé depuis des années aux États-Unis, qui ouvrait sa première table à Londres, où il signe la carte d’un restaurant portant son nom. Situé au premier étage de l’Hotel Café Royal (le même hôtel hébergeant le Cakes and Bubbles), le Laurent propose une cuisine réjouissante, façon feel good, où l’excellence des produits et une technique efficace relèguent l’esbroufe au placard. À noter, le restaurant fêtera ses un an en juin.

Laurent Tourondel dans les cuisines du Laurent, sur Regent Street

Le chef allemand Heinz Beck (dont le restaurant romain La Pergola compte trois étoiles Michelin) a lui aussi ouvert une table à Londres il y a un an. Inauguré en avril 2018, le Beck at Brown’s est le second restaurant que le chef triplement étoilé ouvre à Londres, puisqu’il y a tenu auparavant le Apsley’s (2009-2013), un restaurant étoilé de style vénitien, installé au palace Lanesborough. Désormais en résidence au Brown’s (autre hôtel de luxe de la capitale anglaise), le chef Beck propose avec son Beck at Brown’s une adresse décontractée, italienne toujours, reprenant les classiques de la cuisine du pays de la botte.

Heinz Beck au Beck at Brown’s – photo Paul Winch-Furness

Autre petit nouveau, cette fois âgé de deux ans, le restaurant Jean-Georges au palace The Connaught fait les beaux jours du quartier de Mayfair. Signée bien sûr par le Français Jean-Georges Vongerichten, cette très bonne table mise elle aussi sur une certaine simplicité, telle que l’affectionnent les Anglo-Saxons. Saveurs bien menées et décontraction de bon ton procèdent à cette carte sans chichis, qui plaît à tous les coups. Notre conseil : ne ratez pas la pizza à la truffe, ni la burrata et sa compote de framboises, ou encore les asperges à la sauce moutarde.  

Jean-Georges Vongerichten au Jean-Georges, à Mayfair

Une autre table célèbre elle aussi ses deux ans, et est tenue également par une Française : La Dame de Pic au Four Seasons Ten Trinity Square, par Anne-Sophie Pic. Partition délicate et cadre élégant vous attendent dans cet espace feutré, où la chef multi étoilée donne la mesure de son talent, selon son raffinement habituel. À noter, moins d’un an après son ouverture, la Dame de Pic London décrochait déjà sa première étoile Michelin.

La Dame de Pic London par Anne-Sophie Pic

Agé de trois ans, le Frenchie London du Français Grégory Marchand se niche en plein Covent Garden, et offre aux gourmets une version londonienne du Frenchie Paris. Un retour aux sources pour ce chef, qui a longtemps travaillé à Londres.

Le Frenchie London

Agé de trois ans également, le restaurant StreetXO de l’Espagnol triplement étoilé David Muñoz, est une ramification directe du restaurant éponyme que le chef tient à Madrid. Le fun fact du lieu ? Le restaurant de Londres présente un décor similaire à celui de Madrid. Ouvert en 2016, StreetXO propose une carte aux influences mondiales, où ingrédients, techniques et recettes ont des origines diverses.   

Le StreetXO London du chef David Muñoz

Un autre chef espagnol triplement étoilé est sur le point de fêter les trois ans d’ouverture de son restaurant londonien ; il s’agit d’Eneko Atxa (dont le restaurant Azurmendi au Pays Basque lui a valu d’accéder à un statut de chef prodigue). Fort de son succès en Espagne, le chef Atxa a apporté à Londres sa vision retwistée de la cuisine basque traditionnelle, dans un cadre contemporain et relax. Situé dans le quartier vibrant de Covent Garden, au sein de l’hôtel cinq étoiles One Aldwych Hotel, le Eneko Basque Kitchen & Bar figure dans la liste des Best Restaurants in London du Condé Nast Traveller, parue fin 2016. À noter, l’ouverture officielle a eu lieu le 1er septembre 2016.

Le Eneko Basque Kitchen & Bar par le chef Eneko Atxa

Les chefs qui sont là depuis longtemps

Parmi les chefs étrangers qui tiennent une table à Londres depuis des années, on compte bien sûr le Français Alain Ducasse, dont le restaurant Alain Ducasse at The Dorchester (ou ADAD pour les initiés) a ouvert en 2007, et est triplement étoilé Michelin. Le maestro a par ailleurs renforcé sa présence à Londres, en ouvrant coup sur coup une boutique Le Chocolat Alain Ducasse, puis une boutique Le Café Alain Ducasse, toutes deux situées dans la zone commerciale Coal Drops Yard.

Alain Ducasse

La Française Hélène Darroze est elle aussi présente à Londres depuis plus d’une décennie ; sa table Hélène Darroze at The Connaught, ouverte en 2008, est auréolée de deux étoiles Michelin. Et côtoie le restaurant d’un autre Français, le chef Jean-Georges Vongerichten (voir plus haut).

Hélène Darroze

Le chef Pierre Gagnaire fait également partie des chefs français ayant pignon sur rue à Londres depuis des années ; c’est en 2002 qu’il prend les rênes du gastronomique de Sketch, le restaurant iconique de Mourad Mazouz ; il y décroche deux étoiles Michelin.

Pierre Gagnaire (à droite) et Mourad Mazouz

Autre grand chef français à avoir une table à Londres (qui vient juste de fermer, en avril dernier), le grand Joël Robuchon ; son Atelier London a ouvert en 2006, et a reçu une étoile Michelin. Il ferme après 12 ans d’activité. À noter, un porte-parole du groupe a annoncé en avril que le chef Jeremy Page (l’exécutif de l’Atelier à Londres) et son équipe allaient bientôt s’installer à Mayfair pour y ouvrir « un nouveau concept Joël Robuchon« . On en saura davantage prochainement. 

L’Atelier Robuchon à Londres, fermé depuis avril 2019

Quant au chef français Claude Bosi, dont le restaurant Bibendum (situé dans l’ancien siège londonien de Michelin) a deux étoiles, il vit et travaille à Londres depuis des années. Avant de reprendre Bibendum en 2017, il a tenu pendant plus de 15 ans le restaurant Hibiscus (2 étoiles), qui a connu deux adresses : la première à Ludlow, dans le Shropshire ; avant de déménager à Londres, dans le quartier de Mayfair.

Claude Bosi au Bibendum London

Daniel Boulud est l’un des autres Français fameux à avoir ouvert un établissement à Londres ; son Bar Boulud, ouvert en 2010 au sein du Mandarin Oriental London, est le restaurant sœur de son Bar Boulud à New-York, et fait office de restaurant-bistro/bar à vins. Le menu de saison truste terrines et pâtés maison, jambon et saucissons de la maison Gilles Vérot ; on y trouve également des burgers gourmets loués par la critique, pour une jolie rencontre entre les origines françaises du chef et les must-have de la cuisine américaine. 

Le Bar Boulud à Londres, du chef Daniel Boulud

Du côté des grands chefs espagnols présents à Londres, on compte notamment la chef étoilée Elena Arzak, qui tient le Ametsa with Arzak instruction. Le concept de ce restaurant ? Une cuisine néo-basque, signée par Elena Arzak, son père Juan Mari Arzak, Mikel Sorazu, Igor Zalakain et Xavier Gutierrez. Le tout est situé à l’hôtel COMO The Halkin, et a ouvert en 2013. Cette table compte une étoile Michelin.  

Elena et Juan Mari Arzak

L’Italie est elle aussi représentée à Londres, en la personne du chef Giorgio Locatelli. Ce jury de MasterChef Italie, figure télévisuelle récurrente et auteur de plusieurs livres, a ouvert son restaurant Locanda Locatelli en 2002 ; il y détient une étoile Michelin depuis 2003.

Le restaurant italien Locanda Locatelli

Pionnier londonien de la première heure, le chef japonais Nobu (Nobu Matsuhisa de son nom complet) est implanté à Londres depuis 1997. C’est à cette date qu’il ouvre son premier restaurant de la capitale, qui était aussi son premier restaurant d’Europe : le London Old Park Lane. Toujours en partenariat avec son ami Robert de Niro, ainsi qu’avec le producteur hollywoodien Meir Teper et le restaurateur Drew Nieporent, Nobu ouvrira deux autres adresses à Londres, le London Berkeley St et le Nobu London Shoreditch (qui est également un hôtel). Ce dernier a ouvert il y a deux ans, dans le quartier branché de Shoreditch. Il se murmure qu’un second hôtel Nobu devrait voir le jour à Londres en 2020 ; à suivre. 

Le Nobu Shoreditch

Clôturons cette section par un cas à part ; celui d’un chef Français, mais qui est aussi Britannique. De fait, le chef Michel Roux Jr dispose de la double nationalité, étant né en Angleterre, de parents français. La saga des Roux commence d’ailleurs avec son père, Albert Roux, ainsi qu’avec son oncle, Michel Roux Senior ; ce sont eux qui s’installent les premiers en Angleterre, ouvrant en 1967 une table devenue mythique : Le Gavroche. Il s’agit là du premier restaurant qui décroche 3 étoiles Michelin en Angleterre. Michel Roux Jr le reprend en 1991 ; sous sa tutelle, Le Gavroche a deux étoiles Michelin. Et Michel Roux Jr, d’autres restaurants en parallèle (dont le Roux at the Landau, situé dans l’hôtel de luxe The Langham, et le Roux at Parliament Square). La troisième génération des Roux continue à Londres, avec la fille de Michel Roux Jr, Emily Roux. La jeune femme a ouvert l’année dernière son premier restaurant, Caractère, avec son mari Diego Ferrari. 

Le Gavroche – photo Issy Croker

Les restaurateurs qui ont ouvert à Londres

Il n’y a pas que les chefs qui ont le béguin pour Londres ; les restaurateurs aussi en éprouvent le charme. Cette année, c’est le groupe français Big Mamma, emmené par le duo de restaurateurs Victor Lugger et Tigrane Seydoux, qui a mis le cap sur la capitale anglaise. Le groupe a ouvert Gloria, sa première trattoria en Angleterre. Cette ouverture sera bientôt suivie d’une seconde, prévue pour juin. Cette deuxième trattoria portera le nom de Circolo Popolare.

Victor Lugger et Tigrane Seydoux au Gloria, leur premier restaurant en Angleterre

Autre ouverture récente (septembre 2017) que l’on doit à un restaurateur français, le restaurant Serge et le Phoque, niché au sein de l’hôtel Mandrake. Signée par le restaurateur Frédéric Peneau et le designer Charles Pelletier, cette jolie table a tout bon, et confirme (s’il le fallait) la forte attraction que Londres exerce sur les Français.

Frédéric Peneau et Charles Pelletier – photo Adam Coghlan

Lorsqu’on parle de Londres et de restauration, on doit aussi parler de Mourad Mazouz ; ce grand voyageur, Parisien d’adoption, né en Algérie et vivant désormais à Londres, a fait de la capitale anglaise un terrain de jeu à sa mesure. On lui doit l’indescriptible, le fascinant, l’indétrônable Sketch, ainsi que le Momo London – qui vient d’ailleurs de rouvrir, suite à un lifting important.

Le Momo London – photo Mark LawsonBell

Voilà qui clôture (pour le moment) la saga (non exhaustive) des chefs et des restaurateurs de tous horizons venus planter leur drapeau culinaire à Londres. Ou comment cette capitale au long cours continue de rebattre ses cartes.   

Par Anastasia Chelini
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (60%)
  • Je suis fan (40%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Une réflexion au sujet de « Ces chefs du monde entier qui tiennent une table à Londres – découvrez qui ils sont : Pic, Arzak, Ducasse, Adrià, Nobu, Darroze, Jean-Georges, bientôt Dacosta et Humm… »

  1. Clément Leroy

    Robuchon est fermé depuis plus d’un mois, et il manque 2 chef 3 étoiles important dans lnarticle Eric Frechon et Heinz beck et aussi Salt Bae …..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *