Londres – Chez Sketch, Pierre Gagnaire signe le brunch de la Glade Room

15 juillet 2017  11  Eat Nomad
 

signature-food-and-sens Londres – Le restaurant Sketch ou la fabrique des rêves

À Londres pour F&S, Anastasia notre foodista nous fait cette fois découvrir Sketch, un concept iconique mêlant food et design, dont la carte des brunchs est signée Pierre Gagnaire. Une institution à Londres, d’une indicible magie. Ou quand art et assiettes se complètent. 

C’est un lieu vraiment à part dans la scène culinaire londonienne. À la fois point de rendez-vous des socialites de la ville, mais aussi temple de l’excellence culinaire version lifestyle, Sketch incarne en prime une fantaisie unique, via son décor fabuleux, qui se diversifie selon plusieurs ambiances. L’ensemble se déploie dans un hôtel particulier de Piccadilly, à deux pas à peine de Regent Street. Au final, Sketch est un spot aussi glamour que flamboyant, dont le baroque ne prend pas une ride. À inscrire d’urgence dans votre liste des lieux londoniens à tester !

Pour quiconque se rend à Londres, sachez-le : il est impensable de rater la nouvelle carte des brunchs de Pierre Gagnaire. Servie dans la « Glade Room », la salle la plus enchanteresse de Sketch, cette carte très complète est rehaussée par la nouvelle déco de cet espace hors normes. Rouverte début juin, la Glade Room figure en effet une prairie verdoyante, grâce à son épais tapis vert et à ses murs nimbés d’un frais camaïeu de verts. D’élégantes tables intimistes se dressent de part et d’autre de la pièce, sur lesquelles sont disposées nappes et vaisselle fines, ainsi que d’opulents bouquets de fleurs. Avec un brin d’imagination, on se croirait presque en train de prendre le thé dans « Alice au Pays des Merveilles ». Partout où on pose les yeux, la symphonie décorative de la pièce fonctionne à plein régime, des chandeliers au bar, en passant par la présentation des plats, ou par le mobilier spécialement dessiné pour les lieux. En marge de cette salle incroyable, un piano rose joue tout seul des airs entraînants.

Outre le décor on ne peut plus emballant, l’assiette offre elle aussi son lot de délices. Du côté des starters, j’ai jeté mon dévolu sur la burrata et ses tomates-cerises. Ultra crémeuse, la burrata se mange sans faim. 

Autre starter sympathique, l’assiette de melon sucré, jambon de parme et framboises.

Du côté des must à tester, ne manquez pas la révélation  » 9 Conduit St. black croque « , un croque-monsieur à tomber, qui porte le nom de la rue hébergeant Sketch. Léger à souhait, gourmand comme il faut, il offre un aspect visuel inédit, d’abord par sa forme longiligne peu commune, ensuite parce qu’il est recouvert d’une chapelure noire, faite d’encre de calamar.

Arrive ensuite le duo d’œufs frits à l’avocat et sketchup – le ketchup homemade des lieux, version Sketch. Côté goût, les notes d’avocat affleurent délicatement, se mariant aux œufs fris sous les touches de sketchup. 

On se laisse ensuite tenter par la Salade de Pierre, du nom du maestro. Cette copieuse salade mélange avec bonheur tomates cerises, câpres, olives, anchois, oignons frais et généreux copeaux de parmesan, le tout s’assaisonnant d’une mayonnaise au raifort, agrémentée en son centre d’un toast garni de suprême de poulet (nourri au maïs, me précise-t-on). C’est frais et idéal pour un brunch, bien dans l’esprit de ce repas combinant les plats d’un déjeuner et les desserts d’un petit-déjeuner.

À l’heure des desserts, le choix est pléthorique, donc rude à établir. Je teste un peu de l’exquis Lemon Love, un sablé breton à la crème de citron, pâte de citron confis et meringue. J’achève mon brunch par un Cream Tea dans les règles, avec scones, crème épaisse (ou clotted cream), et duo de confitures maison. Les scones sont tendres et réjouissants, surtout dans leur version nature. 

C’est charmée que je repars de ce captivant Sketch, dont la créativité foisonnante ne finit jamais. Après tout, Sketch porte bien son nom (qui signifie croquis) : dans ce lieu combinant food, lifestyle, art et musique selon une même importance, tout est toujours en perpétuelle gestation.

Une fois n’est pas coutume, la fantaisie globale de Sketch a gagné jusqu’aux toilettes. Ne manquez pas d’y passer, l’endroit est totalement mythique, digne d’un film de science-fiction. Lovés dans un écrin blanc, les toilettes prennent la forme d’œufs géants tout aussi immaculés que la salle dans laquelle ils se nichent. En contrebas, un bar à cocktails très prisé, le East Bar, est aussi sombre qu’est limpide la salle des toilettes. 

Le mot de la fin : sans ciller, le Sketch est à voir, d’autant qu’il ne dort jamais, grâce à ses horaires extensibles  (jusqu’à 2h du matin du lundi au samedi, et jusqu’à minuit le dimanche.) En plus, le brunch est servi à toute heure de la journée, jusqu’à l’heure du cocktail, qui voit alors l’ambiance se faire tamisée. Ultime conseil (et non des moindres) : pensez à réserver. La Glade Room est prise d’assaut par une horde de hipsters et d’habitués renseignés ; vous ne trouverez pas de place en vous pointant spontanément. Et aussi, pensez à visiter les autres salles de Sketch ; elles ont chacune leur propre concept décoratif, et toutes valent le détour.

Par Anastasia Chelini

SKETCH – 9 Conduit Street

Copyright – A Chelini
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (79%)
  • Mmmm interessant (21%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

11 réflexions au sujet de « Londres – Chez Sketch, Pierre Gagnaire signe le brunch de la Glade Room »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *