C’est Off… C’est Cuisine… C’est d’Actualité … #102

06 mars 2017  0  Chefs & Actualités LE OFF
 

signature-food-and-sens Semaine un peu calme version FOOD … en France les futures élections monopolisent totalement l’information … plus rien ne compte, mis à part les coups bas, les spéculations,  les ralliements et les trahisons ! 

Heureusement Omnivore est là en ce début du mois de mars, pour rappeler que du côté des chefs tout va bien ! … les chefs animent la scène culinaire, du côté de F&S les équipes n’en finissent pas de soulever le couvercle des casseroles pour voir ce qui s’y passe au fond, et on peut vous l’assurer : ça bouillonne !

L’univers de la FOOD vous passionne, la scène culinaire continue de s’animer. Food&Sens demeure un radar gastronomique pour vous aider à suivre les chefs dans leurs projets, leurs changements de cap, les infos médias… Rumeurs et chuchotements sont au programme !

Cette semaine nous irons à Paris, …

 

Les brèves du Off, ça s’est passé cette semaine !

Rubrique incontournable du Off : les infos diffusées durant la semaine passée et qui ont marqué l’actualité de F&S. Il vous suffira de cliquer sur le lien pour découvrir l’info complète. Alors, cette semaine l’actualité a été très dense, nous avons appris : Que le journaliste Sébastien Demorand a passé 10 ans à animer les scènes d’Omnivore – Que les Frères Roca ont opté pour des thérapies de groupe pour limiter le stress en cuisine – Que le mot d’ordre du chef Daniel Humm à NYC c’est “less is more” – Que du côté de René Redzepi son plus vieux plongeur devient son partenaire – Que le guide Michelin Thaïlande paraîtra à la fin  de cette année – Que François Delahaye ne conçoit pas une belle hôtellerie sans une gastronomie d’exception – Que pour Nadya Chamor Marrakech brille sous la lumière de Myryem Cherkaoui et Fatema Hal

 

TOP Chef 8 en peine d’audience 

De semaine en semaine, le programme perd de nombreux téléspectateurs. Et ce mercredi 1er mars, l’émission a enregistré sa pire audience historique. Top Chef ne séduirait plus les foules ? Depuis le lancement de la saison 8, les semaines s’enchaînent et se ressemblent. Pourtant, le premier épisode avait attiré le public, réalisant même le meilleur lancement depuis 2013 avec 3,36 millions de téléspectateurs (16% de part de marché). M6 – qui avait fait le choix de programmer le concours le mercredi – gagnait alors 400 000 téléspectateurs par rapport au lancement de 2016. Et pourtant, les audiences suivantes n’ont pas confirmé ce succès. Le 2 février dernier, Top Chef perdait 580 000 téléspectateurs en une semaine et réunissait 2,8 millions de fans (13,1% de PDA). Le 9 février, le programme culinaire rassemblait 2,6 millions de curieux alors que le 22 février, ils étaient 2,7 millions. Mercredi 1er mars, le sixième épisode a attiré 2,5 millions de gourmands. En comparaison à la semaine dernière, Top Chef 8 a perdu 239 000 téléspectateurs et 0,6 point de part de marché. L’émission enregistre ici son plus faible score historique en nombre de téléspectateurs… en 8 saisons. Alors lassitude ?

 

Abdel Alaoui vient d’ouvrir Yemma à Paris

Chef vacataire de l’émission “C à vous” sur France 5, ancien chroniqueur culinaire sur Canal + et star de la cuisine marocaine, Abdel Alaoui cultive en parallèle une passion pour la scène. Il raconte son histoire au InRoks, alors même qu’il vient d’ouvrir Yemma sa cantine marocaine dans le 20 éme. EXTRAITS : Quand Abdel Alaoui ne regarde pas la cuisinière Maïté à la télé, il est derrière les fourneaux. Petit, je regardais ma mère faire, je l’aidais, j’ai grandi dans une cuisine”, raconte le chef. Une suite logique pour ce garçon littéralement né sur le carrelage d’une cuisine. Abdel Alaoui arrête l’école en troisième pour faire de l’hôtellerie, “un CFA pourri porte de Clignancourt avec tous les mecs qui ne savent pas quoi faire et quelques cas soc’”. Pour son apprentissage, il débarque dans un bistrot à la française à Saint-Germain-en-Laye. Il découvre la blanquette, les gratins, les sauces, les rudiments de la cuisine française traditionnelle. Quelques mois plus tard, au Cazaudehore, un Relais & Châteaux, il rentre dans le vif du sujet : la carte est gastro, il faut envoyer des grands plats, du caviar, des espuma. Il s’en souvient encore : “C’était hard, il fallait aller vite, être minutieux. L’ambiance était parfois glauque, certains mecs de la brigade étaient carrément fachos”, rit-il aujourd’hui. En 1998, il obtient son bac pro et une recommandation pour aller travailler chez le chef Michel Rostang. “La cuisine c’est comme le foot, quand tu as un bon élément, tu le places dans une bonne équipe”, raconte Abdel.

 

Dernier rebondissement dans le long feuilleton du groupe FLO

Les difficultés rencontrées par le Groupe Flo (Hippopotamus, Bistro Romain…) actuellement placé sous mandat ad hoc : des acquéreurs potentiels se sont manifestés auprès de Rothschild & Co, la banque d’affaires chargée de dénicher de nouveaux propriétaires. Il s’agit du groupe Bertrand (Burger King, Quick, Frères Blanc, Angelina, Lipp) ainsi que du fonds d’investissement Butler Capital Partners, dirigé par Walter Butler. Ce dernier était déjà présent au capital du Groupe Flo entre 2002 à 2006. Concernant Walter Butler,  » il serait assez croustillant de voir revenir un actionnaire qui avait vendu sa participation à prix d’or (entre 350 et 380 millions d’euros) il y a dix ans à Albert Frère et aux fonds Tickehau et Ackerman et qui la rachèterait aujourd’hui pour 10% de la valeur de l’époque et sans aucun projet industriel  » explique un connaisseur du dossier à Challenges.

 

Une groupe de 100 couverts a pris la poudre d’escampette !

L’histoire aurait pu être drôle, mais finalement elle ne l’est pas, c’est même un « resto-basket » géant. La Guardia civil recherchait vendredi plus de cent clients qui sont partis en courant sans payer l’addition après un banquet dans un restaurant du nord de l’Espagne lundi.  » Ils étaient en train de danser puis tout à coup ils ont disparu. En une minute, 100 personnes étaient parties « , raconte le propriétaire de l’Hotel restaurant Carmen à Bembibre, à 400 km au nord-ouest de Madrid. Montant de l’ardoise impayée : 2 000 euros, malgré les 950 euros d’acompte déjà versé le compte n’y est pas.  » Ils ne sont pas sortis par petits groupes, non, tous à la fois après avoir consommé 30 bouteilles d’alcool « , a expliqué Antonio Rodriguez. Les employés du restaurant n’ont pas pu les retenir.  » On ne peut rien faire quand ils sont si nombreux « . Le groupe de ressortissants Roumain est activement recherché par la police. Peut être que la cuisine n’était pas à leur goût ?

 

Une hôtel propose proposer «  la pire vue que l’on puisse avoir d’un hôtel « 

Banksy a encore frappé. L’artiste britannique, mondialement connu pour ses œuvres de rue, a présenté le 3 mars un hôtel entièrement décoré par ses soins à Bethléem, en Cisjordanie. Cet établissement unique en son genre fait directement face au mur de séparation érigé par Israël. Visite guidée. Depuis l’une des chambres, la vue sur le mur de séparation entre les Territoires palestiniens et Israël. La question palestinienne est l’un des grands thèmes de Banksy. L’établissement, bâti du côté palestinien, se vante de proposer « la pire vue que l’on puisse avoir d’un hôtel ». De fait, il se situe à quelques mètres seulement de l’imposant mur de séparation qui jouxte la ville de Bethléem. L’hôtel ouvre le 20 mars prochain, les chambres sont louées à 30 dollars la nuit.

 

Nouvel étoilé Michelin à Nîmes  » j’en viens presque à regretter d’être patron « 

Après avoir obtenu une étoile au guide Michelin, le restaurant SKAB, à Nîmes, connaît un afflux de clientèle. Problème : Alban Barbette, le gérant, doit faire face à un manque constant de personnel, malgré les annonces publiées à Pôle Emploi ou sur les réseaux sociaux. Une situation critique, qui s’est accentuée avec l’obtention de son étoile  » Ceux qui démissionnent me disent qu’ils veulent travailler dans quelque chose de plus simple, plus cool. « . «  C’est démoralisant d’être systématiquement confronté au manque de personnel, au fait de devoir refuser du monde. Ce soir, il me manque deux personnes en salle, j’ai dû faire appel à une école hôtelière pour avoir un extra. Si je n’avais pas la passion et l’amour du métier, surtout qu’on vient d’être étoilé, ce qui donne de la motivation aux équipes car c’est la consécration de notre travail, j’aurais laissé tomber« . 

 

Périco Legasse n’est pas content au salon de l’agriculture

Périco Légasse redac chef de Mariane et gastronome bien connu, n’est pas content que les politiques aillent pavoiser au salon de l’agriculture explique t’il au FigaroVox . Il n’arrive même pas à calmer sa colère, et quand il s’agit du porc allemand voilà ce qu’il dit «  Il suffit d’observer ce qui arrive à la production porcine bretonne pour comprendre l’ampleur du fléau. Notre chère amie l’Allemagne a installé partout sur son territoire des usines à cochons de 20.000 têtes, où le jambon est fabriqué par des machines aux mains de salariés Roumains ou Bulgares payés 3,50€ de l’heure grâce à la législation sur les travailleurs détachés. Résultat, le kilo de porc allemand qui arrive sur le marché français est 20% moins cher que le breton. Voilà comment on éradique une filière. C’est ça l’Europe? Les Allemands avaient-ils vraiment besoin de nous écraser? On peut continuer s’agenouiller devant Madame Merkel et Wall Street, mais alors que le prochain ministre de l’Agriculture prévoit l’ouverture d’un stand de cordes à pendu sur le salon, c’est sans nul doute celui qui aura le plus de succès. « 

 

 Ça s’active du côté du – Café Jamin –
 

Encore quelques jours et vous pourrez découvrir le – Café Jamin – du chef Hervé Rodriguez, F&S vous en a parlé semaine dernière, l’ancienne grande table de Robuchon est reprise par le chef du restaurant MaSa à Boulogne-Billancourt. Aurélie Sartres sur son compte Facebook a délivré quelques images de la fresque qu’elle a réalisée à l’intérieur du restaurant, mais aussi la façade de ce qui devrait être une table très en vue prochainement et qui sera ouverte 7/7 jours. 

 

Omnivore Paris une première journée très intense !

Ils étaient très nombreux hier à Omnivore World Tour pour la démonstration de cuisine du chef Jean-François Piège, salle comble, l’organisateur indiquant que plus de 1700 personnes avaient assisté à la démonstration culinaire du chef du grand restaurant.  » Premier jour magique déjà ! J’attends celui qui vient avec impatience. Rendez vous à la Mutualité par milliers, comme hier !  » a diffusé Luc dubanchet sur son compte Facebook. Il est vrai que ça se bousculait dans les allées et les étages du festival de dimanche. JF Piège a expliqué ses techniques de cuisson au grill de son nouveau restaurant Clover Grill, avec notamment son ris de veau cuit sur des coques de noix. Suite avec une démonstration funky et chaotique du chef Alexandre Gauthier qui ne manqua pas d’amuser ses fans venus très très nombreux eux aussi.

 

Samuelle Dorol celle qui a rajeuni l’image du guide Michelin

Gilles Pudlowski sur son blog – Les Pieds des le plat – dans la rubrique  – Chuchotis – ce jour présente celle qu’il nomme  » la nouvelle Star  » du guide Michelin France, il écrit :  » Du Michelin nouveau style, elle est la nouvelle star. Tête bien faite et bien pleine, diplômée de Sciences Po et du Celsa, experte en communication contemporaine, formée dans les cabinets ministériels, passée chez Valérie Pécresse et François Baroin, fan de Jacques Chirac, elle a largement contribué à rajeunir, avec sagesse, mais fermeté, l’image du guide rouge dont elle est un peu plus que l’attachée de presse : sa vigie nouvelle vague, sa neuve gardienne du temple. « … Cliquez que le LINK pour tout savoir ou presque sur la très branchée et connectée Samuelle Dorol.

Copyright – AFP Coex – 
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Amusant décalé (75%)
  • Je suis fan (25%)
  • Inquiétant (0%)
  • Mmmm interessant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *