Thérapie de groupe pour les équipes des frères Roca, pour mieux gérer le stress des équipes dans la haute gastronomie

04 mars 2017  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens C’est un article qui a interpelé l’équipe de rédaction de F&S, l’équipe du restaurant triplement étoilé au guide Michelin El Celler de Can Roca – situé à Girona en Espagne, classé parmi les trois meilleurs restaurantS par le Fifty Best cherche à appliquer des méthodes pour lutter contre le stress en cuisine et en salle. 

Il faut dire que la pression est énorme pour toujours rester au sommet dans un créneau international où seuls les meilleurs existent, il ne faut pas compter ses heures, largement plus de 70 heures par semaine de travail, il faut savoir encaisser le stress des services et résister aux tensions nerveuses.

Le monde des cuisines étoiléEs est loin, très loin même de l’ensemble du confort de vie et professionnel que peuvent connaître 80 % du monde du travail, notamment en France, depuis l’avènement des 35 heures par semaine.

L’environnement de travail haute pression, c’est un quotidien de nombreux restaurants qui veulent se situer en haut de l’affiche de la gastronomie mondiale, difficile d’ailleurs de réussir sur ce secteur sans un vrai engagement personnel auquel s’ajoute la passion indispensable.

Du côté du personnel du restaurant des frères Roca, le chef a pris une décision radicale, le restaurant comprend maintenant son propre psychologue, le New York Times explique qu’elle a embauché un thérapeute qui va travailler auprès des équipes et qui sera là pour tenter de «  désamorcer les émotions « .

Des séances hebdomadaires avec les équipes d’El Celler de Can Roca seront organisées par Inma Puig, une expert du monde du travail qui sera chargé de veiller au moral des équipes.

Inma Puig rencontre l’ensemble des équipes et même les trois frères propriétaire, et tous confirment que les résultats son positifs. Les problèmes de relation de personne se règlent par le dialogue, beaucoup d’échanges se créent, les gens apprennent à mieux se connaître, alors qu’en général le travail occupe l’ensemble de l’esprit.

L’ensemble des 60 personnes qui travaillent sur place, doivent répondre aux caprices des leurs convives qui ont attendu 11 mois pour obtenir une table et vivre une expérience unique dans leur vie, il faut donc que chaque membre des équipes soient à même de suivre l’excellence imposée par les chefs.

Le chef Roca indique d’ailleurs que le temps des pressions morales, des disciplines dures, des mauvais traitements en cuisine est fini, que l’humain doit revenir au cœur du système, un exemple que les frères Roca espèrent voir se développer dans d’autres établissements.

Copyright  : S. Aranda for The New York Times
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *