Le Chef Massimo Bottura lance le projet « Food for Soul » aux États-Unis, première étape San Francisco

06 mars 2021  0  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Massimo Bottura lance le projet Food for Soul aux États-Unis

Nouvelle ouverture d’un centre d’accueil pour démunis conçu par le chef trois étoiles de Modène avec sa femme Lara Gilmore. Le projet, qui a désormais atteint dix sites, vise à atténuer l’urgence alimentaire dans les grandes capitales et notamment celle provoquée par la pandémie de Covid19.

Massimo Bottura en pleine réflexion sur ses nouveaux projets d’ouverture des Reffetorio

Il y a tout juste un an, c’est dans la ville de Mérida au Mexique, que le chef Massimo Bottura avait ouvert malgré les retards dus à la crise sanitaire, son premier Refettorio en Amérique du Sud. À cette occasion le chef avait annoncé le lancement de 3 nouveaux projets signés « Food for Soul«  à Lima au Pérou, à San Francisco et New York (USA). Ces trois autres Refettorio feront monter à 11 le nombre de centres d’accueil installés partout dans le monde qui contribuent au bien-être social et à la durabilité des systèmes alimentaires. Les projets permettent aussi d’offrir une formation culinaire et des opportunités d’emploie à ceux qui sont confrontés à des obstacles économiques.

Le Refettorio de Lima a vu le jour peu après celui du Mexique, mais celui de San Francisco a pris du retard, mais bien que l’inauguration officielle n’ait pas encore eu lieu, il a tout de même ouvert, et est devenu opérationnel rapidement avec 1500 repas par semaine livrés aux plus démunis.

Lors du lancement du Reffetorio de Lima au Pérou avec le chef Gaston Accurio

Des chiffres qui s’ajoutent à ceux de Farming Hope, l’association qui a rendu possible cette troisième étape de l’expansion du réseau américain de Food for Soul et qui, en 2020, a réussi à distribuer environ 50 000 repas chauds dans toute la ville de San Francisco,. Ville où l’année dernière un habitant sur quatre, a rencontré des problèmes d’insécurité alimentaire. D’ailleurs, le chef Massimo Bottura avait déjà travaillé avec cette association à l’occasion de la fête de Thanksgiving l’année dernière, et pour fournir des repas aux familles dans le besoin pendant les vacances de fin d’année.

Ce nouveau Refettorio, dont les travaux sont toujours en cours d’achèvement (nécessitant la réadaptation des espaces de l’ancien restaurant Cala), ce n’est donc que le prolongement naturel de cette belle collaboration.

Refettorio San Francisco

L’organisation à but non lucratif Food for Soul, qui a désormais 5 ans, compte actuellement dix Refettorio dans le monde entier : Milan, où la première cuisine communautaire a été créée en 2016 à l’occasion de l’Exposition Universelle, puis sont naît Londres, Rio de Janeiro, Paris, Naples, Bologne, Modène, Mérida, Lima et San Francisco. À ces derniers, le chef et son épouse ajouteront bientôt un Refettorio qui ouvrira bientôt ses portes dans l’église épiscopale méthodiste africaine « Emanuel » de Harlem, l’un des quartiers les plus défavorisés de New York.

Les équipes du Reffetorio San Francisco

Comme quoi, la pandémie n’empêche pas la solidarité, au contraire.

Par Lorena Lombardi
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (67%)
  • Je suis fan (33%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *