L’ambassadeur du Japon en France crée la surprise lors du Lancement Mondial du Beaujolais Nouveau 2018

15 novembre 2018  0  Non classé
 

signature-food-and-sensL’ambassadeur du Japon en France crée la surprise lors du Lancement Mondial du Beaujolais Nouveau 2018. 

Food&Sens n’a pas pu manquer la soirée privée du lancement du Beaujolais nouveau 2018 et des Beaujolais. Tentés de déguster avant l’heure le vin français les plus exporté à l’étranger, nous sommes allés à la rencontre des sept vignerons : Château de Corcelles, Les Vins Georges Duboeuf, Château de L’Éclair, Cave du Château des Loges, Maison Jean Loron, Mommessin, Domaine des Nugues. 

La soirée commence en musique par la dégustation des vins de caractère du Beaujolais. Belle surprise: Le Domaine des Nugues nous a préparé un très rare Beaujolais blanc. Réputé pour sa fraîcheur et tendresse, ce vin a vite attiré l’attention des plus fins amateurs. 

Gilles Gelin, Domaine des Nugues

L’invité d’honneur de la soirée était l’ambassadeur du Japon en France M. Masato Kitera. Il a fait deux déclarations surprenantes : M. l’ambassadeur a déclaré que Le Japon lance le Beaujolais Nouveau avant la France. Et en effet, on nous montre de suite les images du lancement du Beaujolais 2018 Nouveau à Tokyo. Tout y est: les fashionista qui allument le public, les média nationaux qui sont en direct et le compte à rebours en papier. Les japonais sont la nation qui consomment plus de Beaujolais que n’importe quel autre pays. Ce n’est donc étonnant qu’à moitié que Dominique Piron annonce une nouvelle sans précédent. Pour remercier les fidèles consommateurs nippons pour leur engouement envers le Beaujolais, le prochain Lancement des Vins de Fête 2019 sera organisé à Tokyo même ! 

Mais revenons à l’ambassadeur du Japon Monsieur Masato Kitera, qui nous a préparé une vraie surprise. En effet, après son annonce, la joie dans la salle a atteint sont apogée. Voulez-vous savoir ce qui se prépare en 2019 ? Food&Sens vous raconte tout sans coupures. 

Selon M. Masato Kitera, à partir de l’année prochaine l’impôt la France et le Japon seront exonérés des taxes pour tout export d’alcool entre les deux pays. Jusqu’à présent la France payait 15% de taxes pour exporter du vin au Japon. 

En réalité, il s’agit d’un accord de libre échange signé en juillet dernier entre l’UE et le Japon. Cet accord concerne 85% de produits agricoles exportés vers le Japon. Pour la France, le sixième partenaire économique du Japon, cette réduction de taxes annonce une réelle opportunité de développement économique à long terme. 

L’ambassadeur du Japon en France Masato Kitera, Chef étoilé Takashi Kinoshita et Dominique Piron

Après autant de bonnes nouvelles place à la fête!

Takashi Kinoshita, chef étoilé du restaurant du Château de Courban, commence la dégustation par le Beaujolais nouveau de Georges Dubœuf. 

Chef étoilé Takashi Kinoshita et Christophe Brault – Les Vins Georges Dubœuf

Christophe Brault représente Les Vins Georges Duboeuf. Ému, il nous raconte qu’en 1967 Georges Duboeuf est allé à Montréal pour faire découvrir les vins français au monde entier à l’occasion de l’Exposition Universelle. À ses côtés, son ami et un de ses premiers client, Paul Bocuse qui représentait déjà le meilleur de la cuisine française. 

Là où on vous sert du Beaujolais, il y a forcément à manger. Voici le tartare d’huitres, coulis de poires. Une création signée par Taku Sekine, chef du restaurant Dersou, élu « Meilleure table de France 2016 » par Fooding. 

La Maison Mommessin nous propose un Beaujolais nouveau qui ne vous donnera pas le mal de tête. Sans sulfites ajoutés, cuvaison longue de 7 à 9 jours, ce vin se distingue par sa douceur et par son élégance, tout en gardant le côté très fruité des Beaujolais aux arômes de cassis. 

Château de l’Éclair

Le Château de l’Éclair est fier de travailler en production raisonnée, la maison a même reçu le label Terra Vitis qui est accordé aux vignerons qui respectent la nature, les hommes et le vin. Leur Beaujolais-Village Nouveau 2018 c’est 100% de vendange manuelle. Le vin aux arômes de fruits rouges et d’agrumes reste doux et délicat. 

Les vignerons nous confirment que l’année 2018 est une année exceptionnelle. La météo a permis une récolte comparable à celle de l’année 1964 : tout est très mûr, aucun grain n’est abimé. 

Êtes-vous intrigué ? Direction : votre caviste pour vous faire votre propre opinion. 

Copyright : Food&Sens, Irina Erblang-Rotaru

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *