Ça chauffe aux Grandes Tables du Monde !

09 octobre 2019  0  Non classé
 

signature-food-and-sens L’association des Grandes Tables du Monde est dans la tourmente, elle traverse depuis quelques jours une crise interne sans précédent, à quelques jours du congrès national qui se déroulera sur la Côte d’Azur et des prochaines élections pour le bureau national, ce sont démissions et langues qui se délient, en cause le numéro 2 de l’association Nicolas Chatenier. 

D’après l’article du site Atabula ( voir ci-dessous ) paru ce jour, ça sent donc le roussi du côté des Grandes Tables du Monde, plusieurs chefs faisant partie de l’association semblent sur le point de ne pas se rendre au congrès annuel, et plusieurs membres du bureau national ont déjà annoncé ne pas se représenter.

La dernière réunion du Bureau des GTDM se tenait chez le chef Christophe Bacquié au Castellet ( photo Instagram GTDM )

En tout cas cet article de Atabula a commencé à mettre le feu aux poudres, et dans la journée les choses se sont accélérées, avec un deuxième article toujours sur Atabula.

Rendez vous sur les articles de la journée pour suivre le fin mot de l’histoire.

À tels points que c’est le restaurateur Alsacien Serge Schall ( présent au conseil d’administration des GTDM ) qui a pris ensuite la parole dans la journée sur le site  » Les Nouvelles gastronomiques d’Alsace « , et dans un long article il explique pourquoi avec le chef Jean-François Piège ils ne se représenteront pas au nouveau bureau.

 

« Au bout de 10 années au Conseil, je renonce à me représenter »

« Dans les conditions actuelles, je renonce à me représenter au C. A des Grandes Tables du Monde, et je vous informe que mon ami Jean-François Piège y renonce également. C’est assez rare pour être souligné et ces décisions devraient interpeler et mettre en lumière un dysfonctionnement », souligne Serge Schaal.

J’avais préparé mon discours de candidature pour lundi car j’aurais aimé vous dire que je suis fier d’œuvrer au sein du Conseil d’Administration des Grandes Tables du Monde, depuis 10 ans, de manière bénévole et au service des membres.

J’aurai aimé vous dire que je suis fier d’honorer et de représenter les métiers de la salle. J’aurais aimé vous dire je suis fier d’appartenir à la plus prestigieuse association internationale des restaurateurs. Mais, il n’en est rien.

Que de regrets, évidemment, mais il faut se rendre à l’évidence d’un « ostracisme » bien organisé. Depuis quelques jours, une pression s’intensifie, décevante, avec des attaques à caractère discriminatoire, très loin des valeurs que nous véhiculons dans l’association je ne vois plus l’intérêt de siéger à côté de ces personnes qui les ont proférées. Les Grandes Tables du Monde ont valeur d’exemplarité et cette période électorale est blessante, avec des attaques identitaires sur ma personne. Je suis personnellement touché et affecté. Je suis inquiet que de tels individus prennent le pouvoir au sein du conseil.

Cette forme de « violence » a été précédée par les démissions de trois grandes maisons emblématiques, la Pyramide, La maison Troisgros et La Maison Edouard Loubet. Quelles sont les raisons qui les ont poussés à quitter notre association? Qui a cherché à mettre en lumière les raisons ? La démission au Conseil d’Administration de Pierre Wynants, au cours de son mandat, est également symptômatique. Ce sont des signes et des alertes de dysfonctionnements qu’il faut prendre en considération et en chercher les causes.

Je serai présent lundi au congrès et je répondrai aux questions qui me seront posées …/… la suite de l’article en CLIQUANT ICI 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (67%)
  • Amusant décalé (17%)
  • Mmmm interessant (17%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *