La parole des femmes se libère : #balancetonporc met un pied en cuisine

24 octobre 2017  0  MADE BY F&S
 

signature-food-and-sens La parole des femmes se libère, y compris dans les métiers de la restauration : un pas de plus pour changer les choses.

Souvenez-vous : il y a quelque temps, l’affaire des violences en cuisine  avait marqué les esprits. Or la situation qui émerge aujourd’hui à la vue de tous avec #balancetonporc est presque similaire, bien que de portée plus générale. 

Entre mythe et réalité, les agissements de quelques-uns ont laissé derrière eux une profession affaiblie dont l’image peine à se reconstruire. Ceux qui font mal leur métier nuisent à toute la profession : cette affaire de violences en cuisine, bien que néfaste pour l’attractivité du métier, a été une réelle prise de conscience qui a brusquement bousculé ceux qui ne vivaient pas avec leur temps et aidé à faire évoluer les mentalités. Hommes et femmes étaient tous dans le même bateau, mais voilà, le harcèlement sexuel envers les femmes ( et parfois les hommes ) n’a pas cessé, ni la restauration ni ailleurs.

Le hashtag #balancetonporc a remis sur la table ce qui aurait dû être pris en considération depuis longtemps et a contribué à libérer la parole féminine. Les comportements inacceptables de certains se retrouvent ainsi exposés en place publique, sans distinction de profession.

Et s’il est vrai que le monde de la restauration se modernise – au point d’être parfois en avance sur son temps –, il est urgent que tout le monde prenne conscience que le harcèlement sexuel est intolérable.

Alors, les chefs feront-ils bloc contre le harcèlement et les agressions sexuelles dans la restauration ?

Au Canada, par exemple, des mesures concrètes ont été prises pour former le personnel et l’aider à mieux distinguer la ligne rouge à ne pas franchir, mais aussi pour poursuivre de manière systématique ceux qui la franchiraient, et enfin soutenir et protéger les victimes  (LINK) Nous vous invitons à relire l’article de Food&Sens où nous pointions du doigt les douze aberrations que l’on entend sur les femmes en cuisine. Parmi elles, en voici deux qui vont attirer votre attention : 

  • Les femmes s’indignent trop vite, l’environnement des cuisines est trop rude ( et parfois rustre ). Elle ne supportent pas les blagues salaces des cuisiniers.
  • Les femmes ne supportent pas la pression qui règne dans les cuisines, elles sont vite déstabilisées.

 

Le métier de chef de cuisine est-il fait vraiment pour les femmes ? … Les 12 aberrations que l’on entend sur les femmes chefs

Voici également quelques exemples de tweets qui soulignent ces situations qu’il faut dénoncer et qui ne devraient en aucun cas se produire dans l’univers de la restauration — ni dans aucun autre, évidemment.

https://twitter.com/lesliehaggege/status/919511564318920704

Food&Sens / Guillaume Erblang-Rotaru

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (87%)
  • Amusant décalé (10%)
  • Mmmm interessant (3%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *