L’alliance du numérique et de la food agite les start-Up – Le site Frichti vous propose déjà à Paris des repas livrés à la maison pour un environ 10 euros

28 mai 2016  0  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens La food tech comme on l’appelle ( secteur qui mélange la nourriture et les nouvelles technologies ), excite les investisseurs du marché en évolution du numérique, et devient une machine à cash pour les start-up, comme aux États-Unis.

5 milliards de dollars ont été investis dans le secteur en 2015, autant que sur les dix dernières années, c’est une formule qui fait saliver tous les business angels de la planète.

Cette pépite qui mixe alimentaire et numérique est une manne qui profite d’abord aux start-up de livraison de repas, comme Deliveroo qui a levé 170 millions de dollars en 2015.

La manière de consommer est en pleine évolution, le numérique permet de mieux informer les clients sur les aliments ou de développer le « click and collect «, du coup des alliances entre les géants du Net et de l’alimentaire voient le jour.

Début mai, Amazon s’est associé à Tyson Foods, numéro un mondial de la viande, pour livrer des repas en kit. En cliquant sur une recette conçue par des chefs, les consommateurs reçoivent quelques heures après les ingrédients nécessaires à la préparation du plat ou du repas. En France des alliances identiques se préparent.

Seeds Chipsseeds chipsseeds chips

Le premier Salon de la Food Tech – Seeds & Chips – s’est tenu à Milan mi-mai, l’Europe s’est montrée active. Il permet le rapprochement entre l’univers des nouvelles technologies et de celui qui touche à la nourriture et aux aliments de demain.

La France, pays de gastronomie, a une carte à jouer, à la fin du mois d’avril dernier, Frichti, créé il y a sept mois, a levé 12 millions d’euros, l’entreprise promet des  » repas sains et des prix doux « .

frichti

L’entreprise conçoit des plats qu’elle livre à Paris jusqu’à 23 h 30, à 10 euros en moyenne le repas, Frichti remplace les courses au supermarché indique un des créateurs de la plateforme. Chaque jour, plusieurs milliers de commandes sont honorées, et l’entreprise comptera 200 salariés à la fin du mois de juin.

Voilà comment Frichti argumente sur sur site de commande de plats :

Frichti

Frichti

Frichti

Frichti

Exemples de plats proposés :

FrichtiFrichtiFrichtiFrichtiFrichtiFrichtiFrichtiFrichti

La food tech s’inspire aussi de l’économie collaborative, elle met en relation des cuisiniers amateurs et des particuliers grâce à la géolocalisation. De vrais Airbnb de la food sont en train de naître.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (50%)
  • Amusant décalé (17%)
  • Mmmm interessant (17%)
  • Je suis fan (17%)

Une réflexion au sujet de « L’alliance du numérique et de la food agite les start-Up – Le site Frichti vous propose déjà à Paris des repas livrés à la maison pour un environ 10 euros »

  1. Ping : Flashback 6 - Les repères déroutants du mois de Juin! - Food & Sens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *