Chef Cuisine – le cuiseur n’a pas encore trouvé son public… mais un nouveau positionnement est en cours

28 mai 2016  10  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens ” Parfois à vouloir rendre les choses trop simples, on les complique inconsciemment ” nous indique un utilisateur du concept du cuiseur et des plats cuisinés – Chef Cuisine -, c’est un peu le retour global des clients.

chef cuisine

Le principe parait simple, c’est un bain-marie intelligent, il réchauffe les plats élaborés d’après les recettes de la chef de Valence Anne-Sophie Pic, vous commandez sur internet vos plats, ils arrivent en ” kit “, vous plongez les divers sachets dans les casiers dédiés, et tout réchauffe à la bonne température. L’idée est maligne, partant du principe qu’un légume ne se réchauffe pas à la même température d’une sauce, et qu’un poisson ne supporte pas la chaleur que pourrait supporter une viande … l’appareil fonctionne en mettant à température lente et douce, cuisson vapeur ou bain marie. 

chef cuisine

Les plats haut de gamme ultra-frais sous vide sont livrés à domicile. L’appareil sait reconnaitre automatiquement les recettes en scannant chaque sachet de préparation. Très simple à utiliser, le cuiseur Chef Cuisine possède différents compartiments spécialement conçus pour réchauffer indépendamment chaque aliment dans son sachet. Tous les aliments arriveront à température idéale en même temps. 

Le cuiseur est fourni avec une gamme d’accessoires permettant de réaliser des dressages dignes d’un restaurant gastronomique ( ça c’est pour le pitch ! ).

Le concept et la machine qui va avec ont été lancés en 2015 avec grands renforts de publicité, c’est une star-up Suisse ( Nutresia ) qui en a eu l’idée inspirée par les capsules Nespresso, et qui a misé sur une partie du marché européen comme zone de test.

 Nutresia

Quelques mois après, l’appareil n’a pas encore totalement trouvé ses clients, mais des changements vont aider à porter le projet vers les objectifs, Il semblerait que le concept peine tout de même à démarrer.

Sur les forum de discussions, il ressort souvent que : ” la machine est onéreuse ” … ”  que les plats proposés sont trop chers ” … ”  qu’a vouloir faire simple, finalement la machine est compliquée à utiliser ” …  ” c’est l’électronique qui commande, si l’on veut modifier une cuisson c’est compliqué “…

chef cuisine

chef cuisine

chef cuisine

chef cuisine

Chef Cuisine vient de lancer depuis le 17 mai une nouvelle gamme de plats, mais a aussi baissé ses prix depuis son lancement, avec des plats plus accessibles. Le haut de gamme est un marché de niche sur le créneau de la restauration à domicile qui est dur à toucher.

  • Depuis l’appareil est proposé à 129 euros en prix promotion de lancement, ce qui le rend plus accessible, d’autant que 6 plats sont offerts et joints au cuiseur.
  • L’offre est moins gastronomique et plus adaptée à des repas quotidiens. La première proposition était trop haut de gamme.
  • La présentation pas adaptée à un marché du repas fait maison pour des personnes novices en cuisine, est plus dans un esprit ” bistrot “.
  • les premiers prix de plats sont juste en dessous de 5 euros, les concurrents le plus actifs sont sur le même créneau et même souvent moins chers mais pour une qualité moindre.
  • 3 gammes de 10 plats sont maintenant proposées
  • Vous pouvez même commander un menu complet pour 3 personnes pour un peu plus de 49 euros

chef cuisine

Cuiseur Chef Cuisine

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (56%)
  • Je suis fan (24%)
  • Mmmm interessant (12%)
  • Amusant décalé (8%)

10 réflexions au sujet de « Chef Cuisine – le cuiseur n’a pas encore trouvé son public… mais un nouveau positionnement est en cours »

  1. veuthey

    moi je me suis régalé pendant plusieurs mois. Je regrette vraiment que l’aventure s’arrête là. Je ne comprends pas les gens qui disent que c’était trop cher, je trouve au contraire que les prix représentaient un excellent rapport qualité-prix.
    Je me souviendrai de l’écrasée de pommes-de-terre, des potages de choux-fleurs et de panets, des gambas et des Saint-Jacques, du sauté de boeuf parmi les petits plaisirs du soir.
    J’espère que quelqu’un relancera l’affaire

    Répondre
  2. Jean - Louis Durand

    Madame Pic a commercialisé sous son nom l’appareil et les plats .
    Il reste, sur les bras des consommateurs la machine qu’ils ont achetée.
    Madame Pic est donc un escroc, car elle ne pouvait ignorer ce qui se passait .
    Fuyez la , et méprisez la .

    Répondre
    1. Phil

      Nutresia SA, Startup qui a développé Chef Cuisine, a bien déposé le bilan.
      Les sites internet de la marque sont fermés, les commandes de plats terminés. L’appareil rejoint le cimetière des échecs commerciaux.

      Il ne faut pas oublier que le prix de cette machine était 129€ avec 6 plats, soit moins que la plupart des paires d’Adidas, un Jean de marque ou un smartphone bas de gamme. Un produit qui est abandonné, ce n’est pas nouveau et pas la fin du monde pour les clients quand même.
      Anne-Sophie Pic n’est pas Nutresia, la startup qui a créé Chef Cuisine, elle a prêté son image et a apporté son expertise pour la qualité des produits proposés, c’est un mandat tout simplement.

      129€ était le prix maximum, en plus accompagné de plats. Il y a eu des offres à 50% et moi-même je l’ai reçu gratuitement (j’ai commandé pour 80€ de plats).

      Quand au concept, j’avais indiqué dans d’autres sites et forums, après avoir testé, que celui-ci était malheureusement bancal et je craignais pour l’avenir de cette société.
      – En ce qui concerne la Suisse, tout d’abord les aliment provenaient de France est faisaient des centaines de kilomètres pour être livrés, c’est tout sauf écologique et la plupart des suisses sont très à cheval sur la provenance des produits et leur qualité.
      – Chaque aliment d’un plat se trouvait scellé dans différents sachets plastiques avec une puce NFC. Mais chaque aliment avait une date de péremption différente. Pour servir le plat indiqué il fallait donc respecter la date de péremption la plus proche. Si vous commandiez plusieurs plats, vous n’aviez pas le choix que de servir en fonction des dates de péremption. Dit comme ça, ça paraît pas si dérangeant mais imaginez lorsque vous commandez 4 plats et que la date de péremption maximum est dans 3 jours.
      – Il y avait un kit d’accessoires afin d’apprêter les plats sur l’assiette avant de les servir, mais c’est là justement qu’un vrai chef et sa patte sont prépondérants. La plupart des plats que j’ai testé étaient affreux. (purée qui s’étalait trop, sauce très liquide dans l’assiette, etc…), je n’ai jamais réussi à reproduire les images des plats. Bref, c’était très bon mais le look des plats était vraiment quelconque.
      – On ne savait jamais à l’avance le temps de cuisson global d’un plat, seul l’appareil l’affichait une fois tous les aliments insérés dans les compartiments et le programme lancé. Bref…”on va bientôt manger…mais on sait pas si c’est dans 20,30 ou 10min”.
      – Les prix des plats étaient corrects (parfois très élevés), mais comme les plats restaient plusieurs semaines sur le site web, ça ne donnait pas l’envie de commander à nouveau les mêmes plats.

      Mais pour moi l’échec de ce produit, c’est au départ l’idée de vendre un appareil de ‘fast food’ (même si qualité il y avait) à un public cible aisé.
      Les personnes qui ont vraiment les moyens cuisinent d’eux-mêmes ou font cuisiner leurs plats, ils ne vont pas faire du ‘fast food’ avec des produits mi-cuits emballés dans du plastique.

      Par contre, un tel produit adapté à un usage ‘grand public’, intégré à un appareil courant genre micro-ondes ou steamer à bas prix, serait probablement un succès.
      Surtout en proposant une gamme de produits dans la grande distribution.
      Le modèle économique serait certes totalement différent, mais ils présage l’avenir des système de cuisson automatisés:
      – On achète un produit de ‘convenience food’ avec une puce NFC au supermarché le plus proche
      – On le met directement dans un appareil multifonction (micro-ondes, steamer,…) et celui-ci détecte les paramètres de cuissons (+vapeur)
      – Au bout de 10-15 min, le produit est prêt à servir

      Dommage pour Nutresia et l’équipe qui a cru à son produit. C’est probablement plus douloureux pour eux que pour nous, clients, qui n’avons qu’un engin désormais inutile à mettre au rebus.

      Répondre
  3. aniela Menage

    La société Nutresia a déposé le bilan.
    Je pense que c’est la raison qu’ il est impossible de commander des plats.
    C’est une starstup Suisse.

    Répondre
  4. Fedor Bachmann

    Mais qu’est-ce que se passe. On a acheté la machine “Chefcuisine” mais on ne peut plus commander des mets. Nous attendons un message clair et sincère de Madame Pic !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *