Massimo Bottura et son ONG  » Food For Soul  » cuisineront pour les démunis des favelas durant les JO de Rio

11 juillet 2016  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens Après l’Exposition Universelle 2015 de Milan, le chef italien Massimo Bottura cuisinera pour les plus démunis lors des Jeux Olympiques de Rio.

Massimo Bottura est un des chefs italiens les plus connus, sa réputation le précède d’autant qu’il affiche trois étoiles au guide Michelin et que sa renommée est internationale. Pour les Jeux olympiques de Rio, il va lutter contre le gaspillage de nourriture en cuisinant le surplus pour les plus démunis…

bottura

Bottura et son restaurant l’Osteria Francescana, situé à Modène, en Italie, a été élu meilleur restaurant du monde 2016 dans le classement 50 Best lors du palmarès dévoilé le mois dernier à New York.

En 2015, à l’occasion de l’Exposition universelle de Milan, dont la thématique était « nourrir la planète », ( voir F&S ) le chef italien a eu l’idée de récupérer la nourriture non consommée pour élaborer des plats et les servir aux nécessiteux. Le chef avait aussi fait appel à plusieurs chefs étrangers comme Daniel Humm ou Alex Atala.

massimo-bottura

« Je me suis dit, OK alors commençons en disant stop au gâchis. Comme ma grand-mère, qui prenait le pain rassis et nous le servait en le trempant dans du lait et du sucre. Avez-vous idée du goût délicieux de ce truc ? Chaque année 1,3 million de tonnes de nourriture comestible sont mises au pilon ! Si on la récupérait, on n’aurait plus rien à craindre, j’ai pas raison ? » explique le chef sur Positivr.

food for Soul

Le lutte contre le gaspillage, un principe pour le chef 

Sollicité pour la préparation des repas des athlètes, des entraîneurs, ainsi que de l’ensemble du staff des Jeux Olympiques de Rio, se tenant du 5 au 21 août 2016, le chef émérite compte bien continuer d’appliquer ce principe de non gaspillage. En effet, celui qui est à l’origine de l’ONG Food For Soul – comprenez « nourriture pour l’âme » – cuisinera, également, pour les brésiliens défavorisés à partir du surplus de la nourriture.

food for soul

« David Hertz, le président de l’association brésilienne de gastronomie, qui était venu à Milan pour voir comment fonctionne le réfectoire, m’a demandé si j’étais disponible pour faire la même chose dans les favelas pendant les Jeux olympiques de Rio. Il ne me l’a pas répété deux fois. Avec ma femme Lara, on a lors décidé de fonder une ONG que nous avons appelée Food For Soul. On utilise mon image, non pas pour gagner de l’argent, mais pour récolter des fonds. Attention, ce n’est pas un projet de bienfaisance. C’est un projet culturel dans lequel nous avons mis ensemble l’éthique et l’esthétique », a expliqué le célèbre cuisinier.

massimo bottura

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Une réflexion au sujet de « Massimo Bottura et son ONG  » Food For Soul  » cuisineront pour les démunis des favelas durant les JO de Rio »

  1. Ping : le crapaud: 1001 façons d'aimer l'écologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *