Ferran Adrià de retour à Rosas sur le site de El Bulli en janvier 2018

29 juillet 2016  1  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens  5 ans déjà que le chef Feran adria a fermé définitivement El Bulli, ce qui a été pednant de longues années le restaurant le plus innovant au monde. Avec nostalgie, mais aussi avec joie le chef tirait un trait sur le passé, il avait besoin de se réinventer, et de partir sur un nouveau défi : la création de El Bulli Foundation.

Adria

Après une courte pause, Ferran Adrià a installé El Bulli Lab, à proximité de la place de Montjuïc à Barcelone, aujourd’hui il travaille avec une équipe interdisciplinaire qui a grandi et maintenant se rapproche d’une centaine de personnes.

El Bulli Lab va fermer ses portes le 30 Juillet 2017 pour se convertir en un immense espace d’archive de El Bulli. En Janvier 2018, toute l’activité sera déplacé dans un nouvel espace, celui là même qui occupait le restaurant à Cala Montjoi à Rosas, il sera nommé El Bulli 1846.

Adrià continue àtravailler avec son équipe, il dirige la préparation de 20 livres dans lecadre d’un projet ambitieux qui tente de regrouper les connaissances de la restauration gastronomique, il a présenté des expositions dans divers pays, il participe à des conférences à travers le monde, il a lancé un projet d’éducation en association avec le groupe Disney et même mis au point une méthode d’analyse nommée Sapiens innovation.

Le chef reconnaît aujourd’hui avoir fermé El Bulli quand il était temps. 5 ans après la fermeture de El Bulli, le chef avait besoin de se poser, en quelques sortes il sentait que la révolution culinaire qu’il avait initiée arrivait à son terme.

El Bulli était aussitôt après dans l’esprit de créer un centre unique au monde dédié à l’innovation et à la créativité. Aujourd’hui, il n’a pas changé son but, mais il a échoué dans les délais, il n’imaginait pas que le processus pour réintégrer Cala Montjoi serait aussi long.

Pratiquement 4 ans de retard pour arriver à mettre en place le projet de Fondation El Bulli à Rosas, trois projets différents ont été présentés avant d’arriver à être accepté par les écologistes, le parc écologique et les autorités de la région dont la Mairie.

Le chef à mal vécu cette période, il s’est senti rejeté par sa région, il aurait pu installer sa fondation dans d’autres pays, les demandes furent nombreuses et diverses, mais cet endroit avait une grande importance dans son succès, dans son éclosion culinaire.

adria

Et puis, il y a eu la disparition de son associé, son ami, son «  frère », Juli Soler, emporté par une maladie neurodégénérative, un moment difficile pour le chef, mais le cordon familial n’est pas coupé, Feran Adrià travaille aujourd’hui avec l’épouse et les enfants de son ancien partenaire.

Pendant les cinq ans qui sont passés le chef n’a pas perdu son temps, il a mis en place l’archivage du travail réalisé durant sa carrière à El Bulli, 150.000 photos papier et fichiers qui ont été classés et numériques. Six cents fichiers visuels et il reste encore quelques années de travail pour tout terminer.

Les connaisseurs savent que le chef est obsédé par la documentation, Il explique même qu’il a besoin de cela pour travailler sur l’innovation et la créativité.

L’architecture, la peinture l’ont influencés, les styles, les mouvements dans la cuisine, il a dû classer son travail par période, par influence. En Novembre prochain sera publié le septième et dernier volume de sa collection de livres de cuisine, il clôturera l’histoire de la création de El Bulli de 2005 et 2011.

L’innovation dans sa généralité, se sera le créneau de l’atelier El Bulli en 2018 à Cala Montjoy, le travail réalisé à Barcelone sera multiplié par 1000 explique le chef, le chef va être dans l’émotion, il va retrouver son cordon ombilical.

El Bulli 1846 – ne sera pas un restaurant, il y aura un groupe de 40 personnes (cuisiniers, scientifiques, artistes …). Le chef veut repartir à zéro, nous allons oublier le travail fait à El Bulli, et repartir sur de nouvelles bases de création, la règle de fonctionnement ? … pas de règle, pas de routine explique le chef !

Le 30 Juillet 2017 cessera donc de fonctionner le laboratoire Bulli à Barcelone, à Cala Montjoi, le nouveau projet commencera début de 2018 à Rosas.

On pourra manger seulement dans un cadre expérimental, dans le cadre d’un travail, mais rien d’écrit, tout sera lié à la créativité, se sera un défi permanent.

Le chef est fier de son parcours, de sa profession, il a été un des chef les plus influent du monde, mais ce n’est pas le plus important, ce qui restera c’est l’émergence de nombreux chefs cuisiniers qui sont passés par El Bulli et qui aujourd’hui influencent le monde.

Copyright – A. Jimenez / Lavanguardia
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (76%)
  • Inquiétant (14%)
  • Mmmm interessant (10%)
  • Amusant décalé (0%)

Une réflexion au sujet de « Ferran Adrià de retour à Rosas sur le site de El Bulli en janvier 2018 »

  1. Ping : C'est Off… C'est Cuisine … C'est d'actualité #75 - Food & Sens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *