Dîners gastronomiques à Marrakech : à La Mamounia – récit 1

11 septembre 2017  2  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Dîners gastronomiques à Marrakech – Quand magie et fooding fusionnent.

De Londres à Marseille, puis de Marseille à Marrakech, il n’y a qu’un pas. C’est en tout cas ce qu’Anastasia, notre foodista, s’essaie à nous faire croire, avec ses articles voyageurs qui mettent la food à l’honneur. Ce week-end, elle a assisté à deux dîners mémorables, tous deux prenant place dans des palaces marrakchis féériques : à la célèbre La Mamounia, et au Mandarin Oriental Marrakech, où des chefs brillants ont montré l’étendue de leur talent. Récit de deux soirées pleines de goût.

Premier dîner – retrouverez le deuxième récit dans le post suivant.

La Mamounia : banquet sous les palmiers

Samedi dernier, soit le 9 septembre, le palace le plus mythique d’Afrique organisait en ses jardins un dîner d’exception, réunissant la fine fleur de la presse marocaine. Food&Sens y était, pour vous servir. En ces chaleurs estivales interminables (à Marrakech, il fait 38 degrés en septembre), le dîner a pris place dans les luxuriants jardins de l’hôtel, sous les étoiles et les palmiers centenaires. Une longue table effilée, façon table de banquet, s’étirait dans l’une des allées transversales du parc, conférant au dîner une atmosphère intime et préservée. Sur la nappe finement brodée, des ornements floraux répandaient leurs couleurs chatoyantes.

Dans l’assiette, de belles et bonnes choses se sont succédées sans faiblir, signées du chef exécutif Sébastien Cassagnol. L’entrée et les plats s’inscrivaient sous le thème « Inspiration de notre jardin potager ». 

Pour lancer le tempo du dîner, une soupe froide Thaï de carottes du jardin, au cumin et espuma de cardamome, ouvrait le bal culinaire sous le signe de la fraîcheur. Lui fit suite un tataki de thon corsé au gingembre et pastèque, avec son bouillon de bonite au thé Matcha, et quelques cubes de pastèque infusés au mirin et géranium. Enfin, un train de bœuf maturé tutoyait une exquise charlotte de courges, nappée de caviar sévruga. (Inoubliable, la charlotte de courges.)

  

La partie sucrée se paraît d’un thème prometteur : « Fruit, chocolat et quelques bijoux ». Le premier dessert, un assortiment de framboises à l’amande fraîche assorti d’un biscuit éponge, mixait légèreté et délicatesse. À sa suite, un « Cacao Pur Pérou 70% et son eau minérale de chocolat » rendait l’instant très gourmand, et signait un beau dosage entre l’amertume du cacao et la douceur du chocolat. Pour finir, un chariot à glaces pimpant proposait quatre glaces et sorbets maison, aux subtils mélanges : du melon, thé vert, gingembre et miel ; du citron et basilic ; de l’orange, pomme et ortie ; et de la banane, sauge et muscade. Parfait pour conclure une soirée placée sous le signe de la gastronomie, de l’excellence et de la beauté.

La Mamounia, Marrakech : www.mamounia.com/fr/

Par Anastasia Chelini

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Inquiétant (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

2 réflexions au sujet de « Dîners gastronomiques à Marrakech : à La Mamounia – récit 1 »

  1. Christine

    Mais jusqu’où peuvent aller les chefs de la Mamounia!!!
    Devant de si belles photos et sous la plume de ma désormais foodista la plus talentueuse, Anastasia, on ne peut résister!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *