Circulation à Paris – les restaurateurs pénalisés par les bouchons sans fin sur les quais – Guy Savoy dénonce l’impact désastreux sur l’économie locale

09 décembre 2016  0  Chefs & Actualités DÉNICHÉ SUR LE WEB
 

signature-food-and-sens Grand sujet en ce moment – la pollution et la circulation à Paris – problèmes récurants qui semblent insolubles, comment réduire la circulation et donc la pollution, sans pénaliser les commerces et l’activité économique ? 

Le chef Guy Savoy est inquiet pour la fréquentation de son restaurant, la fermeture des voies sur berges pénalise son activité. Même si le chef a été classé meilleur Chef du Monde par la LISTE mise en place par Atout France, il n’en demeure pas moins un entrepreneur qui doit faire tourner sa boutique.

Quels impacts environnementaux peut-on attendre de la piétonnisation des berges de la Seine ? …  La Maire de Paris, Anne Hidalgo, n’a de cesse de rappeler sa volonté de faire de la capitale une ville apaisée, sécurisée, respirable, et de mettre en avant l’enjeu de santé publique. Les opposants au projet dénoncent de leur côté une forte détérioration de la circulation dans le secteur et assurent que la qualité de l’air ne peut que se dégrader dans un tel contexte. C’est en tout cas un constat quotidien qui contribue à rendre Paris irrespirable à certaines périodes de l’année.

Voyez ci-dessous ce qu’en dit le journal L’hôtellerie Restauration.

Blocage des voies sur berges : Guy Savoy interpelle Anne Hidalgo

Paris (75) – La fermeture des voies sur berges entraîne des bouchons sans fin sur les quais, si bien que les clients hésitent voire renoncent à se rendre dans son restaurant. Une perte de clientèle qui inquiète Guy Savoy et ses collègues.

Si Guy Savoy ne peut que se réjouir du transfert de son restaurant 3 étoiles à la Monnaie de Paris en avril 2015, il en va autrement de la fréquentation de la clientèle depuis que la mairie de Paris a fermé les voies sur berges. De la rue Troyon au quai de Conti, le chef-patron comptait bien revoir rapidement les habitués. C’est exactement ce qui s’est passé à son grand soulagement. Mais depuis la fermeture des voies sur berges, la circulation est un tel cauchemar que le nouveau restaurant en ressent le contrecoup. Pas tant le soir que le midi, où les clients n’osent plus s’aventurer dans ce quartier pour passer un temps infini en voiture alors que la plage qu’ils s’accordent au déjeuner est restreinte. « Un à un mes clients renoncent, écrit Guy Savoy dans une lettre adressée à la maire de ParisAnne Hidalgo

Les plus fidèles, las du trafic inextricable et des rendez-vous manqués, désertent ma table au déjeuner. Le soir, atteindre le Pont Neuf est une gageure. Les arrivées tardives désorganisent le travail de mon équipe et prolongent soir après soir, le service. » « En libérant les berges, vous condamnez les quais », ajoute-t-il avant de souligner deux conséquences majeures de la décision de la Mairie : « l’impact désastreux sur l’économie locale » et « l’atteinte manifeste à l’aura de Paris, déjà très assombrie par les attentats ».
Un mois plus tard, fin novembre, Guy Savoy a reçu une réponse du chef de cabinet d’Anne Hidalgo, Alain Bessaha, qui ressemble fort à une fin de non recevoir soulignant la « légalité du projet confirmé par le tribunal administratif de Paris » ainsi que sa motivation première « la lutte contre les émissions polluantes liées au trafic routier »  : « Nous sommes dans une période transitoire, pendant laquelle les mesures prises peuvent avoir des conséquences dont nous sommes bien conscients et que nous regrettons. Mais, à terme, la circulation se régulera d’elle-même, car les automobilistes auront changé leurs habitudes. Les répercussions seront donc momentanées et très localisées ». Guy Savoy espère lui aussi que les répercussions seront momentanées mais il n’y croit guère. Et pour le moment, c’est la fréquentation qui en pâtit et il n’est pas le seul dans cette situation. 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (50%)
  • Amusant décalé (33%)
  • Mmmm interessant (17%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *