Recrutement dans la restauration … même problème dans de nombreux autres pays, le Québec se tourne vers la France et la Tunisie pour recruter

03 novembre 2018  23  Non classé
 

signature-food-and-sens Recrutement dans la restauration – Même peine pour plein d’autres pays, difficulté à recruter, manque de mains d’oeuvre qualifiée… On pense souvent que le problème est franco/français, mais il n’en est rien. L’Espagne se tourne vers les pays d’Amérique Latine pour recruter, l’Angleterre et la Suisse recrutent en France, les États-Unis ont longtemps recruté au Mexique, l’Italie se tourne vers les pays de l’Est … 

Le problème est mondial dans les pays insdustrialisés où la population s’éloigne de plus en plus du travail manuel, pour s’orienter vers des emploies du tertiaire, délaissant les emploies aux horaires contraignantes, aux rémunérations trop faibles ( le cuisinier qui intervient face à la caméra indique je touche le double du salaire que je touchait en France ) et aux métiers nécessitant un savoir faire acquis sur le tas.

Au Québec, on se tourne vers la France et la Tunisie. Lisez ci-dessous l’article de Radio Canada

Des restaurateurs de Québec se tournent vers l’international pour faire face à la pénurie de main-d’oeuvre. Pour la première fois, deux entreprises vont participer à une mission organisée par Québec International.

 » Au Québec je touche le double de mon salaire Français « 

Le groupe Restos Plaisirs et les restaurants Normandin vont se rendre respectivement à Paris et en Tunisie, à la fin novembre. Ils seront accompagnés, entre autres, de représentants de la Ville de Québec.

Restos Plaisirs souhaite pouvoir accueillir dix candidats en provenance de l’étranger dans la prochaine année. La participation à la mission peut coûter à l’entreprise jusqu’à 5000 $ par candidat recruté.

« Pour un restaurant, d’assumer ces coûts-là, de déplacement, d’organisation de la mission, des permis de travail, les coûts qui sont liés à la relocalisation, ce sont des coûts importants. Mais la pénurie de main-d’oeuvre est tellement importante, qu’on ne peut plus passer à côté », soutient la directrice des ressources humaines des Restos Plaisirs, Valérie Houde.

Candidatures et entrevues

L’entreprise a reçu cinquantaine de candidatures. Une vingtaine d’entrevues sont déjà planifiées.

« On met l’emphase sur nos postes en cuisine, mentionne Valérie Houde. Des postes de sous-chefs, des postes de gestionnaires de premier niveau, des postes de cuisiniers et on a également des postes au niveau de la gestion de restaurant qui sont affichés. On va chercher des gens qui ont une formation et un minimum de deux-trois ans d’expérience. »

Mme Houde est convaincue qu’il y a plus de candidats potentiels parce que la mission est organisée par Québec International.

« Québec International, ils organisent des missions comme celle-là depuis des années. Ils ont une belle visibilité. La mission est à Paris, mais elle attire aussi des candidats en région et même de pays adjacents. C’est la mission qui semble répondre le mieux à nos besoins », estime Valérie Houde.

Le groupe Restos Plaisirs a embauché une quinzaine de travailleurs issus de l’immigration depuis 5 ans, sans faire de mission à l’étranger. Originaire de la France, Lorenzo Favilli a déniché un emploi de cuisinier.

« Actuellement, je gagne presque le double de ce que je gagnais en France, pour le même nombre d’heures travaillées. Les employés sont aussi bien traités en général au Québec. C’est complètement différent. Je suis tombé en amour tout de suite », affirme-t-il.

D’autres missions?

C’est la première fois que des restaurateurs participent officiellement à une mission avec Québec International. D’autres missions similaires pourraient suivre.

« De plus en plus, on veut amener les entreprises à se tourner vers l’international dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, soutient la directrice de Québec International, Marie-Josée Chouinard. Les besoins sont énormes, la demande est très forte et les entreprises doivent se mobiliser pour trouver d’autres solutions. Force est de constater que la main-d’oeuvre n’est plus disponible localement en nombre suffisant. »

Une autre solution peut également s’offrir aux restaurateurs qui ne souhaitent pas participer à une mission. L’Office du tourisme, en collaboration avec l’Association hôtelière de la région de Québec et Québec International, organise une séance d’information, le 1er novembre , sur des programmes de recrutement de travailleurs à l’étranger.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (84%)
  • Amusant décalé (7%)
  • Je suis fan (5%)
  • Inquiétant (4%)

23 réflexions au sujet de « Recrutement dans la restauration … même problème dans de nombreux autres pays, le Québec se tourne vers la France et la Tunisie pour recruter »

  1. Besson

    Bonjour !! Je suis très intéressé par la proposition faites et par le fait de venir à Québec !!! J’ai 16 ans d’expérience en tant que serveur et responsable de salle !! Je fais actuellement les saisons d’été et d’hiver !! Je suis à votre disposition cordialement Mr Besson

    Répondre
  2. Chadreff 76

    Il y a beaucoup français travailleurs former qualifiés que les employeurs emplois plus pourquoi car ils doivent payer au niveau de la France et loger donner des avantages…. Employeurs payent p’us gens sérieux et en postes et supprimer des emplois comment peut on employer migra ts des sans papiers sauf casser salaire et avoir heure pays sous développer.

    Répondre
  3. Belaouni abdellah

    Bonjour, je suis restaurateur polyvalent salle et cuisine francaise ,italienne et marocaine, plus 25 ans d’expérience a Paris, Barcelone, deutscheland et Casablanca . J’aimerais bien avoir une expérience a Canada merci

    Répondre
  4. GOSSE

    Bonjour,
    Après plusieurs années à gérer des restaurants en France, en propre ou pour de la restauration chaînée, , j’aspire à de nouveaux challenges dans un pays où l’on peut allier compétences et business à la canadienne.
    Diplômé d’un Bts hôtellerie restauration, bilingue j’ai déjà effectué un séjour de 10j à Montréal il y a 15 ans.
    Mon numéro cellulaire 0033769301964
    Bien cordialement

    Répondre
  5. Dereure

    Bonjour je travail dans la restauration depuis 15 ans, chef barman , écailler, cuisine et directeur de restaurant , veuillez me contacter je suis quelqu’ un de très motivé. Cordialement

    Répondre
  6. Anselle Sandrine

    Bonjour, je suis très intéressée et motivée pour un poste au Québec. Pourriez vous m’informer rapidement des démarches et processus à suivre. Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *