C’est Off… C’est Cuisine… C’est d’Actualité… #108

18 avril 2017  0  Chefs & Actualités LE OFF
 

signature-food-and-sensLe Week-End de Pâques se termine, c’est le vrai démarrage de la saison d’été … les établissements du sud se préparent pour les beaux jours qui s’installent, terrasses et plages sortent parasols et chapeaux de paille … les chefs leurs recettes méditerranéennes !

La scène culinaire continue de s’animer, du côté de F&S les équipes n’en finissent pas de soulever le couvercle des casseroles pour voir ce qui s’y passe au fond, et on peut vous l’assurer : ça bouillonne !

L’univers de la FOOD vous passionne, Food&Sens demeure le seul radar gastronomique pour vous aider à suivre les chefs dans leurs projets, leurs changements de cap, les infos médias… Rumeurs et chuchotements sont au programme !

Cette semaine la recette, c’est de l’info des chefs, du people, des voyages, le tout agrémenté d’une touche de journalisme … nous irons à Paris, Marrakech, sur le littoral Méditerranéen, mais aussi à New York, Bruxelles, Londres, Montpellier  …

Les brèves du Off, ça s’est passé cette semaine !

Rubrique incontournable du Off : les infos diffusées durant la semaine passée et qui ont marqué l’actualité de F&S. Il vous suffira de cliquer sur le lien pour découvrir l’info complète. Alors, cette semaine l’actualité a été très dense, nous avons appris : Que Gérard Collomb Maire de Lyon veut absolument que la Cité de la gastronomie soit ouvertes pour le prochain Sirha. Que le chef Olivier Nasti était aux côtés de Miss france pour vanter la gastronomie de Kaysersberg – Que le chef René Redzepi frappe fort avec le lancement de son pop up restaurant au mexique – Que le chef Philippe Etchebest est parodié sur un clip de rap de Don Choa – Que l’émission de cuisine présenté par la chef Stéphanie Le Quellec a été retiré de l’antenne faute d’audimat – Que les chef Michel et Sébastien Bras fêtent cette année le déménagement du centre ville de laguiole pour rejoindre le Suquet – Que le chef Mathieu Pacaud ré-ouvre son son restaurant en Corse à Murtoli pour la saison 2017 – Que le chef Jean Sulpice est prêt à ouvrir son ” Auberge du Père Bise ” – Que les chefs  Jean-André Charrial et Glenn Viel mettent en avant le savoir faire des artisans et artistes de Provence – Que le chef Christian le Squer est très serein face aux critiques du journaliste anglais Jay Rayner – Que Massimo Bottura va développer ses cuisines communautaires aux États-unis grâce à un subvention de la Fondation Rockfeller –

 

Adriana Karembeu et son époux Adam ouvrent un hôtel

Déjà propriétaire du fameux Palais Jad Mahal à Marrakech dans le quartier d’Hivernage, André Ohanian et son épouse la top model Adriana Karembeu ont lancé la construction d’un boutique hôtel dans la palmeraie à proximité de la route de Fes. Pour l’instant on ne sait pas qui animera la table de ce charmant lieu de villégiature où toute la clientèle people est attendue. On sait simplement que l’hôtel devrait offrir une quarantaine de chambres, et que les investisseurs sont les trois mêmes associés français du Jad Mahal.

 

Le Comme Chez Soi à Bruxelles inquiet de la situation de la ville

Comme Chez Soi à Bruxelles, a dû mettre une partie de son personnel en chômage temporaire indique la Rtbf. Le symptôme, selon son chef Lionel Rigolet d’une “Bruxelles mourante“. Le Comme Chez Soi va fêter ses 90 bougies dans quelques semaines. Le restaurant n’avait cependant encore jamais dû laisser une partie de son personnel à la maison. Il fêtera en juin lors d’un grand banquet ses deux étoiles Michelin, dont il dispose déjà depuis cinquante ans. Interrogé à cette occasion avec Pierre Wynants ex chef trois étoiles et beau-père de Lionel Rigolet se montre inquiet : “Les restaurants et hôtels sont quasiment vides. Dans le centre-ville, les commerces ferment les uns après les autres“. Le chef du Comme Chez Soi fait allusion aux attentats à Paris et Bruxelles mais il ne s’en tient pas qu’à ceux-ci. “L’été passé, nous avons perdu 18 000 euros de chiffre d’affaires en deux mois après l’installation du piétonnier. Il y aussi les problèmes avec les tunnels. Depuis que le tunnel Stéphanie est fermé, nous n’avons plus de clients d’Uccle et des environs. Tout le monde évite le centre-ville.

 

C’est parti pour la saison des plage sur le littoral héraultais 

Pour un verre, un repas ou lézarder, les paillotes sont souvent très prisées le long du littoral du Département de l’Hérault. On en compte près d’une soixantaine principalement entre la Grande-Motte et Sète. La saison estivale qui dure un peu moins de 6 mois a commencé depuis fin mars. Le chiffre d’affaire de chaque restaurant dépasse le million d’euros en moyenne, certaines pouvant approcher la dizaine. Sur les 26 paillotes situées entre la Grande-Motte et Villeneuve-lès-Maguelone, toutes activités confondues, les plages privées rapportent 20 millions d’euros par saison aux administrations, elles emploient plus de 200 personnes hors plein été et grimpent à plus de 500 personnes sur les mois de juin, juillet et août. Chacune déploie sa stratégie pour attirer les foules, notamment la gastronomie

 

Jay Rayner l’homme qui a critiqué le Cinq de le Squer

Jay Rayner c’est le journaliste de The Guardian qui a critiqué sévèrement la cuisine du restaurant trois étoiles Le Cinq du chef Christian Le Squer, la critique est tellement acerbe qu’elle peine a être crédible. La presse française a repris l’article et a réagi frontalement à cet article et a cloué au pilori le journaliste anglais. Mais fallait pas trop s’étonner, Jay Rayner est un habitué de la sorte, un opportuniste, pour lui l’assiette est secondaire, il est connu pour ses propos outranciers, tels que l’ont trouve habituellement dans les tabloïds anglais. Il écrit souvent des critiques à charge sur des restaurants où il n’a jamais mis les pieds, simplement d’après des ” ont dit que “, en fait il peut détruire un établissement simplement pour des raisons commerciales et personnelles, certains chefs en ont fait les frais. Dans le cas du V ( où il a effectivement était ) on peut largement dire qu’il n’a fait aucun effort pour faire des photos de plats présentables, au contraire il a volontairement dégradé l’image de la cuisine servie par le chef. 

 

Laurent Favre-Mot adore la ” junk Food sucrée ” et refuse la pression

C’est sur le site Findininglovers que vous en apprendrez plus sur le chef pâtissier Laurent Favre-Mot : A seulement 44 ans, le chef a déjà vécu de multiples vies. Du moins professionnellement parlant. ” J’ai débuté dans le métier à l’âge de 13 ans. Je faisais la plonge dans un restaurant puis j’ai grimpé les échelons. A 17 ans j’ai travaillé un peu à Paris, puis je suis parti en Suisse, en Italie, j’ai aussi vécu à Londres, avant de revenir chez moi, dans le sud de la France. J’ai ouvert un bistrot qui marchait très bien, j’ai aussi fait de la pizza… Bref j’ai touché à tout pour garder une certaine ouverture d’esprit.” … “ Ma priorité c’est avant tout de conserver mon confort de vie. Je ne suis pas du tout dans l’idée de démultiplier les boutiques. On n’a pas d’investisseurs, on n’en veut pas, on n’a pas de crédit, pas de pression… La pression, je la laisse aux autres ! J’ai la chance de vivre de ma passion, ça n’a pas de prix, mais si je faisais plus que ce que je fais en ce moment, la passion pourrait vite s’éteindre. Donc je n’ai pas de projet et je ne pense pas en avoir avant un moment. Je suis content de ce qui m’arrive, c’est déjà beaucoup de travail, donc on va en rester là. “

 

Daniel Boulud va ouvrir un nouveau restaurant

D’après le site américain du New York Post le chef New Yorkais Daniel Boulud devrait ouvrir un nouveau restaurant dans une des plus hautes tours de bureaux ( One Vanderbilt ) qui ouvrira en 2020,  proche du Grand Central Terminal à New York. Le restaurant (d’une centaine de places assisses + 50 en salons privés) et le bar se situeraient sur un immense espace au deuxième étage, au rez-de-chaussée le chef disposerait d’un local où on retrouvera une ” Épicerie Boulud “. Le chef Boulud n’a pas voulu en dire plus, il a simplement précisé avec une touche d’humour que ce ne serait pas un concept de cuisine italienne !

 

Charles Fontès et Éric Cellier en lice pour l’Arbre Blanc

Les chefs Montpellierains Charles Fontès (étoilé Michelin à La Réserve Rimbaud) et Éric Cellier (La Maison de la Lozère – restaurant Cellier Morel) sont en lice et main dans la main pour prendre en exploitation les deux espaces restaurants qui seront crées dans le bâtiment – L’Arbre Blanc – designé par l’architecte japonais Sou Fujimoto, un bâtiment très marqué par son design et dont tout le monde va parler dès l’année prochaine. Un restaurant sera proposé au rez-de-chaussée et également un espace bar et restauration sur le rooftop au 17 ème étage. L’Arbre blanc est un programme immobilier de prestige érigé sur les bords de la rivière le Lez à Montpellier l’immeuble très original. Ila commencé à sortir de terre, environ 50 % de la construction est déjà réalisée à ce jour. Confirmation des exploitants dans quelques semaines !

 

C’est en Corse que tout se passe

C’est en Corse que ce week-end avait lieu le 13ème festival Art’è Gustu à Aléria. Pierre Hermé est le parrain de cœur du ce festival de gastronomie corse. Aux côtés de  sa compagne Valérie Franceschi, il participe chaque année avec bonheur à se festival qui se déroule sur sa terre de coeur. Le chef Pâtissier indique ” Pour moi, la Corse n’est pas une terre de gastronomie mais plutôt de produits formidables. C’est une tradition de cuisine plutôt familiale mais les produits sont incroyables. Tous les chefs qui viennent ici repartent avec des idées et des produits dans leur besace “. Cette année on a pu y croiser Pierre Sang Boyer, Taku Sekine, Christian Le Squer, Anne-Sophie Pic, Mercotte, Vincent Ferniot

Copyright – Instagram – Facebook –
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (33%)
  • Mmmm interessant (33%)
  • Je suis fan (17%)
  • Amusant décalé (17%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *