12 Choses que vous ne saviez pas sur le chef Nobu Matsuhisa

28 décembre 2019  0  Chefs & Actualités F&S LIVE
 

signature-food-and-sens NOBU c’est une réussite sans précédent, le chef japonais Nobu Matsuhisa est le seul à avoir développé une marque sur son nom, sa réussite tient à sa cuisine qui mêle les plats de cuisine traditionnelle japonaise et les ingrédients et techniques de cuisine venant d’Amérique du Sud. Le principe de la cuisine Nikkei, il l’a crée lorsque tout jeune il quitte le Japon pour ouvrir pour un investisseur un restaurant au Pérou. Face aux difficultés pour trouver les produits pour réaliser une vraie cuisine japonaise, le chef commence à fusionner les techniques japonaises à la cuisine péruvienne, ainsi est née la marque de fabrique du chef NOBU.

Le chef ci-dessus à New York et ci-dessous à Barcelone.

Pour en savoir plus sur ce chef hors norme, découvrez ci-dessous les 12 points que vous devez connaître sur le chef Nobu Matsuhisa.

1 – Le chef Nobu Matsuhisa à 70 ans est à la tête de 43 restaurants et hôtels dans le monde qui portent son nom. C’est un peu le père de la  « nouvelle cuisine japonaise » dans le monde.

2 – Le chef est associé dans son développement à l’acteur Robert De Niro et au producteur Meir Teper, ils sont partenaires dans la Nobu Hospitality. Les trois associés ne sont pas propriétaires des murs dans lesquels sont posés les enseignes Nobu. 

3 – En 1977, le jeune chef Nobu se rend à Los Angeles et travaille dans les restaurants japonais « Mitsuwa » et « Oshou ». En 1987, il ouvre son propre restaurant « Matsuhisa » sur La Cienega Boulevard à Beverly Hills. Le restaurant devient rapidement un lieu à la mode et est fréquenté par des stars de Hollywood, parmi lesquelles Robert De Niro, c’est là que la collaboration commence lorsque la star convainc le chef Nobu d’ouvrir un restaurant à TriBeCa. 

4 – Le chef Nobu vit depuis à Los Angeles où sa famille réside, par contre il parcourt le monde tout au long de l’année pour visiter chacun des établissements portant son nom. Donc au final il ne passe pas plus de deux mois par an à Los Angeles. Le chef a à sa disposition un avion privé qui lui permet de passer d’un établissement à l’autre, notamment lorsqu’il y a plusieurs restaurants dans le même pays.

5 – Avant de valider leur implantation dans un site ou dans une ville, le chef Nobu et au moins un des deux autres associés visitent l’endroit. C’est ensuite ensemble qu’ils choisissent de prolonger ou non leur implantation.

6 – La réussite n’est pas chose aisée, explique le chef. Chaque ouverture mérite beaucoup d’engagement et demande d’assumer de nombreuses responsabilités. Plusieurs chefs travaillent avec lui depuis 20 ans ce qui permet bien maîtriser les standards NOBU.

Ci-dessous le chef avec ses équipes de Londres.

7 – Le chef exige que dans ses restaurants on porte autant d’attention à la cuisine qu’au service, le niveau doit être le même. Il souhaite aussi que partout dans le monde l’offre NOBU soit au même niveau, c’est un défi au quotidien explique le chef. Un client régulier du restaurant de Londres, lorsqu’il vient à Barcelone, doit retrouver la prestation NOBU telle qu’il la connait. 

8 – Pour la constitution de ses équipes le chef Nobu ne se soucie pas de la nationalité ou du sexe des personnes, ce qui importe pour lui c’est  » la passion que le collaborateur met à développer son travail « .

9 – Le chef explique qu’il continue son métier par passion, que la cuisine c’est sa vie, il a choisi ce métier sans contrainte. Et tant qu’il sera en bonne santé et heureux il continuera. La retraite, il n’y pense pas.

10 – Même à 70 ans, le chef indique qu’il continue a apprendre tous les jours, que ce soit dans ses rencontres ou avec ses nombreux échanges avec ses équipes.

11 – Nobu est une marque à fort potentiel, toute une communauté de nombreux clients suit les établissements et fréquente fidèlement les hôtels et restaurants de la marque. Lorsque NOBU s’installe dans un quartier, l’implantation a tout de suite une incidence positive et un impact économique sur la zone.

12 – Concernant tous ceux qui s’inspirent du Nobu, il dit  » vous pouvez copier mes plats, mais vous n’aurez jamais mon âme « 

Le chef et ses 2 filles, ses  » anges  » comme il les appellent

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *