Les  » bouchers  » de fruits et légumes frais – Une tendance en plein développement !

23 février 2017  0  DÉNICHÉ SUR LE WEB
 

signature-food-and-sens En Novembre dernier, Food&Sens s’est retrouvé dans les bureaux ultra secrets de XTC innovation, en charge de dénicher et de sélectionner les innovations FOOD qui seront en compétition pour le prix de l’innovation du SIAL et parmi ces tendances, l’une d’entre elles était significative !

Les Français consomment  de moins en moins hors foyer, ils veulent cuisiner eux-mêmes et manger mieux ! Probablement l’influence des émissions de cuisine, mais Ils n’ont cependant plus de temps, tout doit aller très vite et être simple à réaliser !

C’est dans ce contexte que vous avez pu remarquer depuis quelques années l’arrivée dans les supermarchés de produits déjà épluchés, pré-coupés, sous-vide,…  Des carottes aux champignons en passant par les oignons, les mangues ou encore les oranges tout y passe ! Mais chez nos voisins d’outre-Manche et d’outre-Atlantique les choses sont depuis peu passées à une étape supérieure avec l’apparition de ce que l’ont commence a appeler  » les bouchers à fruits et légumes  » qui s’occupent de toutes les préparations à la demande. En fait ils effectuent les pluches puis les découpes des fruits et des légumes.

Rien d’étonnant d’ailleurs, car on estime que 70% des nouveaux métiers qui seront créés dans les années à venir seront des métiers de service. Le nouveau métier de boucher de légumes, pour le moins atypique actuellement risque de devenir courant dans un futur proche et apporterait son lot d’avantages aux consommateurs et aux producteurs. On demande d’ailleurs déjà aux poissonniers de vider le poisson, de lever les filets et aux bouchers de désosser une pièce de viande…

Reste le problème de la TVA en France qui est une barrière risquant de ralentir le développement de ce type de prestations. Actuellement à 5,5% pour les légumes, la TVA passerait à 20% en tant que prestation de service ce qui entrainerait une augmentation non négligeable des prix… Aux États-Unis, cette augmentation se chiffre à 1$ de par livre (un peu moins de 500gr) pour les articles en vrac et 1$ de plus pour les articles à la pièce ce qui n’est pas à la portée de tous…

Autre point, la perte importante de la qualité nutritionnelle des légumes après leur découpe ! Dans ce contexte, leur consommation devrait intervenir dans le journée pour conserver toutes les valeurs nutritionnelles des aliments…

Il n’en est pas moins que cette tendance va probablement se renforcer dans les mois et années à venir avant de faire son apparition en France…

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (60%)
  • Inquiétant (40%)
  • Je suis fan (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *