Une première compagnie aérienne internationale s’engage dans le « zéro déchet », et ça commence par la restauration !

02 juin 2019  0  Non classé
 

signature-food-and-sens Pour éviter que les collations et les boissons servies à bord soient sources de pollution, la compagnie australienne Qantas utilise des matériaux compostables : barquettes en canne à sucre, couverts en amidon et gobelets en matière organique végétale.

Outre les efforts sur la consommation de kérosène, carburant que certains pays veulent taxer, les compagnies aériennes ont engagé des actions pour diminuer leur empreinte environnementale à bord des avions…/…

La compagnie nationale australienne Qantas a expérimenté sur une de ses lignes régulières intérieures entre Sydney et Adelaïde, au sud de l’Australie, un trajet aérien « zéro déchet », il y a quelques jours. Ce vol de de 2 heures génère habituellement 34 kilogrammes de déchets, la liaison de Sydney à Adélaïde produisant 150 tonnes de déchets par an.

« Qantas et Jetstar transportent actuellement plus de 50 millions de passagers chaque année, ce qui représente une quantité de déchets équivalente à 80 Boeing 747 Jumbo à pleine charge » a commenté le PDG de Qantas, Andrew David qui n’a pas caché le volet communication de l’opération. « Ce vol consiste à tester nos produits, à affiner le processus de traitement des déchets et à obtenir les commentaires de nos clients », a-t-il ajouté.

Voici les techniques et moyens « écolo » qu’a employés la compagnie australienne pour satisfaire son objectif « zéro déchet » :

  • Un millier d’articles en plastique à usage unique utilisés pendant le vol Sydney-Adelaïde lors des collations servies à bord ont été remplacés par des alternatives durables. Les barquettes des repas ont été fabriquées à partir de canne à sucre, les gobelets à partir de matière organique végétale et les couverts à partir d’amidon de culture. Les serviettes en papier sont en pâte à papier issue de forêts certifiées FSC (Forest stewardship council) pour la gestion forestière durable. Tous ces produits sont entièrement compostables, selon Qantas.
  • À la fin du service des collations servies aux passagers, l’équipage a rassemblé les articles restants pour les réutiliser, les recycler ou les composter. La compagnie s’est associée à Suez qui assure dans ses installations au sol le compostage des matières organiques qui lui ont été livrées après le vol. 
  • Les passagers ont été invités à utiliser des cartes d’embarquement numériques à télécharger sur leur smartphone, pour supprimer le papier et des étiquettes de bagages électroniques réutilisables. Fournies par la compagnie, celles-ci prennent la forme de porte-clés de forme arrondie connectés afin d’assurer l’identification et la traçabilité des bagages.

La compagnie australienne et sa filiale low cost Jetstar affichent l’objectif d’éliminer 100 millions d’articles en plastique à usage unique chaque année d’ici à fin 2020: se décomposant en 45 millions de gobelets en plastique, 30 millions de couverts, 21 millions de tasses à café et 4 millions de housses d’appuie-tête en les remplaçant par des alternatives durables.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *