Diego Alary va s’engager sur un nouveau projet :  » Pour le choix de mes projets, je préfère la qualité à la quantité. »

08 août 2020  0  Non classé
 

signature-food-and-sens Diego Alary – Le plus jeune des candidats de « Top Chef 2020 » est à la tête des cuisines du restaurant  « To Share » à Saint-Tropez  jusqu’à la fin de la saison estival actuelle, il prépare déjà un nouveau projet pour la suite.

Diego Alary « vit sa meilleure vie. Franchement, j’ai un été de rêve, je travaille à Saint-Tropez sur la célèbre place des Lices, je pourrais presque entendre le bruit des vagues de la terrasse ».

L’équipe de To Share

Depuis début juillet, le jeune chef de 22 ans, tatoué et petite boucle à l’oreille, a été nommé chef d’un restaurant éphémère imaginé par son mentor des fourneaux, Jean Imbert. Et le challenge est de taille, puisque To Share fait un gros succès sur place.

Sa mission n’est pas une mince affaire, faire tourner les cuisines de ce restaurant, mais le chef a une grande capacité d’adaptation ( il faut d’ailleurs cela pour participer à Top Chef ), « nous faisons évoluer six plats iconiques au fil des remarques des clients et des arrivages de produits » a t’il expliqué au quotidien Le Parisien.

To Share Saint-Tropez

Le chef connait bien l’univers de la gastronomie, il a déjà travaillé dans de nombreux restaurants réputés, comme le 3 étoiles de Guy Savoy à « la Monnaie de Paris », ou le Plaza Athénée avec Alain Ducasse. Même si Diego Alary a déjà un solide CV, sa nouvelle expérience tropézienne est en réalité un retour aux sources. Car Jean Imbert, gagnant emblématique de « Top Chef 2012 », est une des premières personnalités qui l’a conseillé dans le milieu. « J’aime les histoires qui ont un sens. Diego a démarré chez moi en stage à 14 ans, je l’ai souvent aidé à être placé chez certains grands chefs. On a fait aussi des tournois de foot ensemble. Et là, le timing était parfait pour monter ce projet ensemble. » explique Jean Imbert.

« Je venais de faire le deuil d’une carrière de footballeur professionnel à cause d’une vilaine blessure, confirme Diego Alary. J’ai tapé à la porte de son restaurant l’Acajou, car je l’avais découvert dans Top Chef. Il montrait une autre image des cuisiniers, c’était un jeune cool qui rigole avec sa bande de potes mais qui, en même temps, sait très bien où il va. Forcément, il m’a beaucoup inspiré. Depuis, il n’y a pas eu un mois malgré son activité sans que nous nous soyons en contact, sans qu’il ne me conseille. Bref, il m’a beaucoup aidé. » a ajouté le chef Alary.

Tout comme une nouvelle popularité, acquise avec son expérience cathodique cette année. « Avec le confinement, les gens ont beaucoup regardé Top Chef, et on m’en parle beaucoup encore aujourd’hui. Mais j’étais la même personne devant et derrière la caméra, donc cela me va, il n’y a pas problèmes. Le fait que je sois là dans le restaurant de Jean Imbert n’a rien à voir avec Top Chef, c’était déjà prévu avant ».

Il sera sur place à Saint-Tropez jusqu’à fin septembre, avant d’enchaîner avec un autre projet qu’il garde encore secret. Et avec un principe : « Je ne veux pas être partout pour que l’on me voie. Pour le choix de mes projets, je préfère la qualité à la quantité. »

À suivre donc dans les prochains mois … F&S sera en ligne pour vous donner des infos !

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (43%)
  • Amusant décalé (29%)
  • Inquiétant (29%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *