Œufs de Pâques de Palaces -1 –

10 avril 2020  0  MADE BY F&S
 

signature-food-and-sens Les Palaces sont fermés comme les hôtels, les restaurants, les bars, les salons de thé tous ces lieux magiques où nous nous retrouvions avec bonheur. Mais dans ces palaces et grands hôtels parisiens depuis des mois dans le secret de leurs laboratoires, des chefs et leurs brigades préparent Pâques pour grands et petits, pour faire pétiller les yeux, étonner surprendre avec des oeuvres architecturales cacaotées. Des œufs qui ont nécessité des heures, de longues semaines de réflexion, des nuits et des jours d’essais, d’attention. Des oeufs que nous ne croquerons pas mais qui grâce à des photos feront partie de la mémoire, des chefs d’oeuvre de chocolat que le coronavirus nous a volés. Des Oeufs, des Cocottes et des Poulettes de luxe, des Abeilles impériales, des réalisations exceptionnelles, somptueuses, inédites, des chefs d’oeuvre éphémères imaginés, conçus par des artistes.  Certaines créations vont rejoindre l’album des souvenirs, d’autres vont vont être discrètement offertes aux personnels soignants. Cela ne remplacera pas les masques manquants, les blouses usées mais mettra de la douceur dans le quotidien de cette armée qui combat jour après jour l’invisible tueur.

Voici donc pour rêver et ne pas oublier, les oeufs de Palaces des fêtes de Pâques. Vous pouvez toucher vos écrans, le chocolat ne fondra pas !

LE PENINSULA – DOMINIQUE COSTA – L’ŒUF CARROUSEL – Poursuivant le rêve de Pâques, le Chef Dominique Costa s’est plongé dans le thème de l’âge tendre et a revisité le manège favori des enfants pour créer l’Œuf Carrousel. L’Œuf Carrousel est composé d’une fine coque de chocolat noir manjari 64%, aux notes fraîches et acidulées de fruits rouges. Son intérieur met en scène trois petits chevaux dans un carrousel. Ceux-ci révèlent une déclinaison harmonieuse de chocolat blanc Opalys aux arômes de vanille, de chocolat dulcey et sa douceur biscuitée ainsi que de chocolat noir manjari 64%. Entièrement composé de chocolat Valrhona, ce rêve de Pâques dévoile les plus pures saveurs cacaotées pour enchanter petits et grands.

 

 

LE RITZ PARIS – FRANÇOIS PERRET L’ŒUF DE PAQUES SURPRISE – Le plus Merveilleux des œufs surprise qui nous émerveillent – Un œuf qui ressemble à un … œuf ! Coque Chocolat Vénézuela Carupano 70% qui protège un intérieur de meringue, guimauve, chocolat et fruits torréfiés.

 

LE MEURICE  – CEDRIC GROLET – LA NOISETTE OR DECLINEE EN VERSION XXL

 Un Oeuf de Pâques qui ressemble à sa célèbre création La Noisette en fruit en trompe-l’œil.  » Ponds-moi une Noisette pour Pâques ! Noisette XXL en seulement 10 exemplaires! 🐣  » a indiqué le chef, seulement 10 – Oeuf à partager. D’abord il faut briser la coquille dorée, qui cache ganache chocolat , praliné noisette et noisettes entières torréfiées.

 

LE GEORGE V – MICHAEL BARTOCETTI UN TRIPTYQUE, aussi surprenant que gourmand. La collection d’Œufs de Pâques 2020 réinvente les magnifiques volutes feuilletées signature de Michael. Un hommage à Jeff Leatham, le directeur artistique du palace, et aux courbes de ses compositions florales devenues légendaires. L’Œuf-création est décliné en trois façons. Dans sa version chocolat Noir 62% de République Dominicaine, l’œuf décline un  praliné aux noisettes du Piémont pour des notes douces et parfumées relevées d’une légère pointe d’amertume. Caramel beurre salé pour  onctuosité et gourmandise, noisettes caramélisées et la fleur de sel parsemées en son cœur pour le croquant. Version au chocolat au lait 40%, la graine de courge réveille la force équilibrée d’un praliné gourmand. Parois chocolatées  ornées de graines de courge caramélisées et de fleur de sel. Pour les amateurs de viennoiseries, le chef a fait le choix audacieux de compléter cette collection avec un Œuf brioché,  feuilletage brioché vanillé,  cœur ganache au chocolat. 

 

LUTETIA – NICOLAS GUERCIO Un œuf de collection en mouvement, un hommage au style Belle Epoque du palace qui fêtes ses 110 ans cette année, une machine à remonter le temps recouverte de feuilles d’or, un mécanisme tout chocolat qui cache un œuf… Gianduja, praliné, noisettes entières et fleur de sel.

 

PARK YATT PARIS VENDÔME – JIMMY MORNET – LE PRINTEMPS EN FLEURS – A la fois artisan et artiste, Jimmy Mornet présente sa nouvelle création pour célébrer Pâques. Un travail d’orfèvre pour une marguerite dont chaque pétale a été posée une à une sur l’œuf. 2,5 kg de chocolat noir 70%, dans l’esprit « Flower Power » . On détache les fleurs, je t’aime, beaucoup, passionnément, à la folie…. Œuf enrobé d’un praliné feuilleté à la noisette. Chaque pistil est recouvert d’un saupoudré de cacao à l’effet velours.

credit photo Julie Limont

 

SHANGRI-LA – MAXENCE BARBOT – UNE RUCHE & DES ABEILLES – Le jeune chef signe sa première création pascale, en ce palace, après avoir brillé au Plaza Athénée, au V (George V), à l’Orangerie du George V. Il a choisi l’emblème de la maison Bonaparte, à l’origine du bâtiment. L’abeille. Une ruche de bois de pin, un œuf en chocolat qui se balance – chocolat noir  62 % Passionato – percé d’alvéoles, dans lequel entrent des abeilles. Une reine – des abeilles -veille et surveille les abeilles, les ouvrières. Un tiroir dans lequel bourdonnent de petites abeilles garnies de ganache au chocolat et au miel de châtaigniers.

 
 
 
 
 
 

MANDARIN ORIENTAL –  ADRIEN BOZZOLO – Le chef pâtissier rend hommage au Japon et à la nature avec  une véritable sculpture en chocolat, en forme d’un bonzaï.  Inspiré des films de Miyazaki où la thématique de la nature chargée de symboles tient un rôle central, le chef pâtissier a imaginé Chisana Ki, un “petit arbre” en japonais qui invite au rêve et à la gourmandise. Graine géante en chocolat noir Grand Cru 70% remplie de bonbons au praliné feuilleté,  tronc et branches en chocolat Dulcey blond, feuillage en chocolat praliné feuilleté.

 

PLAZA ATHÉNÉE – ANGELO MUSA – Une interprétation extraordinaire de l’œuf de Pâques. Les chefs Angelo Musa, Champion du Monde de Pâtisserie, et Alexandre Dufeu dévoilent un œuf aussi précieux qu’un bijou : divisé en huit quartiers alternant chocolat noir et chocolat au lait, chacun garni de praliné noisette ou de fruits secs et délicatement décoré à la feuille d’or.

 

ROYAL MONCEAU – PIERRE HERMÉ & THOMAS BOOG – Un duo d’artistes d’exception pour une  collection de Pâques placée sous le signe des coquillages. La collaboration inédite entre la Maison Pierre Hermé Paris et l’artisan Thomas Boog nous entraîne vers un univers marin et onirique. Cette rencontre a donné naissance à une structure exceptionnelle associant les œuvres gourmandes du duo, une création baptisée « La Face de l’œuf ». chocolat au lait et de chocolat noir Pur Origine Belize. « Je voulais une collection inattendue, unique, à l’image des créations de Thomas Boog. Une collection qui interpelle avant d’être partagée » – Pierre Hermé. 

 

 

LE BRISTOL – JUAN ALVAREZ  NOUS RACONTE UNE HISTOIRE À CROQUER – Une histoire de nature, de maîtrise et de création, que Julien Alvarez a voulu nous raconter à sa manière, en imaginant un œuf de Pâques intense et poétique. Ici, l’œuf devient cabosse de Tulakalum 75% pur Belize, grand cru de cacao mûri sur les terres montagneuses parmi les plus préservées d’Amérique Centrale. De cette coque aux notes rares et subtiles, jaillissent comme un trésor des fèves au cœur d’amandes de Provence caramélisées, relevées de fleur de sel, puis enrobées de chocolat. Un œuf de Pâques à la fois puissant et d’une profonde délicatesse, clin d’œil à une naissance, celle d’une chocolaterie d’exception, nouvelle fabrique de bonheurs d’un Palace qui distille le plaisir comme une gourmandise.

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *