Londres : Rendez-vous au Ralph’s Coffee and Bar, le salon de thé cosy de Regent Street

31 janvier 2018  2  Eat Nomad F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Londres : Rendez-vous au Ralph’s Coffee and Bar, le salon de thé cosy de Regent Street

La semaine dernière, je vous emmenais découvrir le salon parisien d’Eurostar, situé en haut de la Gare du Nord, qui fait office de prélude à un voyage agréable pour tous les détenteurs de la carte fidélité du train. Oui mais voilà : une fois le train pour Londres rallié, le trajet terminé, et la gare St Pancras atteinte, une question s’impose : que faire à Londres, où aller, et surtout, où manger ? Justement, cette semaine, c’est parti pour découvrir la capitale anglaise, version fooding et lifestyle. À l’heure de la Saint-Valentin, quoi de plus indiqué en effet que d’emmener votre moitié outre-Manche ? Récit du premier spot à tester : le Ralph’s Coffee and Bar.

À peine sortie du train, valise en main et nez au vent à scruter les paysages urbains, que me voici partie vers Oxford Street et sa voisine, la tout aussi mythique Regent Street. Mon agenda est clair : shopping se sera. Les musées attendront. De fait, ces deux artères perpendiculaires que sont les Regent et Oxford Streets constituent l’adresse indiquée pour assouvir toute soif d’achat compulsif qui se respecte. Officiant comme le confluent de deux fleuves, brassant dans leurs eaux folles tout un contingent de boutiques, elles déroulent à l’infini de scintillantes vitrines, contenant en leurs entrailles tout ce que la terre comporte en tentations mercantiles. Happée par ce tourbillon, je m’aventure sans penser au lendemain, dans une foire aux habits qui ne connaît pas la crise. Deux heures de ce rythme soutenu plus tard, que me voilà épuisée, affamée et ruinée. Il me faut où prendre le thé. Derechef.

Ça tombe bien, en face de Calvin Klein et des enseignes voisines, se tient un mégastore Ralph Lauren, et son espace à part mais concomitant, le Ralph’s Coffee and Bar (ou Ralph’s pour les intimes). Ni une ni deux, je traverse la rue, sacs en main et valise à la traîne, et me précipite vers ce que j’espère être un havre de paix et de beauté.

Et tel est bel et bien le cas : dès la lourde porte du Ralph’s poussée, que me voici transportée. Dans cet espace intimiste, chaleureux et charmant, le Ralph’s tient toutes ses promesses. Chic à mourir, beau à se damner, proportionné à l’idéal, il tend vers moi ses banquettes rembourrées façon Chesterfield, ses tables coquettes au cuivre doré, ses fauteuils club élégamment cloutés, et le velouté rutilant de son bar, au cuivre lustré. Des brownies et cookies trônent dans la vitrine centrale ; de généreux bouquets de fleurs rehaussent l’atmosphère pleine de chic ; de gros coussins tout d’écossais vêtus ponctuent les canapés muraux. Les hôtesses en noir accueillent leur monde, la serveuse au tablier estampillé Ralph’s sert boissons et plats sur un plateau d’argent. Le service n’a rien de guindé, mais tout de la classe. Des accents de musique jazz éternelle emplissent les lieux. Aux murs, des tableaux de chevaux, des photos en noir et blanc de matchs de polo, bref tout ce qui renvoie à l’univers de la marque Polo Ralph Lauren, emblème d’un lifestyle huppé, qui fait écho à ce sport si gentleman farmer. Au sol, un beau parquet rythme l’espace. Au plafond, des caissons en bois lui répondent. Tout un panel de tons chauds, du vert foncé au doré, illumine ce décor de club. Pour un peu, on entendrait presque le martellement des sabots de chevaux résonnant en bordure d’un terrain de polo.

Ah, le style anglo-saxon chic… Rien ne vaut ce sens ébloui du détail, cette exquise capacité à doser parfaitement entre le too much et le trop simple. Rien à dire, ils savent faire. Le Ralph’s est à cette image : ni trop ni trop peu. On y prend le thé, on y déjeune, on y snack, on y dîne, bref, on y fait comme on veut. Assis au bar, ou attablé aux tables circulaires, on se laisse porter par l’ambiance. De toute évidence, l’endroit est devenu en tout juste un an d’existence le lieu de rendez-vous du quartier. Outre les quelques touristes ravis de l’embelli qu’ils ont trouvée par hasard, c’est surtout une solide clientèle d’habitués qui se retrouve au Ralph’s. D’où l’authenticité se dégageant du lieu.

Depuis mon point de mire, j’observe le mixologue perpétrer ses cocktails, la serveuse servir des coupes de champagne à tout va, les hôtesses recevoir de nouveaux guests à leur tour. Pour ma part, j’ai commandé du thé, un ice tea, et un bol de fruits rouges de saison. Je savoure les lieux, la vaisselle fine toute de fleurs parsemée, les serviettes en papier enrichies du logo Ralph’s, et le dynamisme global qui parcourt ce café. Un rendez-vous d’affaire a lieu sur ma droite. Un rendez-vous galant se développe à ma gauche. Une famille en goguette se retrouve à la table devant moi. Ça vit et ça sourit. C’est ça, le Ralph’s.

Derrière le bar, un large miroir sans tain constitue en réalité un écran de télévision, qui retransmet annuellement les matchs de tennis de Wimbledon. La clarté des bougies disposées alentour rend le lieu tamisé mais ondoyant. Des jarres argentées habillent le bar de leurs contours bombés.

À la carte, un choix restreint mais de bon aloi attend qu’on se décide : des desserts (brownie, cheesecake, glace, crumble à la pêche blanche et aux mures, oatmeal, etc), au breakfast (chia pudding, gaufre, œuf Bénédicte au homard), en passant par les plats (salades, clubs sandwichs, soupes, huîtres…), et les boissons (chaudes, ou alcools, ou jus de fruits). Pour un peu, je mangerais sans faim. Les prix sont étonnamment très corrects, bon point supplémentaire pour le Ralph’s. Seul bémol : il vaut mieux réserver, car l’attente le samedi est probable. Moi en tout cas, requinquée après le thé et le reste, je m’en vais vers d’autres périples, mais compte bien revenir, pour un déjeuner ou petit-déjeuner dans les règles. À la prochaine chez Ralph’s, donc.

Par Anastasia Chelini

173 Regent Street, quartier Mayfair

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (80%)
  • Mmmm interessant (20%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

2 réflexions au sujet de « Londres : Rendez-vous au Ralph’s Coffee and Bar, le salon de thé cosy de Regent Street »

  1. Christine

    Une belle palette, cet article, qui nous dépeint si bien un lieu déja mythique et incontournable!
    On ne saurait manquer d’y prendre nos quartiers!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *