Chocolat Bonnat – Depuis quatre générations ils créent les meilleurs chocolats

17 décembre 2017  0  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens Chocolat Bonnat – France 2 leur a consacré un beau reportage dans l’émission -13h15 Le Samedi – de Laurent Delahousse ce samedi. La famille est dans la partie depuis quatre générations. A Voiron dans l’Isère, la chocolaterie familiale est un rendez-vous incontournable qui fait la fierté de la région. Elle résiste à la concurrence des grands groupes et collectionne les récompenses… plus de 20 fois médaillée au concours international du meilleur chocolatier.

Stéphane Bonnat, sous le regard averti de sa maman Nicole, 80 ans, travaille le chocolat comme un orfèvre et met un point d’honneur à aller chercher lui-même ses fèves de cacao au Brésil ou au Mexique, chez des producteurs locaux qu’il paie au juste prix.

Il lui restait encore un défi à relever : conquérir Paris. Depuis la mi-novembre, c’est chose faite, une chocolaterie Bonnat a ouvert ses portes en plein centre de la capitale.

“13h15” ce samedi lui a consacré un reportage. L’un des plus anciens cacaos de la planète revit grâce à un maître-chocolatier français, il voyage un peu partout dans le monde pour dénicher les meilleurs cacaos du monde. Au Mexique, il fait renaître l’une des plus vieilles variétés de cacaoyers… 

A force de bourlinguer dans les plantations, celui qui travaille le chocolat comme un orfèvre, une tradition familiale depuis quatre générations, découvre parfois des pépites. Ce jour-là, il rend visite à l’un de ses producteurs au Mexique…

“Voici ce qui est sans doute un des plus anciens cacaos sur la planète. C’est ce qu’on appelle un pentagone, vraiment endémique de la région”, explique-t-il au pied d’un cacaoyer d’où pendent des cabosses rouges à cinq côtés. La fève produit un cacao avec un goût prononcé en fruits et en café, mais qui avait le défaut de ne pas être assez productif.

“Des qualités gustatives exceptionnelles”

“Beaucoup de producteurs avaient cessé de planter cette variété de cacao parce qu’ils ne la trouvaient pas belle, mais ce cacao a des qualités gustatives exceptionnelles”, affirme Elisa Monteiro, une experte mexicaine en cacao qui accompagne le chocolatier dans ses recherches.

“Pour moi, c’est comme un bijou, comme un trésor, précise-t-elle. On a passé plusieurs mois dans le pays à chercher d’autres arbres comme celui-ci. Et on s’est rendu compte qu’il n’en restait plus que quelques-uns…” Ce cacao est l’un de ceux utilisés par la chocolaterie Bonnat qui a ainsi sauvé, selon la jeune femme, une partie du patrimoine biologique de son pays.

À voir ou à revoir en cliquant ICI

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *