Cuisine People # 29 … en direct du Festival de Cannes … les chefs mais pas seulement …

16 mai 2016  0  Cuisine People
 

signature-food-and-sens Oui c’est lundi, mais un lundi particulier, week-end prolongé, férié pour les chanceux, alors du côté du OFF de Food&Sens, on a décalé, vous le retrouverez mardi matin, quand tout le monde aura repris le boulot !

Aujourd’hui, Food&Sens cause  » people « , Festival de Cannes oblige, notre correspondante est allée à la rencontre des stars, pas de ceux qui montent les marches du Palais des Festival pour se faire photographier, non les vraies stars… elle vous raconte ce qui se passe vraiment sur la Croisette côté restaurant, bar, soirées, hôtellerie ….

 

RomainRomain Tischenko – Premier grand gagnant du programme Top Chef sur M6 en 2010, est aujourd’hui propriétaire du bistro « Le Galopin » et de la cave  « La cave à Michel » dans le Xe arrondissement à Paris. Il est à cannes en ce moment puisqu’il cuisine pour le très sélect club Silencio qui cette année encore s’est déplacé à Cannes. Malheureusement, c’est hyper VIP et très privé, donc pour accéder il faut être connu, être accompagné de quelqu’un de très connu, où faire partie du cercle privé du club parisien.

 

 

 

 

BriceBrice Morvent – c’est le chef des cuisines de l’Hô­tel Barrière Le Majes­tic à Cannes. Lui aussi il s’est fait connaître à « Top Chef » en 2010, lors de la première saison aux côtés de Pierre Augé. Quelques temps après l’émis­sion et après une chro­nique dans – 100 % mag – sur M6, le chef avait monté son « le comp­toir de Brice », une belle table au cœur d’un marché couvert parisien. « Ça marchait vache­ment bien, mais j’ai eu une belle oppor­tu­nité de vendre en janvier 2015 pour, plus tard, rache­ter un restau­rant plus grand ». Ensuite, Brice a voyagé en Austra­lie et au Japon avant d’être recruté par le chef Pierre Gagnaire pour représenter sa cuisine sur la Croisette. Depuis juin 2015, il est donc le chef de cuisine au Fouquet’s Majestic, il a plus en charge les cuisines de – La petite maison de Nicole -, et son premier festival de Cannes.  » Reve­nir à la télé­vi­sion, pourquoi pas ?  » sourit-il, «  mais il faudrait que le projet soit inté­res­sant. Mon vrai métier c’est cuisinier » … Le chef a été vainqueur de la coupe de France du burger 2016. Concernant son fameux burger, il dit à VSD : « Ah, je suis désolé. On ne le fait pendant les grands événements  Trop compliqué à monter »

 

NespressoNespresso piègeLa Plage Nespresso – est installée au 157, boulevard de la Croisette, elle reçoit cette année Jean-François Piège, Armand Arnal et Cédric Béchade qui vont s’inspirer des grands crus Nespresso et de 3 films de légende qu’ils ont choisi pour mitonner un dîner unique. Trois soirs, cinq plats chacun dans un décor qui rappelle les œuvres du 7ème art. Jean-François Piège présenta un hommage au chef-d’œuvre de Luchino Visconti, « Le Guépard ». Touché par le jeu de Jean Dujardin dans « The Artist » de Michel Hazanavicius, Cédric Béchade, a imaginé un repas en noir et blanc. Le chef amoureux des légumes Armand Arnal s’attaquait lui au très complexe « Underground » d’Emir Kusturica.

 

keringKering & Anne-Sophie Pic – Partenaire officiel du Festival de Cannes le groupe familial dirigé par François-Henri Pinault a lancé officiellement lors du Festival de Cannes en 2015, le programme Women in Motion, développé conjointement par Kering et le Festival de Cannes. Cette année Kering a pris ses quartiers à Cannes du 11 au 22 mai. Women in Motion vise à soutenir les femmes du cinéma, à rendre leur contribution plus visible, et à susciter une plus grande prise de conscience quant à la nécessaire diversité de l’industrie cinématographique. En 2015, les prix d’honneur Women in Motion avaient été décernés à Jane Fonda ainsi qu’à la productrice indépendante Megan Ellison.  » Le dîner de la Présidence  » servi hier soir dimanche 15 mai à Cannes à permis de remettre les prix d’honneur à Geena Davis et Susan Sarandon. Les prix ont été remis par donné par François-Henri Pinault, Pierre Lescure et Thierry Frémaux, et le dîner orchestré par la chef Anne-Sophie Pic sous un chapiteau dressé Place des Castres.

 

AlbaneClub By Albane – Rooftop au 7e étage du JW Mariott, c’est là que ça se passe, Albane Cléret règne sur le Festival de Cannes pour la 15e année consécutive. La fondatrice de la société de relations publiques Albane Communication accueille au Club by Albane et à la Terrasse by Albane (en partenariat avec le restaurant l’Avenue des frères Costes à Paris) tout le gratin du cinéma. Les coulisses de ce cercle très privé, accessible uniquement sur carte de membre. Durant la quinzaine, elle organise des press junkets, neuf à dix dîners pour les équipes de films et ouvre son club de minuit à 3h30 du matin. « Ensuite, c’est moins joli. Les boîtes de nuit, c’est ailleurs », explique-t-elle à 20 Minutes. Au Club by Albane, « les gens sont bien habillés. Ils ne doivent pas déranger leurs voisins. Et il n’est pas question de faire des Instagram, de s’endormir ou de monter sur les tables. C’est un endroit avec une certaine tenue ». Dès le premier soir c’était l’after party Vanity Fair qui ouvrait le bal !

 

amfar 23e gala de l’amfAR – Katy Perry, Sharon Stone et Adrien Brody coprésideront le 19 mai le 23e gala de l’amfAR, la fondation américaine contre le sida, organisé chaque année à l’occasion du Festival de Cannes. Le dîner réunira 900 convives à l’Eden Roc, le palace du Cap d’Antibes qui réalise le dîner. L’amfAR a collecté l’an dernier quelque 26 millions d’euros (plus de 30 millions de dollars), le temps des trois heures du dîner et de la vente aux enchères. La chanteuse américaine Katy Perry interprétera quelques chansons pendant la soirée. L’an dernier, les tables de dix couverts étaient facturées 120.000 euros et le rond de serviette individuel, 5.000 euros. Leonardo Di Caprio, l’un des fidèles du gala de l’amfAR, avait mis aux enchères une soirée en sa compagnie, adjugée en quelques minutes 250.000 euros.

 

So FilmSharon Stone revient sur la sortie à Cannes de Basic Instinct en 1992 jour où elle s’est fait voler ses affaires à l’hôtel à Cannes – « Le temps d’une projection, j’étais devenue célèbre au point qu’on ne pouvait plus me protéger. (…) Quand on est arrivés dans notre hôtel sur la Croisette, le lobby était rempli d’une centaine de gens. Je suis restée une nuit dans cet hôtel et le lendemain, j’ai juste eu le temps de faire un saut dans la piscine… quand je suis sortie de la piscine, on m’avait volé toutes mes affaires personnelles. Il ne me restait plus que ma serviette de bain, mes lunettes de soleil et une paire de talons hauts. » Pour « s’exfiltrer » de l’hôtel, « tous les employés de l’hôtel, même les cuisiniers, ont dû former une sorte de haie d’honneur. Là, on était quand même face à des milliers de gens qui hurlaient, prenaient des photos. C’est une sensation très étrange… Sur le chemin de la voiture, un mec m’a arraché un ongle de pied, ça pissait le sang et on nous a emmenées à l’hôtel Cap-Eden-Roc. Ils m’ont loué une maison juste à côté de l’hôtel. Mais on ne savait plus quoi faire. On était épuisées. Finalement, le lendemain matin, on est dans le salon, en petites culottes et t-shirts et on voit des gens essayer de monter aux vitres, des mecs avec de grosses caméras à l’épaule, d’autres des micros. On ne comprenait rien, on s’est mises à pleurer, à crier, à paniquer. Finalement, les jardiniers de l’hôtel sont arrivés et ont mis les paparazzi à la porte » raconte t’elle au magazine So Film. Pas facile la vie de star, et l’hôtellerie à Cannes en 1992 ont en parle même pas !

 

Copyright – Instagram – AFP Valérie Macon
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Amusant décalé (29%)
  • Je suis fan (29%)
  • Inquiétant (29%)
  • Mmmm interessant (14%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *