Michelin France 2017 – 70 nouvelles étoiles – 1 seule femme chef – Fanny Rey –

10 février 2017  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens  L’édition 2017 du guide Michelin ne restera pas un millésime où les chefs femmes seront à l’honneur, au contraire, sur les 70 nouvelles étoiles décernées cette année, seulement un chef femme obtient une étoile. 

Fanny Rey est une ancienne chef candidate à Top chef, aujourd’hui elle mène avec brio et succès les cuisines de L’auberge La Reine Jeanne à Saint-Rémy-de-Provence. La presse n’a pas oublié de lui rendre hommage, notamment Gala et BFM.

Retrouvez ci-dessous l’article que lui consacre BFMTV.

Fanny Rey la seule femme chef nouvellement étoilée cette année

Elle est la seule femme étoilée cette année au célèbre Guide Michelin. Mais les fidèles du concours de cuisine de M6 connaissent déjà bien Fanny Rey, finaliste malheureuse de la saison 2 de Top Chef.

C’était en 2011. Son visage, son franc-parler, son caractère, son talent, les téléspectateurs de M6 les avaient découverts lors d’une saison de Top Chef qui l’avait vu atteindre la finale. Six ans plus tard, sa défaite face à Stéphanie Le Quellec semble bien loin. Car aujourd’hui, tout sourit à Fanny Rey, la chef de l’auberge La Reine Jeanne à Saint-Rémy-de-Provence qui vient tout simplement de décrocher sa première étoile au Guide Michelin 2017. Un exploit à plus d’un titre, car elle est également la seule femme étoilée de cette édition.

 » C’est un honneur immense qui souligne le travail de toute une équipe « , a confié Fanny Rey avec émotion au micro de BFMTV ce mercredi 9 février. L’ancienne redoutable candidate de Top Chef avoue que l’appel de Michael Ellis, le directeur des Guides Michelin, pour lui annoncer la bonne nouvelle « restera gravé à jamais ».

« J’ai mis le haut-parleur parce que je voulais justement partager toutes ces émotions avec mon équipe, avec les gens que j’aime. Mes enfants étaient là aussi. J’ai pleuré, beaucoup, » confie la chef de 35 ans, émue.

Une histoire de famille

Dans un communiqué, M6, chaîne qui lui a permis de gagner une certaine notoriété à la télévision, n’a pas manqué de féliciter la finaliste de la saison 2 de Top Chef après la publication officielle des résultats. Mais Fanny Rey ne tient pourtant pas à tirer à elle-seule la couverture. « C’est une histoire de famille et la bataille de toute une équipe. Je suis fier d’eux, » explique la jeune femme, qui travaille avec son compagnon Jonathan Wahid, talentueux pâtissier qui fut notamment « Champion de France du dessert » en 2005.

Cette première étoile va bien sûr bouleverser le quotidien de Fanny Rey et son équipe, mais le bonheur prend pour l’heure le pas sur la pression, qui « ne fait qu’augmenter ». « Avant, il y avait de la rigueur, il va falloir encore de l’attention pour garder cette étoile et la mériter à nouveau », reconnaît la chef. 

« Une savoureuse cuisine du marché »

Originaire de Bourgogne, mais amoureuse du Lubéron, Fanny Rey s’est installée il y a quatre ans à Saint-Rémy-de-Provence et brille aujourd’hui avec son auberge décrite par l’inspecteur du Guide Michelin comme « une savoureuse cuisine du marché, mettant en valeur les produits des Alpilles ». Celle qui a découvert plus jeune la cuisine par la pâtisserie a aujourd’hui une préférence pour la cuisine provençale à base de produits de la mer. « Les poissons et les crustacés sont l’essence même de ma cuisine, ce sont vraiment les produits qui vont faire la différence dans l’assiette », confiait Fanny Rey sur France 3

Son moteur en cuisine: « l’évolution constante et permanente« . « C’est un métier où on se remettra toujours en question, » assure-t-elle. Mais pour l’heure, nul doute, Fanny Rey est bien née sous une bonne étoile. 

 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (78%)
  • Inquiétant (11%)
  • Mmmm interessant (11%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *