Énorme lifting pour la Tour Eiffel, 300 M d’euros engagés

25 septembre 2017  0  Chefs & Actualités DÉNICHÉ SUR LE WEB Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens D’ici 2024, la tour Eiffel aura fait peau neuve : 300 M€ investis sur 15 ans, objectif ouverture définitive en 2024 pour les jeux Olympiques d’été et la préparation de l’exposition universelle de 2025… un budget engagé pour rendre plus attractive que jamais la « tour Eiffel de demain ».

A la clé, un marathon de travaux visibles et moins visibles, pour moderniser et mettre en valeur l’un des monuments le plus visités de France et du monde. Assumer volontiers le défi, et la directrice générale a de quoi faire : de l’esplanade au phare, de la billetterie à l’acheminement des visiteurs, pas un centimètre carré de la tour Eiffel ne sera laissé de côté.


Un chantier de plusieurs années

« C’est un projet ambitieux, avec des moyens d’une ampleur jamais déployée pour faire rayonner la tour, améliorer son accueil et pérenniser le monument… tout cela est très motivant ! », se réjouit la patronne de la Société d’exploitation.

Le coup d’envoi de ces travaux tous azimuts a même été donné, constaté par les noctambules qui peuvent trouver qu’il « manque quelque chose » aux ciels de nuit de Paris : la rénovation du phare, entamée fin août, s’achèvera d’ici 2 semaines. C’est le premier chantier de plusieurs années non-stop, mené sans jamais fermer la tour, dont ce plan vise aussi à stimuler la fréquentation qui peine à remonter la pente après les attentats de 2015. « L’ambition est de retrouver voire dépasser nos 7 millions de visiteurs annuels, confirme la directrice générale. Nous étions à 5,8 millions en 2016, et malgré l’embellie de début d’année, on devrait terminer 2017 à 6 millions de personnes ». Parmi lesquels 80 % de touristes.

Pour tous ces visiteurs, l’amélioration de l’accueil passe aussi par la billetterie, numérisée et démultipliée, dont les tarifs augmenteront d’ailleurs dès novembre « pour accompagner le plan de transformation », précise la Sete. « Nous voulons parvenir à 80 % de billets vendus par Internet et horodatés, afin de mieux répartir les flux de visiteurs dans la journée », insiste Anne Yannic, qui précise « qu’il y aura toujours un quota de 20 % accessibles en permanence ». Et quand bien même les prix augmentent, un tour d’horizon mondial confirme que la tour Eiffel est comparativement loin d’être une visite élitiste.
 

Au chapitre travaux concrets, la clôture et le mur de protection se construiront dès le 5 octobre, en parallèle de la réfection du 2e étage et des premiers chantiers tests de la peinture. « Des comptages et une grande réflexion sont aussi en cours pour améliorer l’orientation des visiteurs, mieux baliser, informer, dessiner de véritables trajets… que la visite de la tour ne soit pas que verticale », continue la directrice générale.
 

Source Le Parisien – Photos #EiffelOfficielle
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *