Andrea Petrini et Joe Warwick créent le “World Restaurant Awards”, lancement le 14 mai prochain à Paris

06 décembre 2017  0  Chefs & Actualités Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens D’après un dépêche de l’AFP, Andrea Petrini et Joe Warwick deux fins connaisseurs de l’univers de la gastronomie lancent un classement de restaurants mondial qui ne sera pas un classement indiquent-ils. 

Les deux gastronomes se sont retirés du fameux 50 Best Restaurants jugeant – sans vraiment l’exprimer ouvertement – que celui-ci n’était plus indépendant mais manipulé par des lobbying a fort pouvoir d’influence, et aussi par la conviction que ce classement était devenu ni plus ni moins une affaire commerciale et juteuse, loin de de son ADN d’origine.

Ils créent donc les World Restaurant Awards. Reste maintenant à en connaître le contenu pour pouvoir juger de la pertinence de ces prix honorifiques qui seront remis aux chefs en 2018.

à lire ci-dessous :

Un nouveau palmarès gastronomique international sera annoncé le 14 mai à Paris, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs, deux anciens responsables du classement des “50 Best”, qui ambitionnent d’en faire l’équivalent des Oscars.

Joe Warwick

Ces prix, les “World Restaurant Awards” ne constituent “pas un classement”, a précisé à l’AFP Joe Warwick, critique gastronomique britannique qui a cofondé en 2002 “The World’s 50 Best restaurants”, classement influent mais controversé qu’il a quitté il y a dix ans.

“L’idée est de faire une cérémonie plutôt sur le modèle des Oscars”, a expliqué le journaliste italien Andrea Petrini, co-organisateur de ces nouveaux prix et qui a également été impliqué dans les “50 Best” jusqu’en 2015.

Andrea Petrini

Ces nouvelles récompenses seront décernées à la mairie de Paris, par un panel international de 100 personnes, “des chefs mondialement connus, des journalistes qui voyagent partout dans le monde, et quelques gourmets globe-trotters”, selon les organisateurs.

Une quinzaine de catégories sont prévues, parmi lesquelles “restaurant de l’année”, “nouveau restaurant de l’année” ou “innovateur de l’année”.
“Nous pensons que les restaurants doivent être considérés comme faisant partie de la culture, au même titre que l’art, le théâtre, la musique, les films. C’est ce que nous essayons de faire avec ces prix”, a affirmé Joe Warwick, auteur de l’ouvrage “Où mangent les chefs”.

Pour Andrea Petrini, le foisonnement des prix et des classements gastronomiques “est une bonne chose”, comme “tout ce qui fait parler des restaurants, des chefs, et aide à faire connaître des nouveaux chefs qui galèrent”.

Le “50 Best”, organisé par le magazine “Restaurant” du groupe de presse britannique William Reed, est décerné par un millier d'”experts” (chefs, restaurateurs, journalistes etc.) qui notent leurs expériences des 18 derniers mois.

Le classement annuel, très médiatisé, suscite aussi de vives critiques, notamment en France où il est accusé de sous-représenter les chefs français. Il a couronné en 2017 le restaurant Eleven Madison Park à New York.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Inquiétant (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *