On rencontre qui pendant une journée au SIAL ?

21 octobre 2016  0  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Le SIAL a crée l’effervescence au Parc des expositions de Villepinte du 16 au 20 Octobre. Une équipe de F&S est partie en randonnée le temps d’une journée dans ce qui n’est pas moins que l’un des plus grand salon des produits de l’agroalimentaire au Monde avec de belles rencontres à la clé !

sial

Nous vous avions parlé des tendances du salon de l’innovation du SIAL réalisé avec le concours de la société XTC innovation mais le SIAL c’est avant tout un énorme laboratoire de tendances internationales car un produit tendance aux USA, est peut-être inconnu en France et vice-versa. Le SIAL fait le pivot en faisant vivre les tendances actuelles et en les aidant à traverser les océans et les continents !

On y croise ainsi des pointure nationales et internationales de l’agroalimentaire en quête de marchés de plus en plus gros et à l’opposé, de petites entreprises proposant des produits de plus en plus innovants et qui tentent de se faire un place sur un marché local, national ou international.

F&S vous résume une journée au SIAL au travers de ses rencontres !
 

Stéphane Layani, représente l’agroalimentaire au sein de l’initiative Creative France qui aide les entreprises françaises à s’exporter !   stephane-layani

 

Victor Delpierre, Champion du Monde « Coffee in Good Spirits » proposait tout au long de la journée des animations dans le hall boissons du SIAL. Nous l’avions rencontré lors de la demi-finale du trophée du Maitre d’Hôtel, il animera un épreuve sur le café lors de la finale en Janvier prochain au SIRHA !  

victor-delpierre

 

Clément Leroy, le chef de l’Auberge du jeu de Paume et ancien de Guy Savoy était le chef invité du jour au restaurant éphémère et d’application tenu par les élèves de l’école Ferrandi en plein coeur du SIAL. Pour 15 euros, il proposait un menu du jour composé d’un parmentier de volaille au escargots et d’un gâteau battu comme un baba, au limoncello. Au restaurant, l’eau était proposée par Castalie, un système de filtration et de gazéification de l’eau novateur que l’on commence à retrouver dans de nombreux restaurants. 

clement-leroy

en-cuisine

menu-du-jour

ferrandi

 

Les élèves du Cordon Bleu étaient aux petits soins avec les clients du salon presse et ici VIP. En photo Daniela P., une jeune étudiante Mexicaine qui une fois ses études terminées rentrera chez elle pour ouvrir son propre restaurants. Nous lui souhaitons bien sur beaucoup de réussite !

img_9566

 

L’idée nous vient de Marvet MBANI et Alexandre VILLARD (non représentés sur la photo), nous vous avions parlé du blanc de Kiwi dans le post sur les tendances de l’innovation du SIAL. L’idée est simple, écouler les stocks de kiwis Corses hors calibre et en faire du « vin » de fruit. Leur production est croissante jusqu’à atteindre un objectif de 80 000 bouteilles l’année prochaine. Le prix de vente en grande surface se situe aux alentours de 10 euros la bouteille.

blanc-de-kiwi

 

Bridor était également de la partie avec un stand présentant toute leur gamme de produits pains et viennoiseries à destination des hôteliers et des restaurateurs.

bridor

 

Jérémie Vallé est un jeune Montpelliérain expatrié au Japon et reconverti dans le thé. Croisé par hasard, il a crée son entreprise il y a moins de 6 mois et propose du thé matcha japonais authentique au travers d’une gamme de grands crus et d’assemblages uniques. Le chasen, utilisé pour fouetter le thé est produit par un artisan japonais, c’est presque un outil de collection. Vous pouvez retrouver ses thés chez Colette ou en ligne sur le site www.omacchaya.com / La livraison est gratuite en France.

img_9622

 

Les Niçois, souvenez-vous #Alapetitecuillère y a déjeuné cet été. Pétanque et épicerie fine, les Niçois c’est un état d’esprit que vous pouvez maintenant aussi retrouver dans leur établissement éphémère – Le Riviera, un bar-resto-club ouvert pour seulement 365 jours rue Oberkampf.les-nicois

 

Bien encrée en Bourgogne, la Moutarderie Fallot propose plus de 30 références de moutardes classiques et aromatisées et a notamment travaillé sur l’élaboration d’une gamme de moutardes pour l’épicerie du Groupe Bernard Loiseau. Le procédé de fabrication est encore traditionnel, les graines de moutardes étant écrasées à l’aide d’une meule de pierre et réalisées à l’aide de vin blanc.

moutardes-fallot

 

Prêt à pousser, vous connaissez certainement ces boites de champignons à faire pousser soi-même, mais la marque propose maintenant aussi des potagers d’intérieur. Une tendance croissante car le consommateur prend plaisir à manger ce qu’il à fait pousser et récolté lui-même !

pret-a-pousser

Un salon sans grillons ne serait pas dans l’air du temps ! Jimini’s propose ici une gamme toujours plus importante d’insectes élevés spécialement pour accompagner les apéros les plus fous !… Il faudra vous y faire, apparement c’est l’avenir !

jiminis

 

Presque 2/3 du salon était consacré aux pavillons nationaux ! Ci-dessous la Finlande, les USA et l’Espagne, mais presque chaque pays avait son espace avec une part importante de pavillons asiatiques et du Maghreb et Moyen-Orient ! Les pays d’Amérique du Sud et d’Europe de l’Est étaient malheureusement quand à eux sous représentés. Cela en dit long sur les marchés en pleine explosion !

finlande usa spain

© Photos Food&Sens – Guillaume Erblang-Rotaru
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Mmmm interessant (67%)
  • Je suis fan (33%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *