Lille – La Municipalité ne veut plus de file d’attente devant le restaurant Big Mamma

16 décembre 2018  3  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Le quotidien Régional La Voix Du Nord y a même consacré un article, la Municipalité de Lille ne veut plus voir de file d’attente devant le restaurant Big Mamma.

Le bras de fer continue entre la ville de Lille et le restaurant La Bellezza Big Mamma, rue Esquermoise. L’établissement, qui refuse obstinément de prendre des réservations, organise savamment le buzz, et bloque les trottoirs. « Une occupation gênante et dangereuse », affirme la ville, qui met les pieds dans le plat.

« Si cet établissement attire une clientèle importante, il doit gérer ses réservations par les moyens appropriés usuels et les applications sur smartphone ne manquent pas pour cela. Il n’a pas à envahir le trottoir, même si cette pratique semble faire partie des moyens de promotion… »

Le bras de fer se poursuit entre la ville de Lille et le restaurant La Bellezza Big Mamma, 126, rue Esquermoise. L’établissement, qui avait déjà posé des serre-files sans autorisation municipale, s’est fendu, depuis, d’une demande plutôt surréaliste : aménager une zone d’attente à l’usage exclusif de sa clientèle sur le trottoir d’en face, rue de la Barre ! De quoi faire hoqueter Jacques Richir, adjoint à l’occupation du domaine public, qui poursuit : « Ce secteur est très fréquenté. L’aménagement d’une emprise à cet endroit risque de réduire la largeur de l’espace dédié à la circulation des piétons et de potentiellement atteindre à leur sécurité. » Quant à la longueur de l’emprise, elle n’est pas conforme « puisque pas circonscrite aux limites latérales du restaurant  ». Des constatations qui ne semblent faire ni chaud ni froid. Quoique.

« C’est comme cela à Paris. » – Ce jeudi à 18 h 30, près de soixante-cinq personnes frigorifiées étaient agglutinées face à la Bellezza.

Elles attendent que l’équipe sorte faire le show, y compris au beau milieu de la rue Esquermoise. Le buzz crée le buzz et une file, adroitement organisée devant un restaurant, constitue un excellent argument marketing sur les réseaux sociaux. Jusqu’à quand ? « Cet établissement a déjà été verbalisé plusieurs fois pour ces occupations illicites. Ils ont été informés que les verbalisations continueraient si les occupations sauvages persistaient, avec éventuel enlèvement par la ville du mobilier illégalement implanté, aux frais de l’exploitant. Nous n’avons pas à accepter, encore moins à autoriser sur l’espace public, ces occupations gênantes et dangereuses. Le trottoir appartient à tous et seules peuvent être concédées certaines parties dans le seul cadre du Règlement d’occupation commerciale du domaine public… », lâche Jacques Richir.

« Nous ne changerons pas. Sinon, les prix augmenteront… » – Pas de quoi émouvoir la jeune fille qui gérait les entrées de la Bellezza jeudi soir : « Cela fait quatre ans que cela fonctionne comme cela à Paris (sans réservation). Nous ne changerons pas. Sinon, les prix augmenteront… » Et là sincèrement, on ne comprend pas bien pourquoi. Toutes les pizzerias du secteur, où il est possible de réserver, affichent quasiment les mêmes tarifs.

L’installation irrégulière d’une terrasse ou d’un étalage peut entraîner l’application d’une amende de 5e classe, soit 1 500 €.

PUBLICITÉ
 
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Amusant décalé (50%)
  • Inquiétant (50%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)

3 réflexions au sujet de « Lille – La Municipalité ne veut plus de file d’attente devant le restaurant Big Mamma »

  1. BESNAINOU

    Oui c sur c les réseaux sociaux qui font cettt fauve pub et en plus c pas terrible à part le cadre copiez ?? Réveillez vous on mange mieux partout mais il faut allez une fois pour s’en rendre compte à Paris le phénomène c fini à pizza populaire il ont vendu à perte les 3. Pizza à 4 5 6 euros et oujourdhui les mêmes disparus de la carte sans commentaire la première Marguerita 10 euros a vous de juger les gogos

    Répondre
  2. Quentin

    Le succès de cette chaîne (due avant tout au réseau de ses créateurs) continue de m’éclairer sur la bêtise de notre siècle.
    Voir tous ces parisiens prêts à faire 1h de queue dans le froid pour manger une pizza lambda m’amuse et m’exaspère à la fois.

    Répondre
  3. Pepou

    « Et là sincèrement, on ne comprend pas bien pourquoi. Toutes les pizzerias du secteur, où il est possible de réserver, affichent quasiment les mêmes tarifs. »
    Ce sont des restaurants de 150 places ?

    Même tarif, même produits ?
    J’en doute.

    L’absence de réservation pour un restaurant qui a besoin de beaucoup de clients pour avoir des prix bas permet d’éviter le no-show, de bloquer une table 30 minutes avant, ou de demander à des clients de partir pour libérer la place…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *