buches de noel

La Fabrique des rêves : nouveautés gourmandes des Galeries Lafayette

27 septembre 2018  0  F&S LIVE TENDANCES & CURIOSITÉS
 

signature-food-and-sens La Fabrique des rêves : nouveautés gourmandes des Galeries Lafayette

Le mois de septembre c’est le moment des belles découvertes: Quelques uns des meilleurs pâtissiers et chocolatiers présentent leurs bûches de Noël et les grandes magasins dévoilent leurs thèmes et leurs projets de décoration hivernale pour la plus importante période de l’année. 

Food&Sens a pu découvrir avec 3 mois d’avance « La Fabrique des rêves » – le monde Gourmet et Mode de Noël créé par les Galeries Lafayette en collaboration avec un groupe de marques et de créateurs qui savent faire rêver. 

Premier secret dévoilé: le Grand Sapin des Galeries Lafayette Paris Haussmann sera sublimé par la Maison Piaget. Cette année on nous promet une expérience magique avec l’apparition d’une aurore boréale. Chaque demi-heure les visiteurs des Galeries auront droit à une constellation d’étoiles qui sera diffusée autour du sapin. 

galeries lafayette

Les Galeries Lafayette ont présenté leurs collaborations exclusives de Noel imaginées avec les meilleurs créateurs du goût. 

La marque Petrossian ne cesse d’innover. Après les oeufs de homard bleu et les cubes de caviar, Petrossian propose de sublimer les apéros festifs avec les oeufs de brochet au gout légèrement fumé et beurré. La boite de 125 g. sera vendue à 40 euros. Autre nouveauté: le saumon Yagouline à 15 jours d’affinage. La particularité de cette recette consiste à ne pas séparer les deux moitiés d’un même saumon qui restent attachées par la peau pendant le salage, séchage et fumage. Cela permet aux deux parties du saumon de se protéger des agressions extérieurs et de préserver au mieux le gout. Le saumon est salé à la main pour une meilleur répartition du sel de la tête à la queue. caviar petrossian paris

Quelle fut notre surprise quand on nous a proposé de gouter le saumon Souhoï que l’on peut comparer à un jambon Patanegra. Le produit final après 3 semaines de traitement ne contient presque pas de gras et la meilleure façon de le déguster est de l’accompagner d’un shot de vodka au caviar au gout surprenant, très iodé. Cette vodka est  le fruit de la collaboration de la marque Petrossian avec la marque française Guillotine. Elle contient 20 g. de caviar par bouteille.

Thierry Meunier quand à lui propose ses petits pains salés. Les noirs sont au charbon et graines de sésame, les rouges à la betterave et les verts aux épinards et graines de courge. Mise à part leur visuel surprenant, le goût est très équilibré et va apporter une touche de créativité à votre table de fête.

thierry meunier

Après une pause salé nous retrouvons Jean-Paul Hévin en personne qui présente sa nouvelle collection croquante 2018-2019 « Voyages-Voyage » dont le symbole est l’oiseau voyageur. Nous avons pu gouter sa Bûche Rêve sans gluten pour 7 personnes qui sera disponible exclusivement aux Galeries Lafayette début décembre. Sous les nuages de chocolat blanc se change un biscuit sans farine, une dacquoise amande-châtaigne et poivre de Timut et une mousse très légère au chocolat noir.

jean paul hevin

Nous passons ensuite à la création très rusée de Yann Couvreur – la bûche « 35, Haussmann ». Nous sommes surpris par le visuel épuré et monochrome qui reprend la forme caractéristique des moulures qui font le charme des appartement haussmanniens. Yann Couveur n’a pas oublié de glisser une petite touche d’auteur : son symbole, un petit renard se trouve également sur la bûche. Le dessert surprend par sa légèreté apportée par la marmelade à la mandarine et sa mousse parfumée au lait d’amande. On nous confie que la recette a été mis au point fin juillet juste avant le grand départ en vacances et qu’on ne connait alors pas encore le prix de vente de la pâtisserie en format individuel. Par contre, le grand gâteau pour 6 personnes sera vendu à 45 euros exclusivement aux Galeries Lafayette. 

yann couvreur patissieer

yann couvreur

Enfin, la buchette « Sapin des rêves », réalisée par la maison Dalloyau, se distingue visuellement grâce à ses sapins dorés qui croquent sur les dents. Nous sommes conquis par l’incroyable technicité du gâteau avec un mélange savant de textures: le croustillant au riz torréfié et quinoa soufflé se marie à la perfection avec le moelleux du biscuit noisette et la fraicheur d’un crémeux praliné-noisette avec une pointe de yuzu. Une dacquoise noisette et une mousse noisette-vanille de Tahiti viennent parfaire la dégustation. 

maison dalloyau

buche noel maison dalloyau

Copyright Food&Sens / Irina Erblang-Rotaru

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *