Italie : ce que l’on sait sur la phase 2 du déconfinement. À quelle date les restaurants italiens vont-ils rouvrir et dans quelles conditions ?

08 mai 2020  0  Chefs & Actualités Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens Italie : tout ce que l’on sait sur la phase 2 du déconfinement. Quand les restaurants italiens vont-ils rouvrir et à quelles conditions ?

Depuis la région de Modène de notre correspondante Loréna Lombardi

Tandis que la France vient tout juste de connaître son plan de déconfinement prévu pour le 11 mai prochain, l’Italie a déjà entamé sa « phase 2 » lundi dernier. Depuis près de deux mois de quarantaine générale très stricte, les Italiens ont pu enfin savourer à la liberté, même si le gouvernement reste encore très prudent.

Depuis le 4 mai dernier, donc, usines, chantiers et bureaux ont rouvert leurs portes à 4,5 millions de travailleurs, le port du masque (dont le prix a été limité à 0,5 euro l’unité) est devenu obligatoire et les sorties pour la pratique du sport et les visites aux familles ont été à nouveau permises même si uniquement dans la région proche.

Giuseppe Conte

Découvrez ce qui a changé pour les restaurateurs italiens ?

Pour l’instant, les bars, cafés, pizzerias, pâtisseries, glaciers et restaurants, sont fermés mis à part ceux qui font de la livraison à domicile ou « de l’emporter », eux ils ont rouvert le 4 mai. Mais seulement pour commercialiser de la nourriture à emporter et avec l’obligation pour les clients de porter un masque, de faire la queue en gardant la distance d’un mètre, de ne pas consommer les produits sur place et de ne pas s’arrêter à proximité des commerces.

La réouverture complète au public n’aura lieu que le 1er juin, tout comme pour les salons de beauté ou coiffure et les établissements de plage, toujours dans le respect de nombreuses mesures de sécurité.

Parmi les règles à respecter que préconisent les autorités italiennes :

  • bien sûr le port du masque et des gants obligatoire (ce qui laisse présager un retour aux gants en tissu pour les serveurs)
  • le respect de la distance de 1mètre entre chaque table
  • l’obligation d’installer plusieurs colonnes de gel hydro alcoolique à l’entrée des restaurants et dans les toilettes
  • Obligation d’un set avec gants jetables et lingettes hydro alcooliques à usage unique lors des mises en place en salle
  • la désinfection des plans de travail, du mobilier, des caisses, des TPE et des couverts avant et après chaque service
  • la prise de température quotidienne obligatoire pour chaque employé
  • l’élimination des menus fixes (menu jetables imposés), suppression des plats à partager sur les cartes
  • le lavage des mains obligatoire pendant 20 secondes à l’eau chaude et 20 secondes avec du gel hydro alcoolique avant et après le dressage de la salle
  • Pour les opérations de préparation des légumes, de désossage et de découpe, de préparation, de cuisson et de dressage des plats, lavage régulier des mains avant et après 

Les nombreux arrêtés des Présidents de Régions ont le pouvoir de s’opposer aux lois d’État, et donc de modifier les règles. Le manque de certitude de la part du gouvernement ( qui a même embauché un groupe de virologues, psychologues et économistes pour mieux prendre ses décisions ) rendent ces informations encore assez floues.

Pas mal de questions se posent encore : quelles seront les règles définitives ? Est-ce que les restaurants arriveront à couvrir les frais d’exploitation tout en respectant les ordonnances ? Comment gérera-t-on le flux des clients dans les établissements de plage ? Les pubs pourront-ils rouvrir ou devront-ils respecter les mêmes règles que les clubs de nuit ?

Les musées, bibliothèques et autres lieux culturels ouvriront au public le 18 mai prochain, est-ce qu’il y aura des exceptions pour les restaurants de ces établissements ?

Protesta delle sedie vuote dei gestori di locali e commercianti presso l’Arco della Pace , Milano, 06 maggio 2020. ANSA/PAOLO SALMOIRAGO

Pour obtenir des réponses, le 6 mai dernier, cinquante restaurateurs milanais ont manifesté face à l’Arco della Pace avec des dizaines de chaises vides, symbolisant leurs locaux qui ne peuvent toujours pas accueillir de monde. Malheureusement, ils ont reçu une amende de 400€ pour avoir violé l’interdiction des rassemblements publics, ce qui n’a pas du tout été apprécié par les Italiens qui ont demandé la suspension de la sanction.

Pour l’instant l’ensemble des Italiens attendent avec impatience la prochaine allocution du premier ministre Giuseppe Conte pour en savoir plus sur la phase 3 du déconfinement.

 
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *