Découvrez les vêtements des équipiers du nouveau Hôtel de Crillon

27 juin 2017  0  F&S LIVE
 

signature-food-and-sens C’est le magazine Vogue qui diffuse les premières photos des vêtements des équipiers de l‘Hôtel de Crillon qui ouvre le 5 juillet prochain après 4 ans de rénovation … l’hôtel a fait appel à Hugo Matha étoile montante de la mode pour créer les tenues.

Après plus de 4 années de rénovation, le mythique hôtel de Crillon ouvrira une nouvelle fois ses portes le 5 juillet prochain. Si l’on devait établir les 10 commandements du Palace, l’hôtel de la Concorde cocherait toutes les cases : spa cinq étoiles, suites réalisées par Karl Lagerfeld, cuisine à la pointe, boudoirs VIP… Et touche ultime, des uniformes réalisés par Hugo Matha, jeune étoile montante de la mode.

Quelle est l’histoire de cette collaboration avec l’hôtel de Crillon?

Hugo Matha : « Je prenais un verre avec un ami à la terrasse d’un café et je lui parlais du rêve qui me tient à cœur depuis longtemps : concevoir des uniformes. Le lendemain, j’étais contacté par Jacques Oudinot, Directeur en charge des opérations de l’hôtel de Crillon, qui avait entendu ma conversation et me proposait de préparer un projet afin de leur créer une véritable garde-robe. J’ai réalisé les moodboards dans la foulée. N’ayant plus de nouvelles, j’ai oublié… Huit mois plus tard, on me rappelle et l’aventure commence. »

F&S s’est seulement intéressé aux vêtements de service des restaurants … pour découvrir le reste des vêtements cliquez sur le LINK.

Si tu devais résumer cette collection en trois mots ?

Hugo Matha : « Expérience, savoir-faire et nuits blanches. »

Quelles en sont les inspirations ?

Hugo Matha : « L’idée première était de créer une garde-robe à partir des vêtements de travail du personnel de maisons de maître françaises, en y ajoutant des codes modernes. Je voulais conjuguer histoire de mode française et élégance parisienne, tout en confort, style et perfection du détail. L’inspiration vient aussi de la matière, avec un sourcing assez impressionnant, d’ accessoirisation des looks. »

Comment s’est elle organisée ?

Hugo Matha : « Je me suis imprégné du lieu, des différents services et métiers : voituriers, femmes de chambre, mais aussi techniciens, fleuristes, barmans… Et j’ai commencé à dessiner jusqu’à 1000 silhouettes et accessoires. »

Qu’est ce qui rend ce vestiaire unique ?

Hugo Matha : « Unique car j’ai cassé les codes de l’uniforme : aucune couleur ostentatoire, aucun logo, pas de cravate et très peu de nœuds papillons, remplacés par le foulard qui est la pièce maitresse. Unique par le nombre de modèles, le choix des matières, les coupes. Unique par ce revisite personnel qui respecte les contraintes de l’uniforme. Unique car l’hôtel de Crillon m’a permis de personnaliser les vêtements tout en rencontrant les personnes, en faisant la connaissance de leurs métiers et de leurs nécessités. Unique grâce au partage et à l’échange qui en font une véritable aventure humaine. »

Pour découvrir l’article en intégralité cliquez sur le LINK

Photo – jb mondino – vogue
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *