viande bovine francaise en chine

La viande bovine Française va revenir en Chine, mais n’est-il pas trop tard ? – La France produit des viandes maigres alors que la demande en Asie est pour des viandes grasses

27 juin 2018  0  Non classé
 

signature-food-and-sens La viande bovine française revient sur le marché chinois, mais n’est-ce pas trop tard pour reconquérir des marchés asiatiques déjà largement occupés par l’Australie, le Brésil , l’Argentine et la Nouvelle Zélande ? De plus la Viande française ne correspond pas forcément à l’attente des consommateurs actuels qui recherchent du boeuf maturé et surtout à rassir. La France exporte des viandes maigres alors que le marché est orienté depuis plusieurs années vers des viandes grasses.

La France devra jouer sur ses particularités pour se différencier des autres et s’imposer sur des marchés où les grosses pièces de boeufs australiens et le waguy occupent largement le marché.

Interdite en Chine depuis 2001, la viande bovine française pourra de nouveau être commercialisée, selon un protocole d’accord signé ce lundi 25 mai à Pékin en présence du Premier ministre français Edouard Philippe et son homologue chinois Li Keqiang.

viande bovine france en chine

Cet accord, qui met fin à 17 ans d’embargo lié à la crise de la vache folle, concrétise un engagement obtenu par Emmanuel Macron lors de sa visite en Chine en janvier. Il est complété par un protocole pour l’exportation de semence bovine française, des agréments pour deux abattoirs porcins et deux établissements de lait infantile. 

L’accord sur le boeuf porte sur la viande bovine désossée de moins de 30 mois et permettra d’avoir du boeuf français dans les assiettes chinoises d’ici septembre. 7 entreprises françaises ont été auditées par les autorités chinoises, qui vont remettre leur rapport, il y aura des allers-retours quelques jours voire quelques semaine avant de déclencher les premières exportations.

viande france en chine

Des acheteurs chinois sont en attente, l’objectif de 30.000 tonnes par an est visé, 14 pays exportent déjà pour 1,5 million de tonnes de viande bovine par an vers la Chine.

 

La France peut faire la différence en jouant sur la qualité des races, sur un système de traçabilité remarquable, et des élevages à taille humaine. Les professionnels français vont aussi apporter le savoir-faire dans la découpe de la viande pour les boucheries ou la restauration.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *