ILTM – Les deux grandes tendances de l’hôtellerie : l’expérience unique, le luxe durable

06 décembre 2019  0  Non classé
 

signature-food-and-sens L’ILTM, salon professionnel du Tourisme de luxe, se tenait jusqu’à hier soir à Cannes au Palais des Festivals. Ce rendez-vous mondial de l’hôtellerie internationale haut de gamme est désormais considéré par les acteurs du secteur comme l’un des rendez-vous incontournables de l’année. L’édition 2019, se clôture sous de belles tendances, un excellent cru avec selon les organisateurs, 1 850 acheteurs du monde entier, de nouveaux exposants, des marques VIP, des sociétés de conciergerie, des agents de voyages et des concepteurs de voyages privés, étaient présents.

Première tendance : L’expérience unique

Le touriste version luxe désire vivre une expérience, un épanouissement personnel, le bien-être, les activités culturelles et intellectuelles, le sport et les loisirs font maintenant partie à part entière de l’attente des voyageurs. Ces expériences doivent avoir un caractère unique et exceptionnel, et surtout proposer des prestations personnalisées.

De plus en plus d’établissements et de prestataires s’inscrivent dans cette tendance, et l’avenir qui se dessine penche vers plus de personnalisation et de proximité avec le client. Les destinations touristiques comme Dubaï, l’Italie, la Grèce, le Japon, les Maldives et le Maroc sont très présentes pour présenter ce nouveau marché.

Deuxième tendance : le luxe durable

Même les clients les plus aisés se montrent de plus en plus soucieux de l’impact de leurs voyages sur l’environnement. Le volet durable d’un hébergement ou d’une prestation touristique prend désormais une place bien plus grande dans le choix des voyageurs.

L’ILTM a beaucoup mis en avant ce phénomène avec le thème du « Conscious Luxury », ou luxe durable. De nombreuses grandes marques et chaînes hôtelières s’inscrivent dans le tourisme durable, cette tendance est définitivement impossible à occulter pour ceux qui misent sur l’avenir.

Se rapprocher su zéro déchet, prôner l’économie d’énergie, consommer moins et mieux, utiliser des produits bios, créer des potagers, appliquer une démarche locavore, mettre en place le trie sélectif, … les clients sont de plus en plus sensibles à toutes ces actions menées par les hôteliers qui d’ailleurs le font de plus en plus savoir.

Un marché de niche à fort potentiel 

Le tourisme de luxe représente un marché de niche évalué à 1,5 milliard de dollars chaque année ( ce chiffre combine toutes les activités qui composent l’écosystème du tourisme de luxe, l’univers du bien être, de la gastronomie, les évènements culturels, les activités sportives … ), on peut additionner à celui-ci l’évaluation de la partie hébergement et transport aérien évalué lui à 1,4 milliard de dollars.

3 grandes catégories de clients se distinguent, en fonction du niveau de leurs fortunes :

  • La catégorie la plus élevée, avec un revenu net de 30 millions de dollars ( estimée à environ 265 000 personnes à travers le monde )
  • Les personnes disposant d’un revenu de plus d’un million de dollars, le « $1m plus club », cette clientèle consacre en moyenne 30 000 $ par an en voyages.
  • Les HENRY, acronyme de « High Earners Not Rich Yet ». Comme leur surnom l’indique, ces consommateurs ne font pas partie des catégories les plus riches mais ils s’offrent volontiers des vacances d’exception de temps en temps. Un marché qui présente un potentiel intéressant puisqu’il représente aujourd’hui 63% des dépenses dans l’écosystème du voyage de luxe.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Amusant décalé (100%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *