Harrods et son Food Court – Un mastodonte dévolu à l’hyper consommation

12 août 2017  4  DÉNICHÉ SUR LE WEB Non classé
 

signature-food-and-sens Harrods et son food court de rêve – On ne présente plus le célébrissime et grandiose Harrods, temple absolu de de l’opulence, de la démesure et du kitsch, grand magasin iconique de Londres où rien n’est impossible.

Connu dans le monde entier, il n’a de cesse de fasciner des cohortes de touristes éblouis, scotchés par son monumental escalator égyptien, qui quadrille les entrailles de ce mégastore interminable. De fait, on en aurait pour des pages entières à raconter ce qu’est Harrods, entre sa salle spécial Noël qui fonctionne même en plein été, ses innombrables restaurants qui jalonnent chaque étage de ce mastodonte dévolu à l’hyper consommation, ses montagnes de goodies et de gifts, ou encore son spa luxueux niché au cinquième étage. Bref, pour tout explorer et tout voir, il faudrait y passer deux jours entiers, en prévoyant de dormir sur place.

Rassurez-vous, telle n’est pas notre ambition ! Pour ma part, j’ai choisi de visiter à fond le Harrods’ Food Court – et il y a de quoi faire ! Réparti selon trois vastes salles, cet immense espace ne désemplit pas. Une première salle accueille dans les grandes largeurs chocolats, thés, cafés, confitures et confiseries, dont la plupart sont siglés Harrods – ce qui fait d’eux de parfaits souvenirs à offrir. (Je suis pour ma part une inconditionnelle des herbal teas de Harrods, aux packagings ultra séduisants et aux parfums efficaces, comme le « Rosehip & hibiscus ». Testez également les tea biscuits de Harrods, surtout les « Orange disc », de rondes génoises serties d’un disque d’orange nappé de chocolat noir : totalement addictif.

Une seconde salle, aux proportions aussi larges que la première, se divise en partie traiteur et épicerie fine, agrémentée de quatre corners bien achalandés : le corner boulangerie, le corner pâtisserie, le corner charcuterie et le corner fromagerie. La salle s’achève sur deux restaurants se faisant face, le Mango Tree et le Pan Chai, servant des saveurs d’Asie dans l’effervescence de leurs comptoirs.

Une troisième salle reçoit en son sein fruits et légumes frais, ainsi que volailles, viandes et poissons au détail, le tout encadré par cinq restaurants prometteurs : la Rôtisserie, le Fish & Chips, The Steakhouse, la Caviar House & Oyster Bar, et le Seafood Bar. Au plafond, d’incroyables mosaïques achèvent de faire des lieux un enchantement visuel complet.

Parce que c’est, des trois, la plus spectaculaire en terme de fooding, focus sur la salle 2, regroupant traiteur, boulangerie, pâtisserie, charcuterie et fromages. Ici, un seul crédo : l’abondance, et encore l’abondance, couplée indéfiniment à la variété. C’est simple, on ne sait plus où donner de la tête, tant le choix est exponentiel. Dans ce festival pour papilles en fête, des monticules réjouissants de food s’élèvent sur tous les fronts. Saumon en croûte, bœuf Wellington, œufs scotch au haddock fumé, raviolis au saumon et homard, Kiev de poulet et chorizo, tarte Tatin de pommes de terres, quiches variées, gâteau de saumon, terrine de légumes verts, roulade de saumon et homard, terrine de foie gras, salades multiples, tartes salées, gratins de légumes ou de pâtes… On vous l’accorde, il y a de quoi hésiter. On trouve même une section dévolue à la cuisine libanaise, avec son lot de homos, kefta, fatayers, kebbeh au bœuf, fattoush et autres tabouleh. On peut aussi opter pour du poulet tandoori, des makis et sushis, des focaccias moelleuses, des pad thai lunch boxes, un wrap de canard de Beijing, ou encore des nasi goreng, des dim sum et des spring rolls… Et pour les amateurs de repas sain, le corner à salades « do it yourself » regorge d’options gourmandes et healthy. Les plus pressés opteront quant à eux pour les savoureux sandwichs du jour.

Après ce tour du monde express des saveurs salées, le choix du sucré dépasse l’entendement : viennoiseries, donuts, confitures, pâtisseries fines, tartelettes, scones, gâteaux à gogo, meringues, brioches, bretzels, vatrushkas, cupcakes, muffins, pastel de nata du Portugal, tiramisùs, crèmes brûlées, fraisiers vertigineux et autres douceurs rivalisent d’esthétisme pour rallier nos faveurs. Encore une fois, il est très difficile de trancher ! Ici, le plaisir des yeux est au moins égal à celui du goût : la valse des couleurs des produits et des emballages donne un kaléidoscope fascinant.

 

Conclusion : le Harrods’ Food Court remporte haut la main la palme de la diversité. C’est, de très loin, le meilleur du genre de la capitale. À découvrir et à explorer ! Soyez prévenus : vous risquez fort d’en ressortir les bras chargés de bonnes choses…

 

Et pour les amateurs de haute cuisine, notez que quasiment en face de Harrod’s, se tient le luxueux Mandarin Oriental et son inénarrable restaurant gastronomique, le Dinner by Heston Blumenthal. On vous en parle très vite. À suivre…

                                                                                                                                  Par Anastasia Chelini

Harrod’s – 87-135 Brompton Road, Knightsbridge
Métro : Knightsbridge

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Inquiétant (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)

4 réflexions au sujet de « Harrods et son Food Court – Un mastodonte dévolu à l’hyper consommation »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *