Village Paul Bert – Un livre heureux – François Simon, Bertrand Auboyneau et Rosapark

20 avril 2017  0  Une poule sur un mur
 

signature-food-and-sens VILLAGE PAUL BERT – François Simon – Bertrand Auboyneau – Rosapark – Délicieux pâté de maisons

Et si on se promenait Heureux ! Aujourd’hui notre « Poule sur un mur » vous entraine dans un village enchanté, un village au cœur de Paris, VILLAGE PAUL BERT. Le nez en l’air, en vélib, en roller, en baskets, à pied, cheveux et idées libres, lunettes noires sur le nez pour jouer le renard masqué qui furète ça et là, à la recherche mutine de la belle & bonne adresse, de l’exceptionnel, de l’attachant, du vivant. De ce qui mérite quelques lignes dans une chronique ou sur les pages d’un grand quotidien. Suivez Béatrice de Vigier, François Simon, Bertrand Auboyneau et Rosapark dans cette promenade enchantée dans le XIè arrondissement. Bon pied, bon oeil, remontons la rue Paul Bert! Avec de tels guides, pas de pas perdus, pas de regards pour rien. 

LES AUTEURS – FRANCOIS SIMON – BERTRAND AUBOYNEAU – ROSAPARK – 

Ils sont trois, comme les Trois Grâces – l’Allégresse, l’Abondance et la Splendeur-. Une plume vive et pertinente, François Simon, une chef Bertrand Auboyneau et une troupe de filles et fils de pub, l’agence Rosapark.

François Simon? Portrait par Cécile Chabert.

FRANÇOIS SIMON. Critique gastronomique. Chroniqueur. Auteur. À retrouver sur simonsays.fr, M le supplément du Monde, Instants le web magazine des Relais & Châteaux…Qui le connait et peut le reconnaitre dans la rue, à la table d’un étoilé, d’un Mc Do ou d’une cantine Ikéa? il n’a jamais dévoilé son visage, voulant rester « invisible », ne pas être reconnu de certains restaurateurs et surtout chefs. Il avance masqué, le « dandy gastronome ». Sa plume, ses photos dévoilent un homme de goût et d’esprit qui joue avec les mots sur les pages gourmandes de magazines, publie des livres gastronomiques et des romans. Libre et passionné de cuisine et de rock!  Ton plaisantin quand il nomme ses lecteurs sur la toile « mes petits lapins« ! Prêt à suivre une inconnue ou les effluves sucrées déversées par une boulangerie et partagées sans modération. Élégantissime, le dandy, il découvre, goûte, descend avec des mots choisis ou célèbre sans blabla dégoulinant inutile chefs étoilés ou en devenir, il est en reportage permanent et partage ses adresses, coups de coeur et coup de poing, avec un lyrisme attachant, qui mêle jugement franc et coupant et frivolité enjouée. François Simon avance en marchant au gré de ses humeurs et de ses envies, à son rythme qui aime les détours et ne choisit pas forcement la ligne droite pour avancer. Il prend les chemins de traverse, pousse les lourdes portes secrètes, badine, se réjouit d’un rien, s’agace autant, enchante ou étonne, est adoré ou redouté, c’est selon! 

BERTRAND AUBOYNEAU – RESTAURATEUR –

Ancien financier qui adore cumuler et accumuler les couverts. Il a créé plusieurs établissements dans la rue, Le Bistrot Paul Bert au numéro 18, LÉcailler du Bistrot au 22, Le 6 Paul Bert au numéro… 6, La cave du Paul Bert au numéro 16. Il collectionne les restaurants et les couteaux. il ose servir le homard-frites, un plat qui fédère, qui unit luxe et populaire. il enchante avec ses tables ambiance bistrot parisien pure. Il enchaine les passions et les projets, les amitiés et les voyages.

Paul Bert

ROSAPARK – AGENCE DE PUB

Une bande de communicants qui adorent la table et la com. Qui mieux que ces résidents de la rue pouvaient collaborer à un livre d’adresses et de portraits, des meilleurs tables, des personnalités, des nourritures terrestres et culturelles de leur rue!

 

LE LIVRE  – 240 pages & 1315 grammes de découvertes, de partages, d’anecdotes et d’histoires.

30 recettes, 27 lieux et rencontres, tout autant d’hommages à une rue. 6 chapitres: Les bistrots, Les caves, Les saveurs, Les venus d’ailleurs, Les terrasses, Les cafés. 

Empanadas

LE SUJET –  LA RUE- VILLAGE PAUL BERT. Petites et grandes virées en recettes et rencontres. Une rue, que dis-je un village! Rue Paul Bert, qui était Paul Bert le terrible? Un homme de gauche anarchiste, médecin, fondateur de l’école publique,  il ne marchait pas ses mots et faisait des déclarations racistes dérangeantes entre ascension en ballon et plongée sous-marine avant de mourir du choléra au Tonkin.

Le livre entraine à la découverte de lieux et de gens, des Parisiens (du X1è très précisément) de souche ou d’adoption, avec style, charme et esprit. il suffit de pousser les bonnes portes, de bavarder avec les bonnes personnes pour partager les habitudes, les vraies, de ce village. un village qui a connu des chagrins et des drames sans jamais perdre de sa belle humeur, de son esprit fraternel de sa furieuse volonté de continuer et avancer, de vivre tout simplement.

La rue Paul Bert vit furieusement avec ses habitants qui se connaissent tous plus ou moins comme dans un village, se saluent, partagent leur gourmandise de vie, de bonne humeur et de curiosité.  Elle n’est pas longue la rue Paul Bert, il vous faudra quelques minutes si vous n’êtes pas curieux ou quelques heures si vous aimez folâtrer pour remonter les petits 180 mètres qui s’allongent discrètement entre la rue Faidherbe et la rue Chanzy, et protègent furieusement un patrimoine étonnant. Mais que de pauses et poses à prendre sur ces quelques longueurs, des bonheurs et des surprises à chaque pas! 

Soufflé au Grand Marnier

Le livre VILLAGE PAUL BERT n’est pas classique, il balance entre livre gourmand avec délicieuses recettes authentiques, anecdotes, bavardages avec ceux qui font l’esprit jubilatoire de ce délicieux pâté de maisons, et guide touristique dans un dédale architectural, des immeubles et des échoppes, des caves et des cavistes, des restaurants et des chefs, des cuisines d’ici et d’ailleurs, des bistrots et des cafetiers à la gouaille rieuse, des boutiques . Un parc et des jardins, des fleurs qui embaument, des arbres qui offrent de l’ombre, des enfants qui jouent, des nounous qui chouchoutent, des mamans sui câlinent. Sur les murs des marques du temps, entre émotion et nostalgie.

Il y a des bistrots, des tables et des chefs: L’Écailler du bistrot, ses coquillages et sa patronne Qwen Cadoret, bretonne pure souche tombée en amour du patron Bertrand, co-auteur du livre,  depuis les débuts de l’aventure. Le Septime et Bertrand Grébaut. Le Chardenoux et Cyril Lignac qui lui a redonné vie et lustre. « Le Bistrot Paul Bert », … On pousse les portes des Caves, on y entre religieusement, entre fraicheur et pénombre. On découvre des Saveurs, des artisans, fromagers, boulangers, pâtissiers, bouchers, du chocolat et du thé. il y a les Venus d’ailleurs, d’Italie, du fin fond de la France, du Japon, de Chine, d’Argentine, du Maroc. ils parlent la langue du bonheur. il y a des Terrasses où il est permis et conseillé de s’attarder comme celle des Funambules, des Cafés aux zincs accueillants pour le petit noir du matin au Pure café, le petit blanc à l’heure de l’apéro. Le temps prend son temps  à La Belle Équipe, comme partout dans la rue, avec des passionnés passionnants, VIP bavards et anonymes polissons, aux propos haut en couleurs, attachés viscéralement à leur rue, passeurs d’histoire et de mémoire.. Un archi talentueux Jean-Michel Wilmotte, un disquaire , la librairie belle et ses belles « Cocottes » Laeticia et Andrea, Emma de Caunes, Anna Farina, Michel Vivien…

Couteaux au persil plat


poireaux crayon, oseille, oeufs de truite et mûres sauvages

LES RECETTES

Elles sont 30 à dévorer, adopter, partager. Recettes avec de l’âme et de l’esprit. « Homard-frites au kari Gosse », « Les artichauts à la romana, rillons de porc et sarriette » , « Le Croque-monsieur », « Le poulpe, chorizo citron confit et noisettes du piémont », « ,Risotto à la courge truffe d’été », « Pigeon en habit d’automne », « Tarte matcha », « Tarte aux framboises ».

Cyril Lignac


Emma de Caunes


Bertrand Grébaut & Théo Pourriat – Septime


Moko Hirayama & Omar Koreitem – Mokonuts


Denis Sabarots – Le temps au temps

LA PHOTOGRAPHE – CÉCILE CHABERT ASSISTÉE DE LAURENT SACCO

Du noir et blanc intimiste, des couleurs douces, des portraits, des double pages, des photos originales et succulentes et des illustrations charmantes et délicieuses.

LES + : Un vrai guide gourmand d’un quartier, un vrai livre de recettes qui ont une tête et une histoire. Un livre qu’on ouvre comme un cabinet de curiosités pour découvrir des merveilles. 

VILLAGE PAUL BERT – FRANCOIS SIMON – BERTRAND AUBOYNEAU – ROSAPARK –

ÉDITIONS DU CHÊNE – 29,90 €

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Inquiétant (100%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *