Le Fooding – Le 12 avril – le libre-échange culinaire au programme

22 mars 2018  0  Chefs & Actualités MADE BY F&S
 

signature-food-and-sens12 avril – Paris – Belle fête de la cuisine et du libre-échange annoncée. Pas de frontière, pas de douane, pas d’attente interminable pour tamponner un passeport, un seul mot de passe liberté, liberté pour les chefs français de cuisiner ailleurs et pour les chefs étrangers de cuisiner ici. Liberté d’échanger, de parler sans mots, de parler la langue de la cuisine qui adore la danse des mains et les lancers de regards pour dire, partager. Les mains des chefs dansent et parlent toutes les langues en silence. Les mots sont inutiles, les gestes indispensables dès que les nœuds des tabliers sont serrés et que chacun est à son poste : garde-manger, viande, poisson, pâtisserie, passe…

Nulle obligation de parler la même langue pour faire s’animer en même temps les plans de travail. Silence quand les couteaux comment à danser, les casseroles s’agitent, les boîtes de toutes tailles s’ouvrent et se referment. Pas le temps pour le bavardage. Les gestes répétés tant et tant de fois sont rapides, précis, parfaits. Les couteaux finement aiguisés coupent vite, ébarbent, tranchent. Les mains dansent, les doigts posent, écrasent, soulèvent, jettent, sèment, saupoudrent largement ou avec parcimonie, c’est selon. Tous parlent la précision, l’attention, la recherche de l’excellent est de l’émotion à partager. Tous sont des femmes et des hommes de bonne volonté, une famille unie par la même passion.

Le 12 avril tous ces chefs qui pratiquent partage et echange, curieux de trouver inspiration dans d’autres cultures, d’autres cuisines, vont pratiquer le libre-échange. Non pas l’échangisme mais le libre-échange! La libre circulation des idées, du talent, de la créativité. Certains chefs venus d’ailleurs sont tombés il y a longtemps dans les casseroles de grands chefs d’ici. Ces chefs d’ailleurs sont venus, on vu, ont appris et sont restés, ouvrant ici et ailleurs des restaurants connaissant la renommée.

Pour sa 4e édition, le Grand Fooding S.Pellegrino a donc choisi de rendre hommage aux chefs étrangers francophiles et aux chefs français mondophiles, en saluant le rôle qu’ils jouent chaque jour dans nos restaurants préférés pour rendre la cuisine made in France toujours aussi vivante. Le 12 avril, le temps d’une soirée exceptionnelle, dix d’entre eux venus d’ailleurs vont faire chanter les casseroles et danser les couteaux avec leur meilleur ami chef d’ici. Ainsi se forment les couples!

Moko Hirayama de Mokonuts avec Adeline Grattard de yam’Tcha ; Michele Farnesi de Dilia avec Pierre Jancou ex-taulier d’Achille ; Harry Cummins de La Mercerie avec Gregory Marchand de Frenchie ; Katsu Okiyama d’Abri avec Bertrand Grébaut de Septime ; Giovanni Passerini de Restaurant Passerini avec Iñaki Aizpitarte du Chateaubriand ; Robert Compagnon de Rigmarole avec Florent Ciccoli du Café du Coin ; Taku Sekine de Dersou avec Hélène Darroze ; Sota Atsumi ex-Clown Bar avec Sven Chartier de Saturne ; Daï Shinozuka des Enfants Rouges et Yves Camdeborde du Comptoir du Relais ; Fernando Di Tomaso de Biondi et Jean-François Piège du Grand Restaurant.

Ne ratez pas le Grand soir, entrez, tous les échanges sont permis. Le 12 avril 2018, le GRAND FOODING® S.PELLEGRINO® revient à l’Aérosol (Paris 18e) pour une session exclusive de libre-échangisme culinaire en compagnie des meilleurs chefs francophiles et mondophiles ! dix recettes libre-échangistes à 20 bouches et 40 mains, ambiancées par le génial Arnaud Rebotini (César de la meilleure musique originale pour “120 Battements par minute”.

30 €, dont 5€ reversés au Refettorio Paris, restaurant solidaire qui lutte contre le gaspillage alimentaire.

http://evenements.lefooding.com

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *