Grande-Bretagne : les grands chefs diversifient leur empire culinaire 

17 février 2018  5  Chefs & Actualités Eat Nomad
 

signature-food-and-sens Grande-Bretagne : les grands chefs diversifient leur empire culinaire 

Cette semaine chez Food&Sens, on n’a pas chômé : Anastasia, notre foodista émérite, a enfilé ses baskets de globe-trotteuse en goguette, et est partie à la recherche des tendances food et entrepreneuriales en Grande-Bretagne. Plongée dans un monde où la diversification culinaire ne connaît pas la crise.

De la super star médiatique Gordon Ramsay, à l’autre figure de proue anglo-saxonne Jamie Oliver, en passant par le chef Heston Blumenthal, sans oublier la Française Hélène Darroze, les chefs influents savent y faire outre-Manche pour diversifier à l’infini leur empire culinaire. Développement de chaînes restauratrices, ouverture de nouvelles tables, shows télévisés culinaires, lancement de magazines fooding, ou encore création de produits dérivés, rien n’est omis, et donne à réfléchir sur un système d’entreprenariat inspirant, voire original. Food&Sens vous entraîne dans un tour de la question.

 

Jamie Oliver

Jamie Oliver, une idole

À Londres, il est quasiment impossible de passer à côté des (très) nombreux restaurants de Jamie Oliver. C’est simple : il y en a partout. Que ce soient les Jamie’s Italian (une chaîne restauratrice de moyenne gamme, mais forte d’un réseau d’établissements toujours bien situés, et disposant d’un joli décor), ou ses restaurants plus cossus tels que le 15, le chef s’est bâti une omniprésence difficile à ignorer. Et ce n’est pas tout ; si vous passez les portes d’un supermarché Sainsbury’s (équivalent britannique de Carrefour), vous retrouverez Jamie non seulement au rayon magazines, où son tri-mensuel « Jamie » est disponible, mais aussi au rayon des plats tout préparés, à mettre au micro-ondes. Si si ! Testez par exemple un plat de lentilles, ou des pois chiches au curry, ou encore du daal noir (lentilles aux épices), à moins d’opter pour une salade marocaine à base de boulgour, ou pour du quinoa. Il ne vous en coûtera que quelques pounds, et vous pourrez emporter au travail (ou ailleurs) votre plat signé Jamie Oliver. Sels et poivres par Jamie sont également disponibles chez Sainsbury’s.

 

Heston Blumenthal

Moins connu (à tort) des Français, le chef Heston Blumenthal n’en demeure pas moins l’une des figures majeures des paysages culinaires anglo-saxon et australien. À Londres, sa table « Dinner by Heston Blumenthal » au Mandarin Oriental a décroché deux étoiles Michelin (la rédaction l’a testé et adoré), tandis que son restaurant « The Fat Duck » en a remporté trois. Outre ces tables, et les nombreuses émissions culinaires qu’il a tenues entre 2002 et 2012 (dont sur la BBC), il est également présent dans les rayons cuisine de John Lewis, un grand magasin dans la veine des Galeries Lafayette, qui borde la rue ultra commerciale Oxford Street. Le bien connu Heston y signe toute une gamme d’appareils de cuisine, parmi lesquels une friteuse (il a inventé la triple cuisson des frites), un toaster, un presse-citron, un extracteur de jus, un blender, un mixeur, des bouilloires, un grill, une machine à café, et la liste est encore longue. La marque : Sage by Heston Blumenthal. Une autre façon de diversifier son univers culinaire… Voyez au lien suivant en cliquant ICI.

 

Hélène Darroze

Elle ne se contente pas d’assurer le show dans Top Chef, ou de régaler ses clients dans ses restaurants français. Également présente en Angleterre, où elle se taille une belle réputation, Madame Darroze tient un magnifique restaurant au Connaught (l’un des plus beaux palaces de Londres), qui a reçu deux étoiles Michelin. En terme de diversification culinaire, elle a noué une collaboration provisoire avec Harrods, le mégastore incontournable de Londres, où l’étal « Hélène at Home » donnait à voir les plats typiques de Noël de la chef. Ris de veau, homard, pigeon Wellington au foie gras, rolls de canard sauvage aux trompettes de la mort, et baba tropical se sont ainsi côtoyés tout le mois de décembre dans l’un des food halls de Harrods, orné d’une photo grand format d’Hélène Darroze. Cocorico ! Les 6, 7 et 8 décembre, on pouvait carrément y tester le menu complet de la chef, élue « chef de la saison » par Harrods. Retrouvez son interview en cliquant  ICI

 

Gordon Ramsay

On ne peut pas faire un article sur le phénomène de diversification culinaire au Royaume-Uni sans parler de Gordon Ramsay. A la tête d’une jolie collection de restaurants à Londres (parmi lesquels figurent le « Bread Street Kitchen », les « Maze Grill », le « Pétrus », le « London House », ou encore le « Savoy Grill »), le chef Gordon s’exporte aussi aux États-Unis, avec un succès similaire. Pour preuve, il vient de tourner dans une publicité pour Amazon, qui a été diffusée pendant la mi-temps du Super Bowl (le match de football américain le plus regardé des États-Unis). Une consécration ! En voilà un qui sait combiner présence restauratrice soutenue, à présence médiatique nourrie. Gordon Ramsay animant en effet des shows télévisés désormais mondialement connus (dont l’inénarrable « Kitchen Nightmares », ancêtre de la version française « Cauchemar en cuisine »). Il est aussi l’auteur de nombreux livres. Ah, diversification quand tu nous tiens… Pour voir Gordon Ramsay dans la publicité : Amazon

Par Anastasia Chelini
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (80%)
  • Mmmm interessant (20%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

5 réflexions au sujet de « Grande-Bretagne : les grands chefs diversifient leur empire culinaire  »

  1. Christine

    Article très complet, très documenté, qui nous donne ce qu’il faut savoir. Il n’y a plus qu’à faire son choix, mais éclairé. Merci la foodista!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *