Robert Parker prend définitivement sa retraite

17 mai 2019  0  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens Robert Parker prend définitivement sa retraite – Robert Parker, critique réputé dans le monde du vin depuis plusieurs décennies et incontestable spécialiste et fin connaisseur des vins, se retire définitivement, on apprend cette nouvelle au même moment où se tient VINEXPO à Bordeaux. 

La nouvelle a été annoncée dans Wine Advocate, dans lequel la rédactrice en chef de la publication, Lisa Perrotti-Brown quelle nomme «le père de la critique viticole moderne» indique que «ses opinions d’experts vont beaucoup nous manquer. Robert parker était dans le monde du vin depuis 1978, année où il avait lancé le Baltimore-Washington Wine Advocate

Quels que soient vos sentiments sur les goûts et le pouvoir de Robert Parker, son influence sur le monde du vin reste indéniable. Son nez réputé cumulait toutes les comparaisons «Le nez à un million de dollars» avait même indiqué la presse américaine.

Le public anglo-saxon le suivait les yeux fermés, toutes ses appréciations et les notes délivrées notamment sur les primeurs de Bordeaux donnaient lieu à toutes les spéculations possibles.

Les notes de Wine Advocate, distribuées sur une échelle de 100 points, constituent les côtes de vins les plus suivies au monde, parfois les plus controversées aussi. Parker se positionnait comme le défenseur des droits des consommateurs et voulait créer une approche plus démocratique du vin. Il a toujours cherché à créer une publication totalement indépendante « dépourvue de liens financiers avec les producteurs vinicoles et les négociants ».

Bien entendu, au fur et à mesure que l’influence de Parker augmentait, son envergure et ses goûts généreux devenaient le porte-drapeau de l’industrie, même si il s’en  est toujours défendu. Certains évoquent que l’échelle de valeurs qu’il a crée encourageait les viticulteurs à produire un vin au goût de Parker, il fallait plaire au maître. Le directeur marketing d’un établissement vinicole avait déclaré à VinePair en 2011 que le système était « intrinsèquement politique ».

Parker était un peu comme un juge de la Cour suprême… ce qui est relativement drôle c’est qu’il était avocat de profession. Mais Parker était un créateur de goût, il était suivit, respecté, écouté, il faut dire qu’une bonne notation au Parker, les prix s’envolaient et la vente était assurée.

Au cours de cette décennie, Robert Parker avait cessé progressivement ses activités. Il avait vendu sa participation dans Wine Advocate en 2012 et avait quitté ses fonctions de rédacteur en chef. En 2017, il a cessé de déguster les vins pour noter dans publication du magazine. Aujourd’hui Robert Parker prend sa retraite et il admet qu’il peut maintenant prendre le temps de s’intéresser réellement aux vins naturels, ce qu’il avait catégoriquement fait auparavant.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *