Les chefs de plus en plus nombreux à faire ou à signer leur propre bière !

30 mars 2017  0  Dossiers F&S
 

signature-food-and-sens Alors que certains la font spécialement brasser par une micro-brasserie et que d’autres en vrais puristes la brassent eux-mêmes, la bière revêt en réalité un caractère très personnel. Pour certains chefs, comme Florent Ladeyn, la bière est presque une religion ! Et cela devient une tendance croissante dans l’univers des chefs alors que Cyril Lignac a présenté sa nouvelle bière lors du dernier salon Planète Biere.

Sortir de  » Boboland  » et du bar, et faire son entrée par la grande porte de la bistronomie. La bière artisanale a fait une sorte coming-out (coming out of the closet ) et son grand retour dans l’univers des bars, de l’univers gay, du monde cool des Hispter, de la street food et des bistrots esprit  » bobos « , un grand retour d’ailleurs puisqu’elle est vite devenue tendance et à la mode. Au-delà du produit lui-même, on l’habille décalée, on la montre en vitrine, on la  » looke  »  funky.  Les restaurants sont en quête de renouveau, ils doivent se réinventer pour séduire toute une frange de clientèle jeune, il faut continuer à surprendre les clients, mais il faut surtout créer par tous les moyens un lien avec l’univers du chef ou du lieu et raconter une belle histoire. La bière est un moyen parmi tant d’autres de conforter un concept. Les sommeliers sont d’ailleurs de plus en plus sensibles aux accords complexes avec des boissons autres que du vin à l’image de Jean-Baptiste Klein que nous avons interviewé récemment sur F&S. Il ne faut pas s’y méprendre, la bière a toute sa place dans les restaurants et devient même une évidence ! Franck Stassi, du média businessmarches.com s’est rendu au salon Planète bière la semaine dernière et nous fait découvrir deux raisons qui poussent des chefs à créer leur bière : Vous pouvez lire le post en cliquant sur le link

Copyright Facebook Florent Ladeyn

Pour Florent Ladeyn c’est un ancrage régional qui coule de source :   « J’ai découvert la bière dès l’âge de 4 ou 5 ans, et j’ai grandi dans un estaminet. A l’âge de 15 ans, avec des amis, nous avons bu beaucoup de bières artisanales… Je n’ai jamais trouvé normal de boire des bières industrielles. J’ai toujours voulu servir de la bière, mais j’ai aussi constamment souhaité réaliser des accords mets et bières » Pour Cyril Lignac, cela permet de marquer plus fortement l’identité de son concept :  « Je n’ai jamais été un grand amateur de bière, certainement parce que je n’en avais pas bu de bonnes, a t-il confié. Il faut, en restaurant, avoir une identité forte, d’où l’idée de mon chef sommelier de créer une bière pour le groupe, en accompagnant la carte du Bar des Prés » Et la bière de chef est une tendance mondiale, puisque de grands noms tels que José Andrès ci-dessus ont lancé leur bière,  la Zarabanda de José Andrès ou la Damm de Ferran Adria… Un JOCK – Oubliez tout de même ( dans ce contexte de bières artisanales ) le chef Philippe Etchebest ( un faux frère dans l’univers de la bière 🙂 … ) qui faisait il y a pas longtemps encore la publicité pour ‘Heineken et la 1664… mais ça c’est du marketing.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Amusant décalé (100%)
  • Inquiétant (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Je suis fan (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *