Des Étoiles et des femmes parrainé par Alain Ducasse

24 septembre 2015  0  Destin de femme
 

signature-food-and-sens Ce début de semaine le chef Alain Ducasse était à Marseille, pour le lancement du programme  » Des Étoiles et des femmes « , douze femmes de dix nationalités différentes, âgées de 20 à 48 ans vont s’engager dans un programme d’insertion professionnelle.

Issues pour la plupart de quartiers prioritaires de Marseille, elle vont se former en un an au CAP Cuisine au lycée hôtelier. Vingt-deux semaines de formation théorique et pratique à l’école, 14 semaines en immersion dans les meilleurs restaurants de la ville.

des étoiles et des femmes

Ces 12 femmes ont été choisies parmi 100 candidates en panne d’insertion, elles auront 12 chefs parrains, ceux avec lesquels elles vont apprendre « l’excellence » Lionel Lévy (Intercontinental), Guillaume Sourrieu (L’Épuisette), Georgiana Viou (Chez Georgiana), Emmanuel Perrodin (Le Relais 50), Delphine Roux (Madie les Galinettes), Pierre Lamour et Jean-Claude de Lanfranchi (la Table Cinq), Dominique Frérard (Sofitel Vieux-Port), Isabelle Alexandre (Pullman Palm Beach), Xavier Leleux (Pullman Marseille Provence), Fabien Chalot (Mercure Vieux-Port), Nicolas Brenier (Mama Shelter), Reine Sammut ( Lourmarin La Fenière), Nicolas Vié ( Mallemort Moulin de Vernègues).

Tous ces chefs ont accepté de jouer le jeu, coordonné par l’association La Table de Cana, et financé par l’État et des mécènes (Fondation Carrefour, Solidarity Accor, Fondation Caritas, Fondation Société générale pour la solidarité).

« Des Étoiles et des femmes », conscient des freins à l’emploi des femmes, leur proposera aussi toute l’année un service de coaching (gestion du stress), de l’aide pour la garde d’enfants, l’accès aux transports, etc.

Cinq ans après  » 15 femmes en avenir  « , lancé à Sarcelles (Val d’Oise), « Des étoiles et des femmes » est le deuxième projet parrainé par Alain Ducasse en faveur de femmes.  » Il faut aller chercher les talents partout. Nous avons besoin de diversité pour avancer », a déclaré Alain Ducasse en présentant le projet lors d’une conférence de presse.

Le chef s’est réjoui des bons résultats des 15 candidates de la promotion 2015 de  » Femmes en avenir  » à Sarcelles « qui ont toutes eu leur CAP et signé des CDD. « Au bout » de la formation, « des portes vont s’ouvrir, vous allez être autonomes et avoir un emploi « , a-t-il indiqué en souhaitant  » qu’au delà de Marseille, cela fasse école « .

des etoiles et des femmes

De la bouche du chef, il y a cinq ans, après une rencontre avec… Bill Clinton, ancien président des États-Unis, le chef avait lui-même eu l’idée de mobiliser pour l’insertion.

Il était donc à Marseille à l’hôtel Intercontinental pour saluer ces femmes, modestes, sans qualification,  » …Dans nos métiers, il faut aller chercher les talents partout. Nous avons besoin de cette diversité, c’est le trésor, le talent de cette nation «  …/…  » Si on le souhaite, a poursuivi Alain Ducasse, on peut faire changer les choses. Cela vaut pour l’emploi comme pour le reste du monde.« 

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *