Yannick Tranchant à L’Escargot 1903 – L’émotion avant tout – Regards croisés par la photographe Julie Limont

31 octobre 2018  0  Chefs & Actualités Dossiers F&S F&S LIVE
 

signature-food-and-sens  Yannick Tranchant – L’Escargot 1903 – L’émotion avant tout

Pour Food&Sens la photographe Julie Limont a passé quelques heures dans les cuisines du Chef Yannick Tranchant, elle a croisé le regard du chef dans lequel transpire la passion et l’envie de réussir sa conversion vers le salé.

Yannick Tranchant n’a que 10 ans lorsqu’il fait ses premiers pas en cuisine. Certes, il ne s’agit alors que de vider les assiettes avant qu’elles ne passent à la plonge, mais cette ambiance de service, entre rires, coups de sang et coups de feu, l’attire immédiatement.
Nous sommes en Bretagne, en plein mois d’août, dans un improbable restaurant alsacien tout juste ouvert, non loin de la maison de vacances familiale, et dont ses parents seront les premiers clients.

Yannick a grandi dans le bruit des casseroles, la valorisation des produits de qualité, la culture du bien manger, dans la simplicité du bon sens de son épicurien de père, qui se plaît à cuisiner au quotidien.

Quelques étés plus tard, suite à la disparition tragique de son époux, sa mère le confie à ce chef pour un séjour estival qui sera décisif. C’est bien là sa voie, et Yannick, peu passionné par les études, partira en apprentissage dès la troisième.
Durant sa formation, il se découvre irrémédiablement attiré par le sucré, chaque fois que l’occasion de travaux pratiques se présente.

Ci dessus – Nicolas Colonna et Alexandre Allainmat, en salle

Le chef Yannick Tranchant

Son CAP de cuisine en poche, sa sœur, travaillant alors au Sheraton à Roissy, l’informe qu’un emploi de commis en pâtisserie se libère. Yannick fonce, abattant deux fois plus de travail que les autres, puisqu’il doit défendre sa place sans diplôme côté sucré, et fait ses preuves.

S’en suivront un poste de 6 mois en Irlande, puis un retour en France à La Grande Cascade, où de sous chef il passera tout naturellement chef quand celui-ci partira.
 C’est là qu’il rencontre Béatriz Gonzalez, avec laquelle il partage son envie d’indépendance. Travailler en boutique est loin d’être son désir, et leur complémentarité les fait s’associer dans leur nouveau projet : Neva naîtra.

Foie gras au naturel, gelée citron, pain Clandestino de Thierry Delabre

Dressage des ravioles de gambas.

Ravioles de gambas, fenouil confit, écume des têtes

L’aventure sera à hauteur de leurs talents, Béatriz en cuisine, Yannick en « pâtisserie ouverte » côté salle, derrière un comptoir, et durera sept ans.

Puis leurs projets évoluent, les envies divergent, et leurs chemins se séparent il y a un an, Yannick désirant plus que tout être chez lui et travailler en pleine autonomie.
Les rencontres se faisant, il visite L’Escargot 1903 et tombe sous le charme du lieu. L’affaire sera conclue quelques mois plus tard, et les clefs en poche, Yannick mise sur une décoration sobre et délicate, mettant l’accent sur les arts de la table, et écrivant une carte à son image, autour d’une équipe soudée et engagée avec humilité à faire rayonner cette nouvelle aventure, aux portes de Paris.

Ci-dessus Alexandre Martin et ci-dessous Mona

Ci-dessous Maxime en cuisine

L’escargot …

Première place de chef de cuisine, il y crée les plats de ses envies, mariant les saveurs selon ses intuitions et recherchant l’émotion avant tout. Une très belle réussite.

Affaire à suivre donc, dans l’attente impatiente de découvrir son travail sur le gibier….

Dressage du plat de noix de Saint-Jacques.

Saint-Jacques juste snackées, pomme de terre fondantes, écume réglisse

Dressage de l’oeuf

Oeuf fermier, champignons sauvages, noisettes, parmesan

Dressage du plat de canard.

Canard, légumes d’automne, sarrasin, kumquat

Préparation du plat de merlan.

Merlan, chou-fleur, jus de viande, kafa

Boeuf, oignons confits, frites de polenta, jus court

Ci-dessous Lamine et le chef Yannick Tranchant

Dressage du plat de cabillaud.

Cabillaud, légumes du moment, pomelos, coquillages

Ci-dessus le jeune cuisinier Louis-Maxence.

Millefeuille vanille, caramel, cacahuètes à partager

lescargot1903.com

Compte FACEBOOK 

L’Escargot 1903

94 rue Sadi Carnot 92800 Puteaux

OUVERT DU LUNDI AU VENDREDI – TEL – 01 47 75 03 66

© Photos et texte : Julie Limont – www.julielimont.com
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (100%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *