Des nouvelles du chef pâtissier Laurent Fortin bloqué en Chine après son emprisonnement

29 janvier 2018  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sensDes nouvelles du chef pâtissier Laurent Fortin qui a été emprisonné 10 mois après la fermeture des boulangeries FARINE par les autorités chinoises à Shanghai. Sa situation d’accusé injustement a ému la profession et beaucoup de Français. C’est grâce à l’action des autorités françaises qu’il a pu bénéficier d’une remise en semi-liberté, mais bien sûr bloqué en Chine en attente de son procès.

Le chef pâtissier bénéficie d’un mouvement de solidarité qui lui permet de tenir le temps que la justice fasse son travail. Le chef se retrouve sans ressource, sa famille a fait un appel aux dons et à la générosité pour lui permettre de tenir et de vivre, cliquez ci-dessous pour participer à son soutien financier.

Retrouvez le courrier posté par sa famille, où il intervient pour donner quelques brides de nouvelles.

Retrouvez ICI la pétition diffusée sur Change.org

Pour aider financièrement Laurent Fortin cliquez ICI

29 JANV. 2018 — Bonjour à tous et à toutes,
Je souhaitais vous donner quelques nouvelles de mon cousin Laurent Fortin. Cette lettre publique, j’ai tout d’abord commencé à l’écrire seule de mon côté et envoyé pour relecture et accord à Laurent qui a souhaité y apposer sa griffe lui aussi. Vous reconnaîtrez vite certains commentaires qui sont mes propres mots et mes sentiments mais aussi les ressentis et le vécu de Laurent qui souhaitait vous rassurer, partager avec vous tous un petit bout de sa nouvelle vie mais aussi vous demander de l’aide.

Voilà maintenant un peu plus de trois semaines qu’il a enfin pu voir un rayon de soleil, sentir le vent frais lui caresser le visage, qu’il retrouve certaines libertés dont celle de s’alimenter comme il le souhaite. Jamais je n’oublierai ce jour si émouvant de nos retrouvailles, où nous avions tant de choses à nous dire mais ou rien ne sortait, noués, heureux, submergés aussi car nous attendions ce jour avec une telle force que nous ne faisions plus face au flot d’émotions.
Jour après jour, il retrouve le bonheur de pouvoir vivre une vie que je pourrais qualifier de quasi « normale ??? » et prend ses marques avec son environnement. 

J’en profite pour lui tirer mon chapeau car se retrouver seul dans un pays étranger dont il ne connaît pas la langue et où il ne peut même pas se repérer avec des écrits, ce ne doit pas être du tout évident et même s’il ne s’en plaint pas, je suppose qu’il doit connaître parfois de grands moments de solitude comme on dit chez nous.
« Depuis le 4 janvier, jour de ma sortie, j’ai été psychologiquement perturbé en retrouvant une semi liberté à laquelle je ne m’attendais pas. J’ai dû faire face à la foule et affronter de nouveau une simple sortie de ma chambre et retrouver un équilibre de vie. Une peur sans précédent s’est installée car réapprendre à vivre en semi liberté n’a pas été facile.
D’ailleurs j’en profite pour remercier toutes les personnes qui m’ont épaulées, qui ont géré la logistique de première nécessité indispensable à ma survie sans négliger mon traitement médical qui ne doit pas être interrompu. »

Je suis extrêmement heureuse de voir que son mental est toujours aussi fort, un vrai guerrier, qui n’a pas l’intention de baisser les bras, prêt à continuer à mener son combat qui le mènera vers une entière liberté et sa terre natale.
La famille prend de ses nouvelles chaque jour et nous apprécions de voir qu’il est énormément soutenu. Le consulat de France, mais également une association ainsi que nos compatriotes français, touchés par ce qui lui est arrivé, lui viennent généreusement en aide du mieux qu’ils peuvent.

« Je suis entre les mains d’une excellente équipe médicale française qui se mobilise pour me donner tous les soins nécessaires afin de me remettre sur pied suite à de nombreux chocs psychologiques sans oublier les chocs physiques que je subis depuis 10 mois.
Un mouvement solidaire de nos compatriotes s’est déclenché à Shanghai pour me venir en aide, CEPENDANT JE RENOUVELLE UNE DEMANDE DE DONS POUR VIVRE DURANT UN TEMPS INDETERMINE car il m’est interdit de travailler. »

Son procès approche sans qu’aucune date ne soit encore annoncée, mais comme je vous l’avais précisé dans mon dernier post, il n’est pas autorisé à nous en parler avec plus de précisions et la famille respecte cet accord pour son bien.
« N’oublions pas que la justice Chinoise est différente de la notre et je me dois de la respecter pour ma sécurité et pour envisager mon retour le plus rapidement possible dans notre belle France.
Par conséquent afin d’éviter des représailles, je ne fais aucune déclaration à la presse et je laisse la justice chinoise faire son travail en espérant un dénouement positif à cette terrible affaire ! »

Laurent reste toujours le même, avec son doux sourire, l’oeil pétillant, et l’humour en prime ! Ce n’est qu’une bouffée de bonheur pour nous tous d’entendre le son de sa voix, de l’entendre rire, et de pouvoir lui dire en direct à quel point nous l’aimons.
Nous apprenons tous la patience, le temps reste suspendu !
Il découvre tout doucement l’ampleur qu’à pris cette affaire en France ainsi que vos implications, vos réactions, vos soutiens et très ému à chaque fois, il nous demande inlassablement de vous transmettre de chaleureux remerciements.
« Je n’oublie pas la mobilisation et le soutien des médias qui se sont intéressés à mon histoire peu ordinaire en la rendant publique, mais cependant, je ne fais aucun commentaire sur les réseaux sociaux sur les conseils des autorités chinoises.
Vous comprendrez qu’il y va de ma sécurité !
L’Elysée suit de très près le bon déroulement de cette affaire (Mrs le Président de la République, les Ministres, l’Ambassadeur de France, les Diplomates, les Députés, ainsi que Maître Franck Berton, mon avocat français).

Je suis également très soutenu par l’association Solidarité Shanghai ainsi que par toute la communauté française en Chine et par les chefs d’entreprises que je rencontre.
D’ailleurs toutes mes valeurs professionnelles et humaines, reconnues par toute la profession, ainsi que par la communauté Française, n’ont pas été remises en causes lors de nos rencontres, bien au contraire.
J’ai toujours été innocent des chefs d’inculpations prononcés.
Tout le monde ici reconnaît ma bravoure et se demande comment j’ai réussi à tenir moralement tous ces mois d’incarcération et d’injustice à la place d’une autre personne.
Je leur réponds grâce à l’amour, à l’espoir, à la confiance mais aussi à mon Dieu Cheval. »

Ici s’achève le message de Laurent, qui, vous l’aurez compris est sans ressources. Il n’a pu récupérer qu’une toute petite partie de ses vêtements, ses valises ont été rapatriées en France avec des affaires sans importance. Le reste de tous ses objets de valeurs sont actuellement toujours dans la nature en Chine ! Aujourd’hui il ne peut vivre uniquement que grâce à vos dons pour payer son loyer dans un foyer, pour manger, pour se soigner et pour les autres actions de la vie du quotidien.

Suite à sa demande, je me suis permise d’ouvrir une cagnotte Leechi pour ceux qui souhaite participer. Aucune somme minimum n’est imposée, le moindre euro est pour lui le bienvenu. 
Pour ceux qui souhaitent faire un geste et qui ne sont pas à l’aise avec l’informatique, je vous rappelle que vous pouvez envoyer un chèque libellé à l’association « Je suis Laurent » , gérée par son frère David Fortin, à l’adresse suivante : 201 rue des Peupliers 27310 Bourg Achard.
A partager sans modération ?
Merci pour lui.
Christine Gendreau et Laurent Daniel Fortin

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)
  • Amusant décalé (0%)
  • Inquiétant (0%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *