chef Marc Veyrat

Marc Veyrat était hier sur l’autoroute pour « Culin’Aires » –  » les chefs doivent rendre la gastronomie populaire. « 

05 juillet 2018  1  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens  Le chef triplement étoilé Marc Veyrat était hier, indique France Bleu, sur l’aire de repos Montélimar-ouest (Drôme), pour présenter ses recettes. Jusqu’au mois d’octobre, les usagers de l’autoroute A7 pourront savourer un sandwich ou un plat qu’il a concoctés pour la deuxième édition de l’opération « Culin’Aires ». Marc Veyrat présente ses plats version restauration rapide pendant trois mois (jusqu’au mois d’octobr ), les voyageurs pourront découvrir sur plus de 160 aires de repos, les recettes qu’il a imaginées. 

marc veyrat culin'aires

Le chef propose une salade vendue à 11,90 €. Elle est composée de lentilles aux agrumes, d’une sauce blanche au curcuma bio et de menthe fraîche, cœur de sucrine, et d’œufs durs issus de poules élevées en plein air. Le tout accompagné d’une vinaigrette à la grenadine et verveine. Le sandwich à base de pain aux graines coûte 5,90€. A l’intérieur, il y a du rôti de dinde française, du houmous aux carottes, du basilic et des fèves et la sauce du chef aux anchois et aux câpres. On ne sait pas par contre à quelle hauteur de pourcentage est rémunéré le chef Marc Veyrat sur ces prix de vente.

Marc Veyrat ne voit aucun paradoxe à ce qu’un chef étoilé propose ses plats sur les aires d’autoroute, bien au contraire : « …les chefs doivent rendre la gastronomie populaire. L’autoroute c’est un point de rendez-vous populaire. Et si plus tard nous voulons de plus en plus de gastronomes dans nos restaurants, il va bien falloir que nous prenions soin de la cuisine populaire« .

chef marc veyrat culin'aires

Le chef utilise seulement des produits frais, français et de saison, qu’il a soigneusement choisis. Tout cela, en s’alignant aux prix de ses concurrents sur les aires de repos. Et Marc Veyrat n’est pas tendre avec le célèbre sandwich triangle : « vous allez manger les sandwichs au pain de mie, pliés en huit et bourrés de conservateurs. Le mien est tout frais et il coûte le même prix. Donc c’est possible et tout le monde y gagne sa vie ».  

Pour maintenir des tarifs abordables, quatre sociétés de restauration sur les autoroutes (Autogrill, Areas, Sighor et SSP) se sont exceptionnellement regroupées pour mettre en commun la logistique.  « Aujourd’hui, une personne sur deux ne s’arrête pas sur les aires d’autoroutes. Nous voulons donc changer l’image de nos restaurants », a expliqué hier Pierre Toutel, directeur d’Autogrill.

Les recettes du chef Marc Veyrat sont produites sur place. Il refuse catégoriquement que ces plats soient emballés : « tout ce que vous achetez, si c’est conditionné et sous vide, il faut les conserver et donc il faut des conservateurs ». Plusieurs cuisiniers se sont rendus directement dans son restaurant dans les Alpes pour apprendre à concocter ses plats et sandwichs. 

L’opération a été un succès ce mercredi, le restaurant Autogrill était en rupture de stock, lors de la première édition, 60. 000 plats et sandwichs avaient été écoulés. 

©RadioFrance – S.Ghobri
FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Amusant décalé (50%)
  • Inquiétant (50%)
  • Je suis fan (0%)
  • Mmmm interessant (0%)

Une réflexion au sujet de « Marc Veyrat était hier sur l’autoroute pour « Culin’Aires » –  » les chefs doivent rendre la gastronomie populaire. «  »

  1. Loic Barbotin

    Nous venons de déjeuner à l’autogrill aire de saugon Est et nous sommes déçus que l’image de Marc Veyrat soit associée à la cuisine de cet autogrill
    L’affiche des menus est incompréhensible
    La cuisine n’est pas propre
    Le jambon à l’os est très mal coupé
    Les frites ne sont pas cuites
    Les crèmes dessert pas fraiches (gorgées d’eau)
    De plus le personnel à la caisse pas aimable
    De la part d’un inspecteur des services vétérinaires

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *