guerre restaurant tour eiffel

La Guerre des Étoiles à la Tour Eiffel – Ducasse/Anton/Marx tout n’est pas terminé

13 juillet 2018  0  Chefs & Actualités
 

signature-food-and-sens On croyait toutes les cartes rabattues concernant l’appel d’offre d’exploitation des restaurants de la Tour Eiffel, mais tout n’est pas joué, le chef Alain Ducasse et ses conseils soupçonnent un conflit d’intérêt dans l’obtention de la concession. Les Procédures sont lancées !

Voilà ce que révèle l’hebdomadaire LE POINT

alain ducasse tour eiffel

LE POINT – C’est une véritable guerre des étoiles qui se joue autour de la tour Eiffel, assure Le Parisien. L’enjeu : le prestigieux restaurant gastronomique Jules Verne, la brasserie 58 tour Eiffel et le restaurant d’entreprise de la Sete, société de 350 salariés chargée de la gestion de la Dame de fer.

C’est une information révélée par Le Point qui a mis le feu aux poudres. Après dix ans passés à la tête du restaurant, pour le compte de la société Elior, Alain Ducasse serait sur le point d’être détrôné. Au terme d’un appel d’offres passé par la Sete, la société d’exploitation de la tour Eiffel, c’est le duo Thierry Marx – Frédéric Anton, pour le compte de la Sodexo, qui aurait été choisi pour les dix prochaines années à compter du 1er octobre.

Un conflit d’intérêts dénoncé

Un camouflet pour le chef monégasque, qui n’entend pas se laisser évincer de la sorte. Il a en effet pointé un vice dans la procédure d’attribution du marché. La Sete aurait fait appel, pour départager les concurrents, à une société de consulting : Nova. Or, selon Maître Thiriez, l’avocat d’Alain Ducasse, « nous avons découvert que la société Nova Consulting, le cabinet-conseil de la Sete dans la conduite de l’appel d’offres, a été conseil en stratégie pour la Sodexo. » Juge, et potentiellement parti. Le doute plane donc sur un éventuel conflit d’intérêts qui expliquerait la notation inférieure de son client comparé à ses deux concurrents.

De quoi remettre en cause l’attribution de la concession au duo Thierry Marx – Frédéric Anton ? Alain Ducasse entend déposer un référé auprès du tribunal administratif afin de faire stopper et recommencer la procédure d’attribution.

Ce sera à la Maire de Paris, dernière décisionnaire dans l’affaire, de trancher. Elle dispose d’un mois pour donner son agrément au prestataire. De son côté, la société d’exploitation de la tour Eiffel a assuré, via son avocat-conseil, que la société de consulting Nova avait, certes, travaillé par le passé pour Sodexo, mais aussi pour Elior, qui emploie Alain Ducasse. Une information non confirmée pour l’instant par Nova consulting.

FACEBOOK TWITTER
VOTRE CLASSEMENT
  • Je suis fan (33%)
  • Mmmm interessant (33%)
  • Amusant décalé (17%)
  • Inquiétant (17%)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *